Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cezanne

  • Ephéméride du 15 avril

    L'orchestre du Titanic continuant de jouer jusqu'à la fin lors du naufrage du 15 avril 1912 (Image : Titanic de James Cameron, 1997) 

     

    1600 : Création de la première Chambre de Commerce       

    Par Lettres patentes, le roi Henri IV homologue la création de la première Chambre de Commerce de France, celle de Marseille, fondée par délibération du Conseil municipal de cette ville, le 5 août 1559.

    Longtemps abritée - fort à l'étroit... - dans les locaux de l'Hôtel de Ville, ce n'est que sous Napoléon III (en 1860) qu'elle reçut un cadre digne d'elle, avec le Palais de la Bourse (ci dessous). 

    Marseille_Bourse_int%C3%A9rieur.jpg
     
     14 avril,exposition universelle paris 1900,petit palais,grand palais,pont alexandre iii,rené barthélemy,druon,lakmé,leo delibes
     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 19 janvier

    Gustave THIBON [décédé le 19 janvier 2001] au rassemblement royaliste des Baux de Provence. Il y est venu pendant plus de vingt ans ... 

     

    1771 : Renvoi des Parlements 

    « Y a-t-il un seul souverain ? Ou la France est-elle soumise à douze aristocraties ? » (Maupeou).

    Dans la nuit du 19 au 20 janvier 1771, Louis XV et Maupeou (ci dessous) cassent les Parlements, et leurs membres sont exilés. Chaque parlementaire reçoit par huissier copie de l'arrêté du Conseil du roi confisquant les charges et interdisant aux magistrats de rendre des arrêts sous peine de faux.

    Maupeou forme un nouveau Parlement avec les magistrats qui approuvent sa politique, supprime la vénalité des offices et introduit l'égalité de tous les sujets devant la justice...

    Les parlementaires avaient contre eux une bonne partie des « philosophes », Voltaire en tête, qui écrivait à d'Alembert : « Quoi les boeufs-tigres pleurent ? On ne rend plus la justice ? Les plaideurs sont réduits à s'accommoder sans frais...»

    La "destruction" des Parlements, qui bloquaient toute réforme, par égoïsme corporatiste et en fonction de la préservation de leurs seuls intérêts et privilèges, était le début, et la condition sine qua non,  de la Révolution royale ; celle qui aurait apporté au pays les réformes nécessaires, et donc empêché la funeste Révolution idéologique.

    Celle-ci se produira malheureusement moins de vingt ans plus tard : le jeune Louis XVI (20 ans) commettra l'erreur et la folie... - , à son avènement, en mai 1774, de restaurer les magistrats dans l'intégralité de leurs charges !...

    Fatale décision : « On peut sans exagération dire que la Révolution date de 1774 », écrit l'historien Jean Tulard... 

    maupeou.jpg
    Amer, et surtout lucide, Maupeou déclara : « ...le roi ne peut avoir d'autre reproche à me faire que mon trop de zèle pour le maintien de son autorité. Je lui avais fait gagner un procès qui durait depuis trois cents ans. Il veut le reprendre; il en est le maître...»
    Certains contemporains affirment l'avoir entendu dire, en aparté, « ...il est perdu...» (sur ce désastreux "rappel des Parlements, voir l'éphéméride du 12 novembre)

    Lire la suite

  • Ephéméride du 13 novembre

    Le « Beaujolais nouveau » (Naissance officielle le 13 novembre 1951) 

     

    1745 : Naissance de Valentin Haüy

     

    13 novembre,pissaro,manet,renoir,cezanne,monet,impressionnisme,impressionnistes,helicoptere,leonard de vinci,gide,beaujolais,beaujolais nouveau

     

    C’est lui qui fonda à Paris la première école pour aveugles, devenue depuis l'Institut national des jeunes aveugles :  

     

    avh.asso.fr/rubriques/association/association.php 

    snof.org/histoire/hauy.html 

             

    15 novembre,galerie des glaces,versailles,louis xiv,le brun,colbert,lucas de nehou,saint gobain

     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 22 octobre

    741 : Mort de Charles Martel 

    Exterminateur des envahisseurs musulmans, il fut le véritable fondateur de la deuxième dynastie, celle des Carolingiens (il est le grand-père de Charlemagne) : 

    http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-martel/ 

    22 octobre,cézanne,afp,havas,parachute,charles martel,chaunu,sainte victoire

    Charles donna, « chez nous » le coup d'arrêt définitif à une expansion guerrière qui, jusqu'à lui n'avait pas été stoppée. 

    En langue d'oc, Martel ou Martéu signifie « marteau », et par ailleurs, le « marteau d'armes » était aussi, à l'époque, une arme de combat : le surnom de « Martel » vient donc probablement de là, pour celui qui a écrasé, tel un marteau, les troupes musulmanes.     

    Lire la suite