Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

giesbert

  • Franz Olivier Gisbert sur Benoît XVI : on en reste coi !...

    Dans la série : "il a osé le dire", ou "il fallait le faire", FOG l'a dit, ou l'a fait (au choix) : "En démissionnant, Benoît XVI a paradoxalement révolutionné l'Église et fait sauter le tabou de l'infaillibilité pontificale. Ce ne sera pas le moindre de ses legs à l'Église catholique".

    Cela ne veut strictement rien dire, cela n'a strictement aucun sens, c'est d'une ânerie himalayenne, car on a beau chercher dans tous les coins, on ne voit vraiment pas - mais, alors, pas du tout... - ce que "l'infaillibilté pontificale" (!) vient faire là-dedans.

     Mais il faut croire qu'à un moment donné, FOG s'est cru obligé de dire "ça", il s'est senti investi de cette grande mission. On ne peut qu'en prendre note, consterné pour lui, et "penser" (!), comme Coluche : "il y a des fois, tu te demandes..."

    http://www.lepoint.fr/editos-du-point/franz-olivier-giesbert/miracle-au-vatican-14-02-2013-1627255_70.php 

    giesbert,le point,benoit xvi

  • Grèce, capitale Paris...

                A ceux qui se gaussent de la Grèce, la toisant de haut, et qui croient malin de se croire supérieur, Franz-Olivier Giesbert donne une leçon de réalisme en leur assénant la douche froide de son billet du Point (n° du 6 mai 2010) :

                "A qui le tour ?" y demande-t-il, rappelant aux imprudents (ou inconscients ?) que, "depuis trois décennies - les "Trente Piteuses", après les "Trente glorieuses"- nous dépensons systématiquement plus que nous produisons"...

    GIESBERT.jpg

    Lire la suite

  • Frêche contre "le totalitarisme des idées"....

                Dans la droite ligne de ce que nous écrivions à propos de l'émission de Franz-Olivier Giesbert (1), comment ne pas approuver ce que dit Georges Frêche, lorsqu'il rejette les accusations de racisme ou de "beaufitude", et qu'il attaque le "totalitarisme des idées", dans son prochain livre "Trêve de balivernes, pour en finir avec l'hypocrisie".

    GEORGES FRECHE.jpg

    (1) : Voir la note du mardi 16 février, "Un grand souffle d'air frais chez FOG....", dans la Catégorie "France (politique intérieure...)."

    Sinon, pour les trop pressés, ou les trop impatients, ou les trop flemmards.... c'est ici: Un grand souffle d'air frais chez FOG.....pdf

     

    Lire la suite

  • Un grand souffle d'air frais, sur France 2, chez FOG.....

               Vendredi 5 février, Franz-Olivier Gisbert entame son émission, Vous aurez le dernier mot ! Il annonce, évidemment sous les applaudissements du public, qu'on va "partager, polémiquer, débattre et, si possible, en prenant du plaisir...".

               Eh bien, disons-le tout net, oui, on en a pris, du plaisir ! Et pas qu'un peu !....

               Pourquoi ? Parce que le thème de la soirée était le politiquement incorrect, et on a vraiment pris plaisirà entendre Gilbert Collard, Philippe Tesson, Marc-Edouard Nabe dénoncer l'étouffement de la pensée et la censure morale ambiante....

               Voici, simplement retranscris, certains passages parlants de la soirée...

    GIESBERT.jpg
    Ici avec Frédéric Mitterand, toujours pour Vous aurez le dernier mot !....

    Lire la suite