UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Sacré Zemmour, sacré Maurras ! : "Quand Charles Maurras inspire Emmanuel Macron", par Eric Zemmour

    maurras macron.jpg

    macron maurras.jpg

     

     

     

     

     

    Dans Le Figaro magazine d'hier, Zemmour consacre sa chronique à Emmanuel Macron, mais surtout à... Charles Maurras, d'où son titre : Quand Charles Maurras inspire Emmanuel Macron.

    Lisez-là, elle ne vaut la peine, comme toujours chez Zemmour, et même encore un peu plus cette fois-ci.

    Vous aurez droit, en prime, à la fin de la chronique, au lien vous donnant accès au chapitre 24 de Kiel et Tanger, de Maurras, auquel fait référence Zemmour et qui constitue le deuxième de nos Grands Textes...

    Lire la suite

  • Tout ce qui est Racines est bon ! Aujourd'hui et demain, la Grande braderie de Lille (depuis 1523 !)...

    C'est en 1523 qu'apparaît la première date officielle du début de la grande braderie de Lille...

     

     Cette courte présentation de ce grand événement est tirée de notre Album (en cours de finition) Ces Fêtes qui "font", qui "sont" la France..., dont elles constituent, pour l'instant, les trois dernières photos de la partie I : Fêtes civiles...

    Lire la suite

  • Au cinéma, la chronique de Guilhem de Tarlé : Once upon a time… in Hollywood

    A l’affiche : Once upon a time… in Hollywood, un film de Quentin Tarantino, avec Leonardo DiCaprio (Rick Dalton), Brad Pitt (Cliff Booth), Margot Robbie (Sharon Tate) et Mike Moh (Bruce Lee)...

    Lire la suite

  • Sur fb : une invitation aux services municipaux de Marseille : et si vous parliez (mieux) français ?...

    Après avoir lu le magazine municipal du 1/7, j’ai eu un coup de colère et j’ai envoyé le texte ci-dessous à Madame Bernasconi.

    Texte envoyé sur le site de la mairie du 1/7:
    Venant de recevoir dans ma boîte aux lettres "Marseille positive", le magazine de la mairie des 1er et 7e, j'ai apprécié que deux pages aient été consacrées au thème "Culture et tradition".
    Mais je suis étonné par le fait que, sur toutes les pages de droite, les dates des prochains événements importants soient placées sous l'expression "Save the date". 
    En dehors du fait que cette expression soit certainement peu connue par la majorité des habitants des 1er et 7e, il y a là contradiction avec le titre de la page 04 (et pourquoi pas simplement page 4?): "Une mairie qui sait valoriser culture, patrimoine et tradition".
    Il ne me semble pas que notre culture marseillaise, provençale et française soit valorisée par l'emploi de termes anglo-saxons. Il était si simple d'écrire "Dates à retenir". Pourquoi une telle initiative?
    Recevez mes meilleures salutations.

    (Lu sur la page fb de notre ami Michel Franceschetti...)

  • NOTRE FEUILLETON ESTIVAL : UN ETE AVEC JACQUES BAINVILLE... S'ACHEVE AUJOURD'HUI !

    Depuis le vendredi 19 juillet, et jusqu'à aujourd'hui, nous vous avons proposé de découvrir, ou de mieux connaître, mais aussi de faire découvrir à d'autres (par le jeu des partages) l'immense Jacques Bainville, par le biais d'une photo quotidienne tirée de notre "Album Jacques Bainville" (lafautearousseau vous propose également un "Album Léon Daudet" et un "Album Charles Maurras").

    Voici que ce feuilleton s'achève, et nous sommes heureux qu'il vous ait intéressé : ce sont les chiffres de fréquentation qui l'attestent, et cela nous confirme dans notre décision prise de renouveler l'expérience, pour les deux années à venir : l'année prochaine, du 14 juillet au 14 août (puisqu'il n'y a pas de note sur lafauteraousseau le 15 Août), nous vous emmènerons à la découverte de Léon Daudet; et, en 2021, à la découverte de Charles Maurras...

    Pour clôturer ce feuilleton dédié à Bainville, nous avons choisi de redonner ce moment de grâce offert par France info, cette courte chronique consacrée à l'Histoire de France de Bainville, en faisant suivre le lien du scripte de la chronique...

    Bonne écoute, bonne lecture, et... à l'année prochaine, pour notre feuilleton Léon Daudet !...

    Lire la suite

  • Sur France 3, le jeudi 5 septembre 2019 à 23h : le reportage "Oran, le massacre oublié" (Georges-Marc Benamou et Jean-Charles Deniau)

    "Oran, le 5 juillet 1962. Alors que les Algériens en liesse célèbrent l'Indépendance, la fête tourne au drame. 700 habitants, européens ou musulmans ayant choisi la France, sont massacrés en quelques heures. La chasse à l'homme, déclenchée mystérieusement, dure une journée, sous le regard passif de l'armée française, bouclée dans les casernes sur ordre du président De Gaulle.

    La responsabilité des plus hautes personnalités de l’Etat français dans la non-assistance aux personnes en danger, est clairement établie."

  • Ephéméride du 31 août

    1933 : Création d'Air France (ici, une des affiches AIR FRANCE réalisées par Georges Mathieu

     

    1779 : Naissance d'Alexandre du Sommerard 

    Il est aux origines du M31 aout,expedition d'egypte,pyramides,bonaparte,air france,sncf,baudelaire,charles x,alsace,du sommerardusée de Cluny : Musée national du Moyen-Âge.
     
    Puis du Musée d’Ecouen : Musée national de la Renaissance           

    Grand royaliste, et grand amateur d’art, Alexandre du Sommerard, était consterné par l’entreprise de destruction systématique du Patrimoine national entrepris par la Révolution. On sait que, directement ou indirectement, la Révolution - puis l’Empire et la IIIème République naissante… - ont fait disparaître entre le quart et le tiers de notre Patrimoine artistique : « Les Vandales du Vème siècle n'ont jamais brisé tant de chefs-d'œuvredisait-il, hélas à juste titre…

    Heureusement maître d'une fortune considérable, celui qui avait pris pour devise « more majorum » (« d’après la coutume des ancêtres ») passa sa vie à rechercher et réunir les chefs-d'œuvre, et c'est pour installer sa précieuse collection, trop à l'étroit dans son hôtel de la rue de Ménars, qu'il loua pour sa vie l'Hôtel de Cluny. A sa mort, l'hôtel et la collection, appartenant à sa veuve, furent achetés par l'État : Le 1er juillet 1843, la Chambre vota l’achat de l’hôtel et des collections, puis la création du « Musée des thermes et de l’hôtel de Cluny » fut sanctionnée par la loi du 24 juillet 1843. Son fils Edmond fut, jusqu’à sa mort, conservateur du Musée national de Cluny : lorsqu’il mourut, en 1885, la collection comprenait 10.351 objets.

    C’est, en partie, pour contenir des trésors venant de ce Musée que Malraux prit, en 1964, la décision – heureuse - d’affecter le château d’Ecouen au Musée national de la Renaissance. 

    31 aout,expedition d'egypte,pyramides,bonaparte,air france,sncf,baudelaire,charles x,alsace,ameyL'Hôtel de Cluny, Musée national du Moyen-Âge 

    31 aout,expedition d'egypte,pyramides,bonaparte,air france,sncf,baudelaire,charles x,alsace,du sommerard

    Lire la suite

  • Un point sur la situation au Royaume-Désuni, avec Frédéric de Natal...

    1. Avant-hier matin, à 10h55, Frédéric de Natal postait le premier message suivant (que lafauteraousseau relayait, à 15h24, à la fois sur sa page facebook et sur son quotidien sur la toile) :

    Info de dernière minute : Le premier ministre Boris Johnson n'a pas exclu de suspendre le Parlement pour l'empêcher de bloquer ses projets de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne pour le 31 octobre. «Nous avons appris que la reine pourrait être invitée à accepter de suspendre le Parlement dès aujourd'hui», a déclaré Nick Robinson, ancien rédacteur en chef politique de la BBC, en précisant que l'information restait à confirmer.

    Le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn a quant à lui affirmé qu'il ferait tout son possible pour empêcher un Brexit sans accord. Une telle éventualité, a-t-il dit, mettrait le Royaume-Uni à la merci du président Donald Trump et des entreprises américaines. Les partis d'opposition ont d'ailleurs annoncé mardi un accord de coopération en vue de prévenir un «no deal», après des discussions entre Jeremy Corbyn, le Parti national écossais (SNP), les libéraux-démocrates, le Parti Vert et le Groupe indépendant pour le changement. (Le Figaro)

    Voici maintenant, en quelque sorte, "le film" des événements, au fur et à mesure que les rapporte Frédéric de Natal, à partir de ce "coup" surprise de Boris Johnson...

    Lire la suite

  • Après le changement de gouvernement en Italie...

    Le prince Emmanuel-Philibert de Savoie déplore la situation politique actuelle qui prévaut en Italie, un pays "rendu malade par 65 gouvernements depuis 1946 accompagnés de nombreuses fraudes".

    "Félicitations à ceux qui sont arrivés au pouvoir sans être passés par le vote des italiens" a ironisé l'héritier de la couronne d'Italie...

  • Sur la page facebook Action Française - Centre royaliste d'Action française

    En France, tout ce qui pèse et qui compte se veut et se dit «sans frontières». Et si le sans-frontiérisme était un leurre, une fuite, une lâcheté? Partout sur la mappemonde, et contre toute attente, se creusent ou renaissent de nouvelles et d'antiques frontières. Telle est la réalité. En bon Européen, je choisis de célébrer ce que d'autres déplorent : la frontière comme vaccin contre l'épidémie des murs, remède à l'indifférence et sauvegarde du vivant.

    — Éloge des frontières, Régis Debray.

    Ouvrage disponible sur la Librairie de Flore pour 5,60€ seulement ▶️ https://bit.ly/2NIy4kH

     

  • NOTRE FEUILLETON ESTIVAL : UN ETE AVEC JACQUES BAINVILLE...

    A partir du vendredi 19 juillet, et jusqu'à la fin du mois d'août, nous vous proposerons de découvrir, ou de mieux connaître, mais aussi de faire découvrir à d'autres (par le jeu des partages) l'immense Jacques Bainville, par le biais d'une photo quotidienne tirée de notre "Album Jacques Bainville" (lafautearousseau vous propose également un "Album Léon Daudet" et un "Album Charles Maurras").

     

    Aujourd'hui : 41. De Paris à Martigues, la visite mouvementée des Daudet et des Bainville à Charles Maurras...

    Aujourd'hui, ce n'est pas Bainville qui parle, mais Léon Daudet qui raconte... Voici un extrait de Charles Maurras et son temps (Ernest Flammarion, 1930) dans lequel Léon Daudet restitue quelque chose de l'amitié qui réunissait les trois figures de proue de l'Action française : Bainville, Maurras et lui-même, Daudet. 
    Une amitié intellectuelle, certes, fondée sur l'accord des esprits, mais aussi, on va le voir, une amitié qui ne se limitait pas à l'intellectuel.

    Cet extrait a le mérite de rendre un peu de la réalité vivante, de la chaleur de ce que fut l'entente de ces trois amis. 
    Et, au-delà des habituels développements sur leurs qualités intellectuelles, de nous les restituer dans ce qu'ils avaient d'humain, de bien vivants, en chair et en os si l'on peut dire...

    Lire la suite

  • Ephéméride du 30 août

    1772 : Naissance de La Rochejaquelein (ici, son drapeau) 

     

    1483 : Mort de Louis XI   

     

    Au château de Plessis-lez-Tours, le roi, frappé d'une attaque d'apoplexie, fait venir son jeune fils, âgé de treize ans - le futur Charles VIII - et, avec difficulté, lui donne ses dernières recommandations.

     

    Tout d'abord, nous dit Commynes, de « ne changer aucun officier » de sa maison, puis de respecter ses devoirs envers Dieu et envers la Couronne : 

    « L'honneur et le droit de laquelle vous savez, sommes tenus de garder ainsi que nous l'avons juré et promis pour le bien et soulagement de nos bons et loyaux sujets. » 

    Il n'appela plus son fils que le roi, l'un des plus grands de notre Histoire, et rendit l'âme à 7 heures du soir. C'était un samedi.  

     

    PLESSIS LES TOURS.jpg
    Il ne reste qu'une très faible partie des bâtiments du château de Louis XI à Plessis...
     

    30 aout,voltaire,rousseau,louis xi,bourse,lyon,la rochejacquelein

    Lire la suite

  • Soutien au Maire de Langouët, dans la perspective d'un changement radical de politique, que permettra la révolution royale...

    A noter : après la rédaction de cette note, on apprenait que le Tribunal administratif de Rennes annulait l'arrêté municipal, mais que le Maire - fermement soutenu par la quasi totalité de ses administrés - faisait appel : on reste donc en plein dans "l'affaire"...

    Une centaine de personnes se sont rassemblées, le samedi 17 août, à Rennes devant la préfecture de Bretagne pour soutenir le maire de Langouët (Ille-et-Vilaine), Daniel Cueff, convoqué jeudi devant la justice. Son tort ? Le 18 mai, il avait pris un arrêté interdisant l'utilisation de produits phytopharmaceutiques « à une distance inférieure à 150 m de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d'habitation ou professionnel ».

    « Madame la préfète, laissez nos maires nous protéger », « Pesticides, riverains, agriculteurs, tous victimes », « Stop pesticides, nous voulons des coquelicots », pouvait-on lire sur des banderoles. Les participants répondaient à l'appel du collectif Nous voulons des coquelicots de Langouët, village de 602 habitants situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Rennes.

    lafautearousseau, comme la très grande majorité des Français, a tout de suite trouvé naturelle et saine la décision du Maire de Langouët.
    Cependant, il est bien certain que la vraie réponse au problème doit être à la fois plus globale qu'un simple arrêté municipal - fût-il multiplié par cent, par mille... - qu'elle doit partir de cette metanoïa que réclamait déjà Pierre Boutang, et qui implique donc une nouvelle politique forcément volontariste, s'inscrivant dans la durée.
    Dès le début de "l'affaire", j'avais demandé son avis à Jean-Philippe Chauvin, sur fb; il m'a répondu ceci :
    "L'interdiction voulue par le maire est légitime mais se pose le problème de la grande dépendance des agriculteurs locaux aux pesticides et montre aussi l'absence d'une politique globale de transition vers un modèle plus vertueux que l'Etat n'a pas préparé à temps".
    Nous faisons nôtres ses réflexions dans son article Pour une écologie intégrale...
    Le Blogmestre
     
     

    GYW4TS4ASPCY3476WDJIJTB4LY.jpg

    Lire la suite

  • Choses vues : troisième message de nos amis en visite en Sicile : aujourd'hui, à Sperlinga et Savoca...

    (Ces lignes ont été rédigées, et envoyées, début août; aujourd'hui, Salvini n'est plus au gouvernement, Giuseppe Conte ayant remplacé son alliance avec lui par une alliance avec le Centre gauche : les jeux politiques du Pays légal italien ressemblent furieusement à ceux du Pays légal français ! Mais la vague de fond qui porte Salvini le servira certainement lors des prochaines élections, qu'il a rendu obligatoires en mettant fin lui-même à son alliance avec les "5 étoiles")...

    Lire la suite