UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Tout faux !

    1318608586296.jpgComme disait Jacques Brel, Valls a mis le temps… et il a bien fait, avant de nous assener avec sa morgue des grands jours ce qui lui brûlait les lèvres, à savoir que le tireur fou était non seulement « de type européen » mais aussi « d’extrême droite ».

    En effet, patatras, voici que les aboyeurs patentés ont tout faux ! Le suspect arrêté est en fait Algérien et d’extrême gauche. Pardon, « d’ultra gauche » nous disent les médias afin que l’on n’aille quand-même pas confondre cette « mouvance » avec les cocos, Mélanchon et autres Besancenot, gens éminemment respectables, eux.

    Car il n’y a que pour « l’extrême droite » que l’on peut se permettre de mettre dans le même sac tout ce qui paraît un peu trop français, de Boutin et Dupont-Aignan jusqu’aux nazillons et casseurs du PSG en passant par Marine Le Pen, Villiers, Minute, Valeurs actuelles et, bien sûr, Lafautearousseau !

     

  • Vincent Peillon : ministre fasciste ? Chantal Delsol répond à Politique Magazine :

    Vincent-Peillon.jpg"...Quand le ministre de l'éducation nationale déclare « qu'il faut arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social », quand il concocte une charte de la laïcité obligatoire, est-il dans son rôle ?

    Il est dans le rôle parfait d'un idéologue un peu daté, persuadé que l'état peut éduquer les enfants à la place des parents et en faire un bataillon de petits soldats à son service et à sa solde. Il ne faut pas hésiter à le dire : c'est du fascisme. Ce n'est pas parce que Monsieur Peillon parle au nom des Lumières qu'il peut tout se permettre. Arracher l'enfant à l'influence de sa famille pour le mettre sous influence étatique, c'est meurtrier de toute façon, quelle que soit l'idéologie au nom de laquelle on le fait. Devant cela, nous n'avons plus qu'à entrer en dissidence...

    Les parents sont souvent absents en raison de cette idéologie de la toute-puissance républicaine qui prend les parents pour des demeurés auxquels il faudrait arracher les enfants pour que ceux-ci deviennent enfin modernes... L'idéologie républicaine est une pensée de la défiance : elle prend la majorité des citoyens pour des imbéciles et confère tout pouvoir à un petit groupe de sachants (c'est le « fer de lance » de Lénine) dont les professeurs laïcs. Ce serait une grande victoire d'entrer dans une pensée de la confiance (qui correspond, soit dit en passant, à notre culture chrétienne originelle et à la pensée démocratique en général), et de faire en sorte que les enseignants et les parents travaillent le plus possible ensemble." 

  • Bravo, les journalistes ! Le "tireur fou", "de type européen", est Abdelhakim Dekhar, terroriste, complice de l'assassinat de 5 personnes, dont trois policiers...

    abdelhakim dajhar.jpg...par "la bande à Florence Rey", le 4 octobre 1994, à Paris. C'est lui qui a  acheté le fusil à pompe "meurtrier", et il  a été condamné pour cela à quatre ans de prison en 1998.

    Alors : désinformation volontaire ? Rétention d'information tout aussi volontaire ? L'important était-il de ne pas soulever la population en désignant l'origine du tueur ? On ne peut accuser personne nommémment, mais il faut s'attendre à tout de la part d'une "profession" (!) où l'on est à gauche et à l'extrême-gauche à 80 ou 90%, et où trop nombreux sont ceux qui, oubliant toute conscience professionnelle, troquent allègrement leurs carte de journaliste pour celle de militant politique encarté (à gauche, encore une fois, bien entendu).

    Si un journaliste a bien évidemment, en son for intérieur, le droit d'être de gauche, ou bien d'extrême-droite, il n'a pas a faire passer ses opinions avant son métier, qui est d'informer : on ne peut, encore une fois, porter aucune accusation formelle contre quiconque, mais le doute est là, et bien là : on nous a "assomés" pendant plusieurs jours avec cette formule, "le tireur fou, de type européen". Volontairement ? Pour endormir l'opinion ? Pour ne pas donner du grain à moudre à la majorité de Français qui a, enfin, ouvert les yeux sur la corrélation immigration/délinquance, et ainsi ne pas accentuer le ras-le-bol "tsunamique" qui, tel une lame de fond, secoue l'opinion ?

    Si cela était, le retour de bâton sera bien pire encore, comme la fureur du public...

    Dans tous les cas, chapeau, les journalistes, et vive "l'information" !...  

  • Dialogue avec nos lecteurs : vos questions, nos réponses...: aujourd'hui, à une "amie" de notre Page Facebook, sur "l'immigration"...

    islam,boutang,communautés,france,immigration(Vous le savez : notre Page Facebook Lafautearousseau Royaliste est très animée, surtout depuis que les tweets de notre Compte A.F.Royaliste y sont automatiquement reportés. De très nombreuses réactions y fleurissent chaque jour : nous répondons aujourd'hui à l'une d'entre elles, parce que la récente "amie" qui nous écrit aborde un sujet sur lequel il convient d'être extrêmement clair...)

    Suite à nos différentes notes sur "l'affaire Léonarda", cette "amie" a, plusieurs fois réagi à nos commentaires; elle a abordé plusieurs points sensibles et soulevé bon nombre de questions intéressantes; d'accord sur plusieurs choses, elle nous questionne sur quelques autres, et c'est très bien ainsi... 

    Dans l'ensemble des choses évoquées, il ressort, pour résumer, qu'il lui paraît que nous sous-estimerions "le danger de guerre civile" (?) à laquelle sembleraient conduire certains de nos propos sur l'immigration; et que nous refuserions d'admettre que, dorénavant, et que cela plaise ou non, "la France est bel et bien devenue une société pluri-culturelle"...

    Nous ne pouvons que redire à cette occasion ce que nous avons déjà dit et redit plusieurs fois...

    Lire la suite

  • Du Front national au PS, ils étaient tous - dixit la presse - "dans l'unanimité" (moins l'extrême-gauche, tout de même) sur la tombe de de Gaulle...

    france identite nationale.jpgMais, cela voudrait-il dire qu'ils approuvent - tous - ces trois propos dudit Général ? Il serait intéressant de leur poser la question, et, surtout, d'entendre leur(s) réponses(s)... ! :

    1. :  "Pour moi, l'histoire de France commence avec Clovis, choisi comme roi de France par la tribu des Francs, qui donnèrent leur nom à la France. Avant Clovis, nous avons la préhistoire gallo-romaine et gauloise. L'élément décisif pour moi, c'est que Clovis fut le premier roi à être baptisé chrétien. Mon pays est un pays chrétien et je commence à compter l'histoire de France à partir de l'accession d'un roi chrétien qui porte le nom des Francs".

    Lire la suite

  • UNE REUNION DU BUREAU POLITIQUE DE LA FEDERATION ROYALISTE PROVENCALE POUR PREPARER L'AVENIR

    REUNION POLIT LA CIOTAT 16.11.2013.jpg

    (De gauche à droite)  Sylvie HUEBER - François DAVIN - - Jean-Louis HUEBER - Jean GUGLIOTTA - Paul LEONETTI - Gérard POL

    Le Bureau Politique de la Fédération Royaliste Provençale s'est réuni, le samedi 16 novembre 2013, pour un après-midi de travail. Les présents sont notés sur la photographie ci-dessus.  Yves BOULON était excusé.

    A l'ordre du jour : différentes questions d'ordre administratif; le déroulement des activités passées et futures : bilan, perspectives et projets; les progrès de lafautearousseau et son rôle exceptionnel pour la diffusion des idées d'Action française; les relations de la Fédération Royaliste Provençale avec les organisations royalistes nationales, Restauration Nationale et autres.

    Le blog de la Fédération Royaliste Provençale - souvent relayé, pour une audience nationale, par lafautearousseau lorsque le sujet en vaut la peine, annonce régulièrement l'ensemble des activités de l'Action française en Provence et, à chaque fois, en dresse un compte-rendu détaillé.

    Rendez-vous est donné à tous pour nos prochaines activités. 

  • Sur le Blog du Souvenir Chouan de Bretagne, la relation de la commémoration des noyades de Nnates...

    (reçu de Noël Stassinet)

    Bonsoir à tous, sur le  Blog du Souvenir Chouan de Bretagne, le compte-rendu de la Commémoration des Noyades de Nantes :

    http://souvenirchouandebretagne.over-blog.com/2013/11/commemoration-des-noyades-de-nantes-17-novembre-2013.html

    Bonne lecture,

    Chouanmicalement

    Noël Stassinet

    Merci aux journalistes et rédacteurs de sites et Blog qui ont gentiment relayé mon message d'annonce. 

    noyades de nantes.JPG 

  • Les 4 ans du prince Gaston

    gaston-002.jpg

    Le prince Gaston est un garçon intrépide et espiègle qui déborde d’énergie. Le petit prince, très éveillé, est aussi un enfant sportif puisqu’il monte déjà à cheval et fait du judo. La princesse Antoinette qui célébrera ses deux ans le 28 janvier prochain aime jouer et taquiner le prince Gaston, ce grand-frère à la fois protecteur et débordant d’enthousiasme. (Photo : DR)

  • Révélation sensationnelle du CRAN : François Hollande est un président "ethnique" !...

    Louis-Georges-Tin-au-centre-rdg-.jpg

    Louis-Georges Tin, au centre sur la photo, a "craché le morceau", et dévoilé au grand public le secret de Polichinelle... 

     

    Louis-Georges Tin président du Conseil représentatif des associations noires (CRAN) a déclaré, ce jeudi 24 octobre, que le gouvernement avait "abandonné son électorat", notammment "les noirs et les Arabes".

    Ces propos n'ayant pas été démentis, on est fixés officiellement maintenant sur ce que l'on savait déjà (les "Cités" ont voté Royal en 2007 et Hollande en 2012, dans une proportion variant entre 85% et 93%) mais qui est aujourd'hui revendiqué haut et fort par les intéressés eux-mêmes : le socle électoral du PS, comme le souhaitait le groupe de réflexion du même parti, Terra Nova, est donc bien devenu un socle "ethnique" : "les noirs et les arabes" (en français dans le texte !) : c'est Louis-Georges Tin lui-même qui le dit...

    Qu'il y avait des Noirs, en France (et dans l'électorat du PS), on s'en doutait, à vrai dire un peu : il suffit d'avoir des yeux pour voir ce qui se passe dans nos rues, dans nos bus, dans nos métros, à la sortie de nos écoles... Mais, jusqu'ici, on n'avait pas le droit de dire qu'il y avait des "Arabes" : ç'aurait été du racisme, de la stigmatisation, de la xénophobie, de l'appel à la haine et puis quoi encore... Mais, là, c'est Louis-Georges Tin qui le dit, et, lui, il peut : va comprendre, Charles !

    Donc, on est fixés : non seulement il y a plein d' "Arabes" en France, mais le Président est "leur" président.

    Au prochain accès de franchise, "on" nous dira que ces Arabes sont musulmans, et que ce qu'ils veulent c'est l'application, dans NOTRE France, de la charia...

    A bon entendeur, salut !...

  • Une explication de type journalistique…

    1318608586296.jpgDéclaration de tous les médias unanimes le 18 novembre : Le tireur fou est « un homme de type européen ».

    De deux choses l’une : ou il s’agit de racisme (amusez-vous à remplacer européen par nord-africain ou noir et testez la formule en public, vous verrez l’effet produit) ou alors le fait qu’un malfrat soit de type européen est une chose tellement exceptionnelle que les journalistes sont conduits à apporter cette précision…

    Y aurait-il une autre explication ?

    Peut-être…

    Je vous laisse deviner laquelle.          

                                                          

  • Il a dénoncé Cahuzac, il doit être condamné (envoi de lecteur)

    Le régime gouverne mal mais il se défend bien en voulant museler les opposants. Olivier Thérondel, enquêteur de la cellule Tracfin (chargée de traquer les circuits financiers) avait dénoncé sur le site Médiapart les côtés occultes du rapatriement des fonds de Jérôme Cahuzac. Il doit répondre de ces fuites aujourd’hui devant un tribunal.

    Il explique comment le pouvoir a tenté de masquer les opérations de l'ex-ministre socialiste :

    "Je suis, à l’origine, contrôleur des douanes, et je travaillais depuis 2004 au sein de la cellule Tracfin, sur toutes sortes de dossiers, financements occultes, blanchiments… 

    Cahuzac-UBS.jpg

    Lire la suite

  • Quelques uns des liens "partagés" sur notre Page Facebook...

     ...Lafautearousseau Royaliste

     

    Une marée noire qui a coûté plus de 4 milliards d'euros et des centaines de milliers d'oiseaux mazoutés... et pas de coupable !!! Rhhhâââ !!! :Colère noire pour marée de la même couleur...
     
     
     
     
     
    Le principe de subsidiarité a été élaboré au XIX° siècle, mais l’idée de subsidiarité inspire la philosophie politique européenne depuis ses origines. Elle représente l’une des multiples tentatives conçues, au sein du Vieux Continent, pour limiter l’autorité politique à son... : Les fondements anthropologiques du principe de subsidiarité  

    Lire la suite

  • Cécile (dite "du flot de cannabis") avait-elle fumé ce jour-là ?

    Cecile Duflot le Japon est dans l'hemisphere sud_640x360.mp4

    ane-qui-rit.jpg

     

    Le Japon dans l'hémisphère sud, et "l'accident AYANT" survenu : il fallait tout de même oser le dire : eh, bien, c'est fait, elle a osé, elle l'a dit ! Chapeau l'artiste ! Et "ça" nous gouverne !

    Rappelons une fois de plus le dicton marseiilais : le jour où on mettra les couillons sur orbite, il y en a qui ne s'arrêteront pas de tourner... (et sa variante : le jour où les couillons voleront, il y en a beaucoup qui seront chefs d'escadrille, mais, elle, elle sera Ministre de l'Air !...).

    C'est vrai qu'elle n'en manque pas, d'air... Le mot de Léon Daudet lui convient parfaitement : c'est "une authentique haute en toc" !

     

  • Un peu de bon sens, par Louis-Joseph Delanglade

    Est-ce l’effet des différents mouvements d’humeur et de révolte qui secouent le pays ? En tout cas, les médias accordent actuellement une très grande place à la dimension économique du problème français, sans bien distinguer l’important du secondaire. Ainsi, vendredi 8 novembre, Standard & Poor’s abaisse la note de la France de AA+ à AA. Motif : un chômage trop élevé qui empêcherait toute réforme sérieuse et priverait de toute marge de manœuvre financière. L’agence de notation qui, pas plus que les autres, n’a jamais vu venir les crises graves, enfonce une porte ouverte. Résultat : aucun, puisque cette dégradation n’a pas eu d’effet sur les marchés financiers.

     

    Par contre, une semaine plus tard, Bruxelles valide le projet de budget de la France pour 2014, tout en jugeant les économies proposées insuffisantes et, donc, le risque de dérapage grand. En un mot, Bruxelles valide au lieu de retoquer. Pas très sérieux. Mais, surtout, vrai problème politique. Pour la première fois, cette année, la Commission a en effet exercé son droit de regard sur le ratio d’endettement et le niveau de déficit des Etats membres : ainsi, avant même que le Parlement français ne vote le budget de la France, Bruxelles a pu donner (ou refuser) son aval. Nouvel abandon de souveraineté, donc, qu’on justifie par la crise de l’euro et ses conséquences – ce qui est se moquer du monde. Désormais, le gouvernement français ne peut plus vraiment faire ce qu’il veut sur le plan budgétaire, même s’il garde sa liberté d’action dans sa démarche pour atteindre l’objectif (réduire les dépenses ou augmenter les impôts).

     

    Resurgit en même temps le débat sur le prétendu « modèle allemand ». La même commission de Bruxelles reproche à l’Allemagne de nuire à l’équilibre de la zone euro. D’où la question en débat sur France Inter ce même vendredi 15 : faut-il exiger des efforts de l’Allemagne (en clair qu’elle laisse un peu exporter les autres, en l’occurrence la France) ou réformer l’économie française ? MM. Maris et Seux sont pour une fois d’accord pour choisir le second terme de l’alternative : nul n’est fondé à reprocher quoi que ce soit à un pays qui mise sur l’innovation et l’excellence ; l’Allemagne a ses qualités, on ne peut pas lui en faire grief. Mais ils évitent de préciser qu’il en est ainsi, d’abord parce que « l’Europe » est ce qu’elle est (c’est-à-dire pas grand-chose).

     

     

    euro mark.jpg

     

     

    Là encore, le problème est politique. Tout le monde sait que la France est pénalisée par l’euro fort, qui n’est que l’autre nom du mark. Mais ni la droite (UMP) ni la gauche (PS) ne remettent, ni ne remettront, quoi que ce soit en question sur le fond. Comme disait M. Séguin, droite et gauche sont deux détaillants qui s’approvisionnent auprès du même grossiste européen. M. Teinturier (Ipsos) peut estimer avec lucidité que Bruxelles et sa marche forcée à la mondialisation sont anxiogènes pour les Français, et que cela explique l’actuel mouvement de rejet de « l’Europe ». Il aurait pu aller plus loin et conclure qu’il est légitime de se demander si cette « Europe » ne joue pas contre les intérêts bien compris de la France.