Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ephéméride du 12 septembre

Le duc et la duchesse de Vendôme - et le prince Gaston - le 15 août 2010 au Puy-en-Velay, pour le 150e anniversaire de l’édification de la statue Notre Dame de France 

 

 

1213 : Bataille de Muret 

 

Cette bataille est une étape essentielle dans la formation de la France. 

 

Ce jour-là, les Français du nord et du sud se livrent bataille à Muret, au sud de Toulouse. Le roi Pierre II d'Aragon s'est rangé aux côtés des méridionaux. Il vient de remporter un triomphe en Andalousie - à Las Navas de Tolosa - sur les musulmans l’année précédents (1212), sauvant ainsi l'Europe et la Chrétienté de l'invasion des Almohades du Maroc et de Mauritanie, ceux-ci formant la seconde vague de l'invasion musulmane, après la première, celle des Almoravides, qui étaient entrés en Espagne en 711...

Pierre d'Aragon songe peut-être aussi à prendre une sorte de revanche historique, et à revenir sur un évènement qui s'était passé sept siècles auparavant : la bataille de Vouillé, en 507 (voir l'éphéméride du 25 mars), victoire par laquelle Clovis avait définitivement chassé les Wisigoth de la Gaule, donnant ainsi à ce qui allait devenir la France sa frontière naturelle des Pyrénées : une seconde grande victoire, dans le sud de la France cette fois, lui vaudrait de jouer un rôle d'arbitre au nord des Pyrénées aussi bien que dans la péninsule ibérique, et d'y ré-introduire une influence politique qui en avait été chassée depuis des siècles....

Mais son imprudence et ses erreurs tactiques font que - au contraire... - la bataille tourne au désastre pour lui et son allié, Raymond VI. Leur armée est anéantie, Pierre II est tué, Raymond VI se réfugie en Angleterre (ci dessous, enluminure des Grandes Chroniques de France, XIVème siècle). 

Muret1213.jpg

L'année suivante a lieu à Bouvines, au nord, une autre bataille décisive pour le destin de la France. Elle se solde par la victoire du roi Philippe II Auguste, qui s'affirme comme le principal souverain d'Europe (voir l'Ephéméride du 27 juillet).

Rassuré sur la solidité de son trône, le roi de France tourne ses yeux vers le drame qui se joue dans le Midi. Il obtient le concours du pape Innocent III, lequel se résigne à déchoir le comte de Toulouse Raymond VI de ses titres par le décret du 14 décembre 1215.

 

croixoccitane.JPG
   
 

Philippe II Auguste assure ses arrières en obtenant l'hommage-lige de Simon de Montfort pour toutes les terres qu'il a conquises dans le Midi, à l'exception du marquisat de Provence (cette ancienne possession des comtes de Toulouse fait alors partie du Saint Empire romain germanique, et ne dépend pas des rois capétiens).

Dans ce contexte, on voit bien alors que, dans ce que l'on appelle La Croisade des Albigeois, la guerre est très vite devenue - bien plus que simplement religieuse, comme l'imaginent certains - un moment fort et une étape importante dans la réalisation de l'unité nationale....

De Jacques Bainville, Histoire de France, chapitre V, Pendant 340 ans, l'honorable famille capétienne règne de père en fils :

 

"...Qu'était l'hérésie albigeoise ? Un mouvement politique. On y reconnaît ce qui apparaîtra dans le protestantisme : une manifestation de l'esprit révolutionnaire. Il y a toujours eu, en France, des éléments d'anarchie. D'époque en époque, nous retrouverons de ces violentes poussées de révolution, suivies, tôt ou tard, d'une réaction aussi vive. Et toujours révolution et réaction ont pris la forme d'une guerre religieuse, d'une lutte d'idées.

Comme les protestants, les Albigeois prétendaient purifier le christianisme. Ils s'insurgeaient contre la hiérarchie ecclésiastique et contre la société. Si l'on en croit les contemporains, leur hérésie venait des Bogomiles bulgares qui furent comme les bolcheviks du Moyen Âge. Ce n'est pas impossible, car les idées circulaient alors aussi vite que de nos jours. Il est à remarquer, en outre, que le Languedoc, les Cévennes, âpres régions où le protestantisme trouvera plus tard ses pasteurs du désert, furent le foyer de la secte albigeoise.

Elle se développa, avec la tolérance de la féodalité locale, jusqu'au jour où la croisade fut prêchée à travers la France, au nom de l'ordre autant qu'au nom de la foi. Dès le moment où Simon de Montfort et ses croisés se mirent en marche, l'affaire changea d'aspect. Elle devint la lutte du Nord contre la féodalité du Midi et la dynastie toulousaine. L'adversaire était le comte de Toulouse au moins autant que l'hérésie. Le Nord triompha. Mais, avec un sens politique profond, Philippe Auguste refusa d'intervenir en personne et d'assumer l'odieux de la répression. Il n'avait que peu de goût pour les croisades et celle-là, s'il y eût pris part, eût gâté les chances de la monarchie dans la France méridionale. La féodalité du Sud ne se releva pas de cette lutte. Du moins les rancunes qui en restèrent n'atteignirent pas le Capétien. Elles ne compromirent pas son œuvre d'unité..."

 

france albigeois.png
 
 
 

            10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

 

 

1494 : Naissance du futur François 1er

 

Né à Cognac, le duc d'Angoulême fut le type accompli du gentilhomme de la Renaissance. Il favorisa les Lettres et les Arts, se fit le patron des Humanistes et fonda la Collège de France (1530); il attira Benvenutto Cellini, le Primatice, Léonard de Vinci; il fit construire Chambord (voir l'Ephéméride du 29 septembre) et re-construire Saint Germain en Laye.

Il fit du français - au détriment du latin - la langue obligatoire de tout acte officiel. Il est le créateur du Dépôt légal, et fut également aux origines de l'Imprimerie nationale (voir l'Ephéméride du 28 décembre)...

Lorsqu'il décida, après sa captivité en Espagne, que le roi, dorénavant, résiderait d'une façon permanente à Paris, c'est lui qui appela Pierre Lescot pour reconstruire et transformer le Louvre de Philippe Auguste et Charles V en résidence royale moderne (voir l'Ephémeride du 10 septembre)...

C'est lui qui signa avec la Suisse "la paix perpétuelle" (voir l'Ephéméride du 29 novembre) et des "Suisses" restèrent au service du Roi de France jusqu'au tragique et monstrueux 10 Août 1792 : cette "paix perpétuelle" entre deux  nations qui venaient de s'affronter durement est un cas unique dans les annales de l'Humanité...

 

2qs7p107.jpg
par Jean Clouet, Musée du Louvre...
 
Si le règne commença en fanfare, avec le triomphe de Marignan, les difficultés n'ont pourtant pas été épargnées au "grand roi François" : l'une des plus dangereuses étant la trahison du connétable de Bourbon (voir l'Ephéméride du 18 juillet), celui-là même qui, s'alliant à Henri VIII d'Angleterre et Charles-Quint vainquit le roi à Pavie, entraînant sa captivité à Madrid...
 
 
 
 
 

 10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

 

 

1621 : Aux origines de la Frangipane

 

On sait peu de choses - du moins dans le grand public... - sur le marquis Pompeo Frangipani, maréchal de France sous Louis XIII, et grand ami de Bassompiere, lui-même grand homme de guerre au service du roi.

Membre d'une célèbre famille italienne, venu en France comme les Vinci, Médicis et tant d'autres, Pompeo Frangipani se mit au service, militaire, du roi de France, et, pour pallier les incommodités dues aux odeurs de la guerre et de la vie dans les camps, il inventa un parfum à base d'amandes avec lequel il parfumait ses gants et ses chausses.

Son pâtissier eut l'idée de s'en servir à son tour, mais pour un tout autre usage : la Frangipane était née...

On lira, en cliquant sur le lien ci-après, le récit que fait Bassompiere de l'arrivée de son ami, Pompéo, le dimanche 12 septembre 1621, aux armées du roi :

 

COLLECTION DES MEMOIRES RELATIFS A L'HISTOIRE DE  FRANCE

 

12 septembre,bouvines,bataille de la marne,francois premier,joliot curie,rameau,leonard de vinci,chambord,muret,grottes de lascaux

 Merci, Pompeo !

 

 

 10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

 

 

 

1764 : Mort de Jean-Philippe Rameau

 

 

Écouter :   "Clair flambeau du monde..." (de l'Opéra Les Indes galantes") :

Rameau Les Indes galantes Act 2 Clair flambeau du monde [Huascar, Chorus].mp3

 

            Rameau.JPG

 

 10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

 

 

1860 : Bénediction de la statue de Notre-Dame de France, au Puy-en-Velay

 

Depuis 1860, la ville du Puy-en-Velay (Haute-Loire) est dominée par une statue de la Vierge Marie, haute de 16 mètres, édifiée sur le "podium" du Rocher Corneille, ou Mont Anis. Longtemps, il y eut un calvaire en ce lieu. Mais ce n’est qu’au 19ème siècle que l’on envisagea sérieusement la construction d’un édifice à la dimension du site.

En 1850, l’évêque du Puy, lança le projet de l’édification d’une statue monumentale de la Vierge Marie sur le Mont Anis. En 1853, un concours fut ouvert, auquel participèrent 53 artistes. Dans le même temps, une souscription fut lancée dans toute la France. Les 300 000 élèves des écoles des Frères des Ecoles Chrétiennes réunirent la somme nécessaire à l’édification du piédestal.

Pour sa part, l’empereur Napoléon III offrit les canons pris sur l’armée russe au cours de la guerre de Crimée. En 1859, les différents éléments de la statue furent fondus à Givors (Rhône) et acheminés jusqu’au Puy. L’inauguration officielle eut lieu en présence d’une foule de 120 000 personnes et de 12 évêques...

 

notre dame de farnce puy en velay.jpg

 

 

          10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

  

 

1897 : Naissance d'Irène Joliot-Curie 

         

 Prix Nobel de Chimie 1935.

12 septembre,bouvines,bataille de la marne,francois premier,joliot curie,rameau,leonard de vinci,chambord,muret,grottes de lascaux

http://www.futura-sciences.com/sciences/personnalites/physique-irene-joliot-curie-488/

 

 

 10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

 

 

1914 : Victoire française sur la Marne

 

La bataille, qui aura duré six jours, marque l'arrêt de la progression des troupes allemandes.

Les Français, menés par le maréchal Joffre, l'emportent face à une armée allemande épuisée qui décide de battre en retraite dès le 11 septembre :

 

http://www.histoire-pour-tous.fr/batailles/735-la-bataille-de-la-marne-1914.html

 

JOFFRE.jpg

 10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

 

 

 

1940 : Découverte de la Grotte de Lascaux


Grâce à leur chien qui s'était engouffré dans un trou, quatre jeunes périgourdins découvrent la grotte de Lascaux près de Montignac.

Stupéfaits de trouver des peintures sur les parois, ils alertent leur instituteur, Léon Laval. Quelques jours plus tard, le préhistorien Henri Breuil, au terme d'une étude approfondie, certifie scientifiquement qu'il s'agit de peintures rupestres. Il baptise alors la grotte: "La chapelle Sixtine du Périgordien".

Le 27 décembre suivant, le site est classé monument historique.

Ce chef d'oeuvre attira très rapidement les foules, ce qui amena une dégradation évidente, rapide et inquiétante du lieu. On construisit donc assez rapidement, tout à côté de la grotte, une reconstitution d'une partie de celle-ci, que l'on baptisa "Lascaux 2". Une exposition itinérante d'une reproduction d'une partie des chefs d'oeuvre de la grotte fut, elle, baptisée "Lascaux 3".

Enfin, le 10 décembre 2016 on inaugura "Lascaux 4" (voir l'Ephémeride du 10 décembre) : située un peu plus loin de la grotte que Lascaux 2, afin de mieux préserver un site extrêmement fragile, cette reconstitution est une double merveille : d'abord, parce qu'elle donne à voir l'intégralité du site; et, surtout, parce que la reconstitution est, dasn tous les domaines, d'une fidélité quasi parfaite...

 

http://www.culture.gouv.fr/culture/arcnat/lascaux/fr/ 

 

1g.jpg

     Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir la photo "Il y a 17.000 ans (I) : le magdalénien"

 

 

 10 septembre,ronsard,michelin,micheline,clement marot,pleiade,martinique,du bellay,salon,l'emperi

 

 

2008 : Arrivée de Benoît XVI en France

 

Le Pape y restera quatre jours : deux à Paris, et deux à Lourdes.

A Paris, le jour même de son arrivée, il prononcera son mémorable Discours des Bernardins, adressé "au monde de la culture" : ce texte, magistral, constitue notre 13ème Grand Texte : nous en donnons ci-dessous les deux "versions", écrite d'abord, et enregistrée sur place ensuite...

 

• la version écrite :  Discours du pape Benoît XVI au Collège des Bernardins

 

 et l'enregistrement réalisé sur place :  Discours du Pape Benoît XVI par publicsenat

 


 

 Pour avoir une idée de ce qui s'est passé à Paris :

 

http://www.papeaparis.org/

 

  Et lors du voyage dans son ensemble (à Lourdes...) :

 

http://www.eglise.catholique.fr/vatican/benoit-xvi/benoit-xvi-en-france/actualites-de-la-visite-du-pape-benoit-xvi-en-france/dimanche-14-septembre-benoit-xvi-a-lourdes/

 

12 septembre,bouvines,bataille de la marne,francois premier,joliot curie,rameau,leonard de vinci,chambord,muret,grottes de lascaux

A Lourdes

 

 

3 fevrier,philippe auguste,paris,esther,racine,boileau,lully,phedre,louis xiv,simone weil,thibon,mauriac,stofflet

 

 

2 fevrier,capetiens,mourre,merovingiens,carolingiens,hugues capet,philippe auguste,plantagenets,croisades,bouvines,charlemagne,saint louis,senlisCette Ephéméride vous a plu ? En cliquant simplement sur le lien suivant, vous pourrez consulter, en permanence :

la Table des Matières des 366 jours de l'année (avec le 29 février des années bissextiles...),

l'album L'Aventure France racontée par les cartes (211 photos),

écouter 59 morceaux de musique,

et découvrir pourquoi et dans quels buts lafautearousseau vous propose ses Ephémérides  :

Ephémérides de lafautearousseau.pdf

Écrire un commentaire

Optionnel