Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

parti immigrationiste

  • Assez !... ou: une autre façon de poser le problème de l'immigration...

    On apprenait le même jour (12 février):

    Lire la suite

  • Quand Ivan Rioufol parle de l'âme de la France...

              Courageux, intelligent, lucide: quels adjectifs employer pour qualifier le bon sens et la hauteur de vues dont fait preuve Ivan Rioufol dans son excellent bloc-notes du 25 Janvier: "Oser repenser l'immigration"?  Il va à l'essentiel, tout simplement, en parlant de "l'âme d'un peuple". On ne peut que le féliciter d'avoir (re)plaçé le débat à son vrai niveau.....

    Lire la suite

  • L'unique raison de tant d'hystérie...(2/2)

              Voila le crime absolu de François Fillon selon eux: oser dire que la France a le droit de voulolr rester ce qu'elle est: un peuple blanc, de religion chrétienne et de culture gréco-romaine, pour reprendre la très heureuse expression du général de Gaulle (3); et, pour cela, qu'elle a le droit (nous ajoutons, nous: le devoir...) de savoir qui elle accueille.

              Dans la forme, les menteurs hypocrites "bobos-trotskos" de RESF et compagnie savent très bien qu'un très grand nombre de ces immigrés qui viennent avec femmes et enfants sont des tricheurs et des hors la loi; ils les ont rebaptisés "sans-papiers" parce qu'ils mentent sur les mots et par les mots, mais ils savent très bien ce qu'ils font en les défendant; tout comme ils savent très bien que si on cherche les fraudes, on les trouvera, et qu'on aura donc le motif d'une expulsion; alors ils veulent à tout prix qu'on évite de regarder, de fouiller, de verifier...

              Ces bobos-trotskos jouent contre la France, ils s'opposent à l'idée d'identité nationale française, alors que -partout dans le monde- ils respectent toutes les identités: essayent-ils de transformer l'Arabie Saoudite en société multi-culturelle, multi ethnique, multi-raciale et -surtout- multi-confessionnelle ? Non, bien sûr!; du reste, ils seraient reçus à coup de bâtons, voire à coups de sabre, et l'affaire serait vité réglée par les autorités musulmanes rigoristes de ce pays, qui ne tolèrent qu'un Islam pur et dur (très, très dur...) et interdit tout le reste....Non, les bobos-trotskos aiment toutes les nationalités du monde, absolument toutes, sauf une, qu'ils veulent voir disparaître: la Française.

              Et leur arme pour aboutir à cela, c'est l'Immigration forcée, imposée à un peuple qui n'en veut pas et qui n'en a pas besoin; le but de cette Immigration étant de faire disparaître par dilution la Nation Française, à laquelle ils préfèrent les mythes et chimères d'un droit-de-l'hommisme fumeux, pourvoyeur, in fine, du "grand magma ethnique" dont ils rêvent pour dissoudre la France, et la remplacer par une vue de l'esprit, une construction purement idéologique: que la France devienne une Babel, un hall de gare ou n'importe quoi, mais qu'elle cesse d'être ce qu'elle a toujours été, qu'elle soit tout plutôt que la France traditionnelle! tout et n'importe quoi plutôt qu'un peuple européen, blanc, chrétien, gréco-romain....

              Telle est la seule, l'unique raison de leur hystérie: il faut mettre à combattre leur délirante chimère la même energie qu'eux mettent à vouloir nous l'imposer; sinon elle nous tuera.... (fin).


    (3): "Il ne faut pas se payer de mots. C'est très bien qu'il y ait des français jaunes, des français noirs, des français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes avant tout un Peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne."

     

  • L'unique raison de tant d'hystérie...(1/2)

              Excédé par la mauvaise foi hallucinante des opposants aux tests ADN, François Fillon a cherché à attirer leur attention sur un point important: vous perdez de vue l'ensemble du dossier, a-t-il expliqué en substance, à force de vous focaliser sur un seul de ses aspects, qui n'est qu'un détail de cet ensemble; il n'en a pas fallu plus pour que toute une partie de l'intelligentsia de gauche et d'extrême gauche (1) redouble d'ardeur, elle qui délire déjà "plein pot", d'une façon outrancière, grotesque et ridicule, depuis plusieurs jours: elle veut nous faire croire qu'elle retrouve dans ces propos du Premier ministre ceux que Jean-Marie Le Pen avait prononcés en 1993 sur les chambres à gaz, "détail de l'Histoire" !

              Ici, on n'est plus du tout dans le domaine d'une saine confrontation des idées; on n'est plus dans l'opposition légitime (fut-elle virulente....) à des textes de lois; même plus dans le domaine de l'éxagération, parfois compréhensible et -comme on le dit souvent- "de bonne guerre": n'ayons pas peur des mots et disons-le clairement, on est dans le crétinisme absolu, même plus le niveau zéro de la politique, car les personnes qui profèrent ces insanités ont sombré corps et bien dans le grand naufrage de leur pauvre "intelligence" ( ? ); quelle déroute de la pensée! quel désolant spectacle! à qui feront-ils croire, ces pseudo censeurs, qu'ils retrouvent du Le Pen dans François Fillon?

              La vérité est très simple: le "Parti Immigrationniste" se déchaîne parce que, dans la forme et dans le fond, "on" a touché à l'essentiel:

              Dans le fond, "on" a osé toucher à leur jouet, l'immigration, dont ils se servent pour "casser" la France; et le gouvernement essaye (même si cela nous parait encore très largement insuffisant...) de mettre un tout petit peu d'ordre dans cette pétaudière qu'est l'immigration, machine infernale destinée à diluer l'ensemble français et à nous faire disparaître en tant que tels, en changeant tout simplement le Peuple.      (à suivre.....)

    (1): remarquons bien que toute la gauche n'est pas stupide à ce point; et qu'il s'y trouve au contraire beaucoup de gens sensés et raisonnables: sachons donc dénoncer l'hypocrisie et les arrières pensées malsaines des braillards, sans tomber dans un amalgame réducteur et facile, mais faux et injuste: toute la gauche n'est pas acquise au "Parti Immigrationniste", aux outrances de ses propos, aux folies de ce que Maurras appelait justement les "nuées".....

     

  • Raymond Domenech puni, et c'est bien fait.....

              La personne de Raymond Domenech, en soi, ne nous intéresse pas; et le ballon rond, en soi, ne semblerait pas non plus devoir entrer dans le champ d'un bloc-notes "politique". Sauf que ce monsieur, depuis qu'il est à la tête de l'équipe de France, ne cache pas ses idées personnelles et mène une action très orientée. Qu'il soit de gauche, c'est son droit, et nous ne le critiquerons pas là-dessus; qu'il soit un "immigrationniste" forcené, et qu'il se serve de son poste pour faire passer ce qu'il croit être son "message", en revanche, est déjà beaucoup plus contestable; au poste qu'il occupe, une stricte neutralité devrait être de mise, et ne pas respecter cette neutralité est scandaleux, car il s'agit bien de "L'Equipe de France", et non de "la chose de monsieur Domenech"...

              Ainsi ce monsieur pense-t-il, par exemple, que la France est "Black, blanc, beur". Il s'agit là du "slogan" le plus stupide, le plus consternant et disons le tout net le plus débile qui ait été concocté depuis des années. D'abord parce que -notons la contradiction car elle est extrêmement amusante...- la république interdit formellement tout classement selon la couleur ou les origines des personnes (1); force est de constater qu'avec ce slogan débile, on est servi, question référence à la couleur de peau ou aux origines! En plus cette équipe n'est pas si représentative que cela de la riche diversité pluri-ethnique de la France: par rapport à leur collègues de peau plus foncée, les représentants de l'ethnie blanche "primo-arrivée" sont semble-t-il nettement sous-representés. Est-ce du racisme de la part de monsieur Domenech?

              On sait, par exemple, qu'il a délibérément laissé sur la touche des joueurs de talent, comme Robert Pirès ou Ludovic Giuly, alors qu'il donnait leur chance à d'autres joueurs, au teint nettement moins pâle il est vrai, et qui n'avaient pas forcément, aux dires des commentateurs sportifs, fait preuve d'une réelle supériorité technique; quant au cas Anelka, repris en équipe de France après ses scandaleuses déclarations -témoignant d'un orgueil incommensurable et d'un mauvais esprit aux antipodes du "beau jeu" que l'on est pourtant censé prôner dans le sport-, il révèle seulement à quel point monsieur Domenech manque de la plus élémentaire fierté personnelle....Comme on dit dans les cours de récré: "il n'a pas de figure" ! C'est son problème, mais comme nous l'avons dit plus haut, du moment qu'il s'agit de "L'Equipe de France" c'est aussi un peu le problème de tout le monde: il faut savoir ce que l'on veut....

              Aujourd'hui, cet adepte forcené du métissage, stakhanoviste du pluri-ethnisme et jusqu'auboutiste de la pluriculturalité, se retrouve puni: il a écopé de 8.000 euros d'amende et d'un match de suspension pour avoir déclaré le 9 août, au "Parisien": "J'ai connu un France-Italie espoirs, qualificatif pour les J.O de Sidney, avec un arbitre acheté....Il y a des arrangements dans le foot italien...". L'ennui, c'est qu'il n'a pas apporté de preuves de ce qu'il affirmait (ou, ce qui revient strictement au même, de preuves convaincantes...).

              Or, on n'accuse pas sans preuves: il est très possible -c'est même probable- qu'il y ait des arbitres achetés; mais quand, d'une certaine manière, on représente la France, on n'engage pas ainsi son pays, à la légère, dans ce qui, sans preuves comme c'est le cas ici, n'est plus l'expression d'une opinion personnelle, mais bien de la calomnie et de la diffamation pure et simple.

              Monsieur Domenech ne devrait-il pas tirer toutes les conclusions d'une sanction qui, à travers lui, atteint la France ? Ne devrait-il pas se retirer ? Nous avons la faiblesse de penser que ce ne serait pas une grande perte.....

    (1): par exemple dans les statistiques de la délinquance, pour continuer à mentir au peuple français, et pour continuer à masquer la stupéfiante sur-délinquance liée aux immigrés, révélée par les chiffres portant, précisément, sur la délinquance....);