UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Assez !... ou: une autre façon de poser le problème de l'immigration...

On apprenait le même jour (12 février):

           1°) que la police, intervenant dans un foyer de travailleurs du XIII° arrdt de Paris, avait mis en examen neuf personnes pour avoir hébergé (évidemment au prix fort) 114 personnes en situation irrégulière (toutes d'origine sub-saharienne). Dans "un foyer insalubre", et "dans des conditions incompatibles avec la dignité humaine" (entre autre: taux d'occupation deux fois supérieur à la capacité d'accueil!...).

          2°) que s'ouvrait le procès d'une logeuse de clandestins, lesquels avaient directement causé la mort de cinq pompiers (âgés de 22 à 27 ans) le 14 septembre 2002. La propriétaire louait sa pièce de 9 m2 pour 200 euros par mois. Elle est poursuivie pour la non-conformité de son installation électrique, qui n'avait pas été rénovée depuis 1981.Les premières auditions ont mis en lumière les conditions sommaires dans lesquelles vivaient les deux occupants de la chambre, où de vieilles prises en porcelaine côtoyaient une plaque de cuisson posée quasiment à même le sol, avec un matelas roulé au-dessus d'une armoire dans la journée pour faire de la place.

          Quelle "morale" tirer du télescopage de ces deux faits ? La France et les immigrés sont mis en coupe réglée par de vraies Mafias qui se font du fric sur ce qui n'est rien d'autre qu'un véritable trafic d'êtres humains. De vraies mafias prospèrent, dans cette "branche"... Il ne s'agit pas de reprocher cela aux immigrés eux-même qui, poussés par la misère, sont les premières victimes de cette situation et de ces personnages sans scrupules et nauséeux. Mais il faut bien poser le problème de la façon dont il se pose dans les faits, et non continuer à le laisser fausser, comme le font les tenants béats de l'immigrationnisme.

          Sont-ils des "idiots utiles", du type de ceux dont parlait Lénine ?. Nous posions récemment la question à Olivier Besancenot, a propos du film de son copain Ken Loach: Besancenot prête la main, objectivement, a ce que dénonce son "pote Ken" dans le film. N'est-ce pas étrange ? Quant aux vedettes du monde du spectacle et autres célébrités mondaines gauchos-bobos-trotskos, qui manifestent pour le moindre clandestin hors la loi venu, ne se rendent-elles pas compte que leur action contribue à permettre et à renforcer ces mafias qui ont trouvé le bon filon pour se faire du fric ? Si elles ne veulent pas "çà", en tout cas c'est ce à quoi aboutit leur action. Elles devraient y réfléchir....

Commentaires

  • Ce que vous dénoncez est l'évidence même, les employeurs qui favorisent le travail de clandestins mal logés et peu payés devraient être plus largement punis car ce sont eux les responsables, selon le vieil adage du recéleur pire que le voleur, mais on nous dit qu'il y a toute une branche de la confection de vêtements qui ne pourrait survivre autrement face aux pays asiatiques.

Les commentaires sont fermés.