UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Drapeaux des Régiments du Royaume de France...

Les plus anciens Régiments sont d'Infanterie

Les plus anciens Régiments sont d'Infanterie

Aux origines de la Royauté française, il n'y avait rien de comparable à ce que l'on appelle "armée" de nos jours, et depuis bien longtemps déjà : en cas de guerre (offensive ou défensive) le roi pouvait exiger de ses vassaux un "service" de quarante jours, l'Ost. Ce temps écoulé, le roi ne disposait plus d'aucun moyen d'envergure pour se défendre ou attaquer...

Les premières troupes régulières françaises furent créées en 1448 par Charles VII : il s'agissait de troupes d'infanterie (la cavalerie ne sera organisée qu'ensuite), et ce fut le corps des francs-archers, la première armée permanente...

En 1480, Louis XI réunit en Picardie 10.000 aventuriers et 2.500 pionniers, destinés à remplacer la milice des francs-archers et à être entretenus d'une manière permanente en créant les Bandes françaises copiées sur les Bandes suisses.
Ces bandes formeront les noyaux des futurs régiments français d'Ancien Régime.

Lorsque Henri IV monta sur le trône, il n'y avait que 4 régiments d'infanterie, connus sous le nom de Vieux Corps (photo d'en-tête de l'Album):
- le Régiment de Picardie;
- le Régiment de Champagne;
- le Régiment de Navarre;
- le Régiment de Piémont.

En 1620, le nombre de régiments était porté à dix :
- aux 4 vieux corps initiaux, un cinquième avait été ajouté : le Régiment de Normandie;
- 5 autres régiments avaient reçu le nom de Petits Vieux :
- le Régiment de Bourbonnais;
- le Régiment de Béarn;
- le Régiment d'Auvergne;
- le Régiment de Flandre;
- le Régiment de Guyenne.

Dès qu'une Armée régulière commença à exister, elle dota chacun de ses Régiments de drapeaux, composés selon une règle uniforme depuis la fin du XVIème siècle :
- de forme carrée,
- une croix centrale blanche (en rappel de la Croix de Saint-Denis et de Saint Michel, blanche sur fond bleu) délimite quatre carrés.
Chaque régiment possède un Drapeau Colonel entièrement blanc (croix centrale et carrés blancs) et un nombre variable de Drapeaux d'Ordonnance, ayant chacun une combinaison de couleurs des carrés spécifiques...

La fleur de lys est presque partout, car "La France fut faite à coups d'épée. La fleur de lys, symbole d'unité nationale n'est que l'image d'un javelot à trois lances." (Charles de Gaulle)...

L'ordonnance du 1er janvier 1791 fait disparaître les régiments du nom de provinces, et bien sûr le mot "Royal" : les corps d'infanterie ne sont désormais plus désignés que par le numéro du rang qu'ils occupaient entre eux.
Ainsi, 101 régiments sont renommés et - pour ne prendre qu'un seul exemple - le régiment de Penthièvre deviendra le 78ème régiment d'infanterie de ligne...
"Du passé faisons table rase !" : l'ouragan révolutionnaire préféra, à des régiments qui s'ancraient dans une Histoire et une Géographie, dans des Provinces et des Terroirs, des noms purement techniques et "numériques".
Pourtant, ces nouveaux régiments, héritiers des Régiments royaux, sont les continuateurs et les mainteneurs des grandes traditions militaires, qui ont commencé chez nous sous les plis des drapeaux que vous allez découvrir : la France n'est pas morte en 1789, l'aventure continue, et les régiments renommés ont su, eux aussi, se couvrir de gloire et d'honneur dans la défense - souvent héroïque - du cher et vieux pays...