UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Drapeaux des Régiments du Royaume de France...

Régiment de Flandre

Régiment de Flandre

En 1590, création de deux compagnies portant le nom de Gardes à pied de Lesdiguières et un régiment d'infanterie portant le nom de régiment de Bonne par François de Bonne de Lesdiguières : dès cette année-là, le régiment - qui changera souvent de nom - ne changera jamais de drapeau....
Le 15 avril 1591, création du régiment de Bonne et des Gardes de Lesdiguières par François de Bonne de Lesdiguières.
Le 16 août 1597 le régiment devient "de Créqui" (ou Créquy).
En 1611, le régiment prend le nom de régiment de Sault, puis, en 1703, de Tessé.
En 1707, il devient le Régiment de Tallard et, en 1739, le Régiment de Monaco.
En 1749, il devient le Régiment de Belsunce puis, en 1761, le Régiment de Rougé.
C'est en 1763 qu'il reçoit son nom de Régiment de Flandre.
Le 25 mars 1776, ses 3ème et 4ème bataillons formeront le Régiment de Cambrésis (drapeau suivant, second régiment à porter ce nom, après un premier, formé en 1684).

A ses débuts, le Régiment fut engagé par Henri IV contre la Savoie : ses succès permirent l'heureuse conclusion du Traité de Lyon (1601) par lequel la France s'agrandissait du Bugey, de la Bresse du Pays de Gex et du Valromey...
Par la suite, durant la période troublée des Guerres de religion, le Régiment fut engagé dans toutes les actions contre les rebellions huguenotes.
Sous Louis XIV, il participera à toutes les guerres du Grand Roi :
- La Guerre de Dévolution, qui améliora considérablement notre frontière du Nord, en nous donnant les villes de Lille, Valenciennes, Douai, Armentières, Maubeuge, Cambrai...
- La Guerre de Hollande : le Régiment traverse le Rhin en juin 1672, et se distingue au siège de Nimègue. Ensuite, il part pour... le Roussillon !
- La Guerre de la Ligue d'Augsbourg, après laquelle Louis XIV dut restituer toutes les "réunions" auxquelles il avait procédé, mais qui nous garantissait définitivement la possession de Strasbourg et de toute l'Alsace...
- Enfin, la longue et terrible Guerre de Succession d'Espagne...