UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Lu (et apprécié) aujourd'hui sur la page facebook de notre ami Emmanuel Boutang

    boutang.jpgExtrait d'une chronique "La vie politique" (probablement publiée dans Aspects de la France), où il était question, entre autres, d'Edouard Herriot :
    "Les niaiseries intéressées du Figaro sur la continuité républicaine, il faudrait les "laisser aller", leur dire bonsoir, comme le recommande le Socrate du Philèbe lorsqu'il s'agit de la poussière, de la crasse, de la boue, pures et impures matières dont les mouvements indéfinis n'ont d'autre loi, d'autre unité, que l'appétit stupide et le désir brut." (Pierre Boutang)

  • Il aurait 105 ans aujourd'hui : Louis de Funès, le "meilleur ami des Français", a son Musée, à Saint Raphaël

    Louis de Funès est l'acteur français qui cumule les principaux records. Pendant dix ans, des années soixante aux années soixante dix, cinq de ses films ont ont atteint le chiffre de 27 millions de spectateurs en salle ! Les spécialistes du cinéma estiment, selon leurs calculs, qu'il est l'acteur le plus regardé de France, avec, affirment-ils, l'équivalent de près de 230 millions de spectateurs.
     
    Ce n'est pourtant pas cet aspect de Louis de Funès que nous retiendrons, essentiellement.

    Lire la suite

  • TANT QU'IL Y AURA DES HEROS, TANT QUE LA FRANCE "PRODUIRA" DES BELTRAME, DES PIERREPONT/BERTONCELLO, DES SAUVETEURS EN MER...

    Voici le deuxième des articles dont je vous ai parlé avant-hier... Il a été publié le 6 juillet sur notre page facebook Lafautearousseau Royaliste, en début de semaine, et montre  bien que, si notre quotidien sur le Net a été malencontreusement bloqué pendant huit semaines, notre voix ne s'est jamais tue sur les réseaux sociaux : à la fin de la semaine, le samedi 13 juillet, le communiqué hebdomadaire de fb nous créditait de 91.400 "personnes atteintes" et 25.500 interactions...

    François Davin

    Lire la suite

  • Dans la série "Rions un peu"...

    On n'arrête pas le progrès, maintenant, comme dirait Coluche, on lave vraiment "plus blanc que blanc" !!!!!!!

  • NOTRE FEUILLETON ESTIVAL : UN ETE AVEC JACQUES BAINVILLE...

    A partir du vendredi 19 juillet, et jusqu'à la fin du mois d'août, nous vous proposerons de découvrir, ou de mieux connaître, mais aussi de faire découvrir à d'autres (par le jeu des partages) l'immense Jacques Bainville, par le biais d'une photo quotidienne tirée de notre "Album Jacques Bainville" (lafautearousseau vous propose également un "Album Léon Daudet" et un "Album Charles Maurras").

     

     

     

    Aujourd'hui : 13. En 1900, parution du "Louis II de Bavière"

    Lire la suite

  • Demain, ne manquez pas notre Ephéméride du jour !

    En plus de tout le reste, elle est consacrée au premier décret de Lazare Carnot, organisant le Génocide vendéen 'décret qui sera complété par celui du premier octobre, dont nous parlerons, évidemment, ce jour-là). Patrick Buisson a raison, et il faut le redire sans cesse : "le Terrorisme d'Etat, c'est nous qui l'avons inventé". Plus exactement, la République idéologique, la Nouvelle religion républicaine, celle du "chaos explosif des révolutionnaires" auquel succède aujourd'hui "le chaos figé des conservateurs du désordre", pour reprendre l'excellente formulation de Gustave Thibon...

  • Ephéméride du 31 juillet

    1944 : disparition d'Antoine de Saint Exupéry

     

    49 Avant J.C. : Seconde victoire de la flotte de César - qui assiège Massalia - sur la flotte Massaliète 

    C'est l'amiral Decimus Junius Brutus Albinus qui commande la flotte de César. Il a établi un blocus maritime de la ville, en prenant position à quelques encablures de l'île de Ratonneau, sur l'archipel du Frioul. La flotte des Massaliotes est pourtant supérieure en nombre (17 navires) et en expérience, et cherche à forcer le blocus; mais après un affrontement extrêmement violent, trois des navires de Massalia sont coulés, et six capturés. 

    31 juillet,albi,jacques coeur,etienne marcel,saint exupery,le petit prince,diderot,hachette,jaurès,bainville

    L'archipel du Frioul - où s'était installée la flotte romaine - peut à la fois bloquer et/ou protéger la rade de Marseille. Il se compose de trois îles : Ratonneau, à gauche sur la photo, qui est la première que l'on rencontre en venant du large et que les Grecs appelèrent donc, tout naturellement, « Proté » (qui signifie « premier », en grec); Pomègues, (du grec « Mésé », qui signifie « moyenne »), ici à droite; et If, la plus petite des trois (petit se disant « Hypea », en grec) que l'on voit devant les deux autres, et sur laquelle se trouve le célébrissime château.
     
    La première des deux batailles navales du siège de Massalia - le 27 juin - eut lieu dans la rade même, à quelques encablures des murailles de la ville; la seconde - le 31 juillet - eut lieu un peu plus loin, à Saint-Cyr/Les Lecques, à une vingtaine de kilomètres, les Massaliotes ayant réussi à percer le blocus maritime, « profitant d'un vent favorable », dit César...
     
    • Sur les raisons de la guerre que mena César contre Massalia, voir notre Ephéméride du 19 avril ;
    • sur la première victoire navale remportée par la flotte de César sur celle de Massalia, voir notre Ephéméride du 27 juin ;
     

    Lire la suite

  • Franky zapata : nouvel essai en fin de semaine. Bon vent à lui, à la France qui innove, qui va de l'avant, qui gagne !

    Ce sera samedi ou dimanche, en fonction de la météo : "Franky" ne veut pas rester sur un échec, et il a raison. Il faut repartir tout de suite, son matériel est réparé, son dossier prêt à être représenté à la Préfecture maritime : cette fois-ci, la Préfecture a fait savoir qu'elle n'émettrait pas d'avis défavorable et même qu'elle autoriserait le ravitaillement dans les eaux territoriales. C'est bien la moindre des choses !

    Un plein succès à Franky Zapata, beau symbole de cette France qui bouge... en bien !

  • Ca sent bizarre du côté de l'icone Greta Thunberg... (II/II)

     

    greta thunberg en train.png

     

    Par ailleurs, un lecteur nous a envoyé la photo ci-dessus : emballages plastiques, bananes venues sans doute en pirogue des Caraïbes ou de Côte d'Ivoire, mal-bouffe industrielle en sachet, bref... l'écologie en mouvement, la pure, la dure, la vraie !

    Et le lien vers le Blog de Michel Onfray, qui éreinte la jeunette : c'est jubilatoire, c'est à lire et à faire lire ! :

    https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/greta-la-science?mode=video&fbclid=IwAR3xY-v0gJUzFWFUtRJOh5dK3PMhLY1vBBvyFSo3EnKrcUG1XzYUrraXyf4

  • Naulleau est clair sur la PMA !...

     

     
     
    @EricNaulleau
     

     

    Je redis mon opposition philosophique à l'extension de la PMA aux couples lesbiens, la médecine devant pallier les dysfonctionnements et non les impossibilités de la nature, et aux femmes seules, car il est absurde de vouloir créer par la loi de nouvelles familles monoparentales.
  • NOTRE FEUILLETON ESTIVAL : UN ETE AVEC JACQUES BAINVILLE...

    A partir du vendredi 19 juillet, et jusqu'à la fin du mois d'août, nous vous proposerons de découvrir, ou de mieux connaître, mais aussi de faire découvrir à d'autres (par le jeu des partages) l'immense Jacques Bainville, par le biais d'une photo quotidienne tirée de notre "Album Jacques Bainville" (lafautearousseau vous propose également un "Album Léon Daudet" et un "Album Charles Maurras").

     


    Parti le 1O avril de Southampton, le paquebot réputé "pratiquement insubmersible" heurte un iceberg le 14 en fin de soirée, et coule quelques heures plus tard, le quinze avril 1912 : Bainville constate, avec cette certitude qu'il était insubmersible, que "le genre humain, dans notre siècle de mécanique, vit sur un fond de crédulité aussi solide qu'en aucun temps..."

     

    Aujourd'hui : 12. Le naufrage

    Lire la suite

  • Ephéméride du 30 Juillet

    La ville d'Arles, de nos jours

     

    1178 : Frédéric 1er Barberousse est couronné en Arles Empereur du Saint Empire Romain Germanique   

    La cérémonie est présidée par l'archevêque d'Arles, Raimon de Bollène.

    A cette époque, la Provence ne faisait pas encore partie du Royaume de France, mais était une province du Saint Empire, lequel avait le Rhône pour frontière. Et la ville d'Arles jouissait d'un prestige certain : favorisée par Jules César, puis par Constantin le Grand, elle accueillit plusieurs conciles, dont celui qui, en présence de l'Empereur Constantin lui-même, condamna le Donatisme.

    A partir de la chute de l'Empire romain, l'histoire de la région fut marquée par les diverses invasions (wisigoths, ostrogoths, sarrasins...), puis l'intégration à l'Empire de Charlemagne et, à la dislocation de celui-ci, une certaine indépendance, plus ou moins maintenue, jusqu'à l'absorption, en 1032, dans le Saint Empire. 

    En 1365, le 4 juin, un autre empereur germanique, Charles IV, se fera couronner comme son prédécesseur Frédéric Barberousse, roi d'Arles, à la cathédrale Saint-Trophime.

    arles,saint empire,barberousse,mistral,coupo santo,balaguer,éelibrigeEn ce temps-là, les bateliers qui descendaient le Rhône ne disaient pas « à droite/à gauche », ni « babord/tribord » mais, s'ils voulaient aller à droite, « Reiaume » (parce qu'il fallait aller du côté du Royaume de France); ou, s'ils voulaient aller à gauche, « Empèri » (parce qu'il fallait aller du côté du Saint Empire : on trouve là l'origine du nom du Château de l'Empèri, à Salon (ci contre).

    Malgré un premier rapprochement, esquissé par le mariage de Louis IX avec Marguerite de Provence, il faudra attendre plusieurs siècles pour que la France atteigne sa « frontière naturelle » du côté des Alpes. La première réunion fut celle du Dauphiné, en 1349, réunion à partir de laquelle l'héritier du royaume devait porter le titre de « Dauphin ».

    Il faudra attendre Louis XI, en 1481, pour que la Provence devienne française à son tour.

    Enfin, il faudra attendre Napoléon III et les plébiscites de 1860 pour que Nice - détachée de la Provence en 1388 - et la Savoie (le Val d'Aoste ayant été malencontreusement « oublié » par les négociateurs français) intègrent à leur tour la communauté nationale. 

    SAINT EMPIRE VERS L'AN MIL.JPG

    arles,saint empire,barberousse,mistral,coupo santo,balaguer,éelibrige

    Lire la suite

  • lafautearousseau entièrement d'accord... : a signé !

    À l'heure où la république s’apprête à brader une fois de plus notre héritage collectif, en privatisant l’ADP, les monarchistes ne devraient-ils pas se mobiliser pour s’opposer à cette décision ?

    Mobilisons-nous, signons la pétition du référendum partagé et disons NON à cette grande braderie nationale de notre héritage collectif.

    Pour signer la pétition officielle: 
    https://www.referendum.interieur.gouv.fr

    Mobilisez vous, dites Non à la grande braderie républicaine.

    VIVE LA FRANCE, VIVE JEAN IV

     

    Publication de la Page La Famille royale de France

  • Ca sent "bizarre" du côté de l'icone Greta Thunberg... (I/II)

    Simple icone de l'écologie, devant qui la terre entière est sommée de plier le genou, ou simple militante gauchiste, manipulable et manipulée à souhait, par une mère et un entourage "engagés", comme on dit dans leur jargon ?

    La jeune auto-déscolarisée a en tout cas publié un tweet (ci-après) très vite retiré, mais très éloquent !

    Pour l'instant, il s'agit de rumeur(s), de question(s) qui circulent...

    On devrait être vité fixés...

    Lire la suite

  • Deux articles publiés durant notre interruption forcée de huit semaines...

    Lorsque j'ai fait reparaître lafautearousseau, à la suite d'un arrêt forcé de huit semaines, Jean-Philippe Chauvin m'a demandé comment il se faisait que des articles apparaissaient pendant les jours où la publication a été suspendue.

    Je lui ai répondu que notre page facebook, Lafautearousseau Royaliste, elle, n'avait jamais été bloquée, et que chaque jour, si le quotidien ne paraissait plus, elle paraissait bien, elle, avec les nouveaux articles qu'y postait chaque jour l'équipe qui travaille avec moi.

    En rendant leur quotidien aux lecteurs, j'ai ré-installé toutes les Ephémérides et les notes qui m'ont paru les plus importantes, les mettant à leur date vraie de publication : voilà l'explication...

    A titre d'exemple, voici pour l'ensemble de nos lecteurs, qui ne les ont donc pas forcément vus, deux articles (un aujourd'hui, l'autre après-demain) publiés sur fb, qui ont trouvé auprès du lectorat un accueil qui m'a fait plaisir (sensiblement le même pour les deux) : ce premier article sur le mensonge d'Etat macronien - publié le 6 juillet - a été lu par 63.970 personnes (les "personnes atteintes", comme on dit sur fb), il a été "partagé" 1.400 fois (quand on sait qu'on peut avoir 5.000 "amis" sur fb, avec un peu de chance, il y aura eu encore beaucoup d'autres lecteurs !...), il a fait l'objet de 9.487 interactions et de 62 commentaires... (pareil, à peu près, pour celui que vous découvrirez demain).

    Je donne ces chiffres non par "esprit cocorico", bien sûr, mais pour bien montrer qu'aujourd'hui, si on veut toucher un lectorat nombreux et, surtout, jeune, il faut être présent quotidiennement aussi sur fb/twitter...

    Bonne lecture !

    François Davin, lafautearousseau