Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

deneux

  • Ephéméride du 18 septembre

    Illuminations 2015 de la cathédrale de Reims

     

    1180 : Mort de Louis VII, Philippe Auguste roi de France  

    Louis VII avait accédé au pouvoir à l'âge de 16 ans, et était un homme extrêmement religieux : sa femme, Aliénor d'Aquitaine, le surnommait « le moine ». Il démontra sa foi en participant activement à la deuxième croisade et en s'affirmant tout au long de sa vie comme le protecteur de l'Église. Mais il n'oublia pas pour autant les intérêts de la dynastie capétienne.

    En prenant systématiquement le parti de l'Église contre les seigneurs abusifs, il réussit à affermir son autorité dans tout le royaume et même à agrandir le domaine en direction de la Bourgogne et de l'Auvergne. Comme ses prédécesseurs, Louis VII a contribué à l'affaiblissement du pouvoir féodal. 

    La France s'enrichit sous son règne, l'agriculture se transforme et gagne en productivité, la population augmente, le commerce et l'industrie se développent, une véritable renaissance intellectuelle apparaît, et le territoire se couve de châteaux forts construits en pierre.   

    Pourtant, problèmes et difficultés diverses ne manquaient pas au début du règne, comme le montrent les deux extraits suivants :  

    18 septembre,henri iv,pendule de foucault,panthéon,sully,louis vii,alienor d'aquitaine,reims,deneux

    Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir la photo « La France avant et après Philippe Auguste »

    Lire la suite

  • Ephéméride du 15 avril

    L'orchestre du Titanic continuant de jouer jusqu'à la fin lors du naufrage du 15 avril 1912 (Image : Titanic de James Cameron, 1997) 

     

    1600 : Création de la première Chambre de Commerce       

    Par Lettres patentes, le roi Henri IV homologue la création de la première Chambre de Commerce de France, celle de Marseille, fondée par délibération du Conseil municipal de cette ville, le 5 août 1559.

    Longtemps abritée - fort à l'étroit... - dans les locaux de l'Hôtel de Ville, ce n'est que sous Napoléon III (en 1860) qu'elle reçut un cadre digne d'elle, avec le Palais de la Bourse (ci dessous). 

    Marseille_Bourse_int%C3%A9rieur.jpg
     
     14 avril,exposition universelle paris 1900,petit palais,grand palais,pont alexandre iii,rené barthélemy,druon,lakmé,leo delibes
     

    Lire la suite