Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

adn

  • L'unique raison de tant d'hystérie...(2/2)

              Voila le crime absolu de François Fillon selon eux: oser dire que la France a le droit de voulolr rester ce qu'elle est: un peuple blanc, de religion chrétienne et de culture gréco-romaine, pour reprendre la très heureuse expression du général de Gaulle (3); et, pour cela, qu'elle a le droit (nous ajoutons, nous: le devoir...) de savoir qui elle accueille.

              Dans la forme, les menteurs hypocrites "bobos-trotskos" de RESF et compagnie savent très bien qu'un très grand nombre de ces immigrés qui viennent avec femmes et enfants sont des tricheurs et des hors la loi; ils les ont rebaptisés "sans-papiers" parce qu'ils mentent sur les mots et par les mots, mais ils savent très bien ce qu'ils font en les défendant; tout comme ils savent très bien que si on cherche les fraudes, on les trouvera, et qu'on aura donc le motif d'une expulsion; alors ils veulent à tout prix qu'on évite de regarder, de fouiller, de verifier...

              Ces bobos-trotskos jouent contre la France, ils s'opposent à l'idée d'identité nationale française, alors que -partout dans le monde- ils respectent toutes les identités: essayent-ils de transformer l'Arabie Saoudite en société multi-culturelle, multi ethnique, multi-raciale et -surtout- multi-confessionnelle ? Non, bien sûr!; du reste, ils seraient reçus à coup de bâtons, voire à coups de sabre, et l'affaire serait vité réglée par les autorités musulmanes rigoristes de ce pays, qui ne tolèrent qu'un Islam pur et dur (très, très dur...) et interdit tout le reste....Non, les bobos-trotskos aiment toutes les nationalités du monde, absolument toutes, sauf une, qu'ils veulent voir disparaître: la Française.

              Et leur arme pour aboutir à cela, c'est l'Immigration forcée, imposée à un peuple qui n'en veut pas et qui n'en a pas besoin; le but de cette Immigration étant de faire disparaître par dilution la Nation Française, à laquelle ils préfèrent les mythes et chimères d'un droit-de-l'hommisme fumeux, pourvoyeur, in fine, du "grand magma ethnique" dont ils rêvent pour dissoudre la France, et la remplacer par une vue de l'esprit, une construction purement idéologique: que la France devienne une Babel, un hall de gare ou n'importe quoi, mais qu'elle cesse d'être ce qu'elle a toujours été, qu'elle soit tout plutôt que la France traditionnelle! tout et n'importe quoi plutôt qu'un peuple européen, blanc, chrétien, gréco-romain....

              Telle est la seule, l'unique raison de leur hystérie: il faut mettre à combattre leur délirante chimère la même energie qu'eux mettent à vouloir nous l'imposer; sinon elle nous tuera.... (fin).


    (3): "Il ne faut pas se payer de mots. C'est très bien qu'il y ait des français jaunes, des français noirs, des français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes avant tout un Peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne."

     

  • L'unique raison de tant d'hystérie...(1/2)

              Excédé par la mauvaise foi hallucinante des opposants aux tests ADN, François Fillon a cherché à attirer leur attention sur un point important: vous perdez de vue l'ensemble du dossier, a-t-il expliqué en substance, à force de vous focaliser sur un seul de ses aspects, qui n'est qu'un détail de cet ensemble; il n'en a pas fallu plus pour que toute une partie de l'intelligentsia de gauche et d'extrême gauche (1) redouble d'ardeur, elle qui délire déjà "plein pot", d'une façon outrancière, grotesque et ridicule, depuis plusieurs jours: elle veut nous faire croire qu'elle retrouve dans ces propos du Premier ministre ceux que Jean-Marie Le Pen avait prononcés en 1993 sur les chambres à gaz, "détail de l'Histoire" !

              Ici, on n'est plus du tout dans le domaine d'une saine confrontation des idées; on n'est plus dans l'opposition légitime (fut-elle virulente....) à des textes de lois; même plus dans le domaine de l'éxagération, parfois compréhensible et -comme on le dit souvent- "de bonne guerre": n'ayons pas peur des mots et disons-le clairement, on est dans le crétinisme absolu, même plus le niveau zéro de la politique, car les personnes qui profèrent ces insanités ont sombré corps et bien dans le grand naufrage de leur pauvre "intelligence" ( ? ); quelle déroute de la pensée! quel désolant spectacle! à qui feront-ils croire, ces pseudo censeurs, qu'ils retrouvent du Le Pen dans François Fillon?

              La vérité est très simple: le "Parti Immigrationniste" se déchaîne parce que, dans la forme et dans le fond, "on" a touché à l'essentiel:

              Dans le fond, "on" a osé toucher à leur jouet, l'immigration, dont ils se servent pour "casser" la France; et le gouvernement essaye (même si cela nous parait encore très largement insuffisant...) de mettre un tout petit peu d'ordre dans cette pétaudière qu'est l'immigration, machine infernale destinée à diluer l'ensemble français et à nous faire disparaître en tant que tels, en changeant tout simplement le Peuple.      (à suivre.....)

    (1): remarquons bien que toute la gauche n'est pas stupide à ce point; et qu'il s'y trouve au contraire beaucoup de gens sensés et raisonnables: sachons donc dénoncer l'hypocrisie et les arrières pensées malsaines des braillards, sans tomber dans un amalgame réducteur et facile, mais faux et injuste: toute la gauche n'est pas acquise au "Parti Immigrationniste", aux outrances de ses propos, aux folies de ce que Maurras appelait justement les "nuées".....

     

  • Tests ADN: des Africains hystériques et délirants nous insultent: et de quel droit?... (3/3)

              .....Abdoulaye et Chrysogone "ont fait fort" eux aussi, dans l'hystérie et l'insulte envers nous, à propos de ces tests ADN; et ils méritent à leur tour leur volée de bois vert...

              Le président sénégalais d'abord: Abdoulaye Wade s'est déclaré "fermement opposé" à cette mesure. On croit rêver ! Nous mêlons-nous de commenter, juger ou critiquer ses décisions ? et, plus grave, de nous y "opposer" ? Quelle mouche a donc piqué cette personne qu'on a connu raisonnable, sensée et mesurée, et d'ordinaire mieux inspirée ? et qui jusqu'ici ne semblait devoir recueillir, sinon des éloges dithyrambiques, du moins qu'un respect appuyé, dû à sa sagesse et à la mesure dont il a toujours fait preuve ? Il a déclaré tout de go: "Ce n'est pas respecter la liberté de l'Homme (1) que de vouloir faire des pratiques pareilles".

              Avec tout le respect que nous devons au président ami d'un pays ami, nous devons lui demander malgré tout de se calmer; de respirer un bon coup et de reprendre ses esprits; éventuellement de prendre quelques Lexomil, et ça devrait aller mieux ! car enfin arrêtons le délire, qui dépasse ici les bornes de l'hystérie ! quelles "pratiques" ? Ne croirait-on pas que l'on parle de la Shoah et des expérimentations du docteur Goebbels ? ou du Goulag marxiste-léniniste ? ou de l'extermination par Pol Pot d'un cambodgien sur quatre ? Aux armes citoyens ! l'horreur absolue existe, ce n'était pas hier, dans l'Allemagne nazie ou l'URSS marxiste: non, c'est aujourd'hui, c'est en France et c'est maintenant, et ce sont.......des test destinés à démasquer les escrocs ! C'est pitoyable !...Vous avez cru devoir joindre votre voix à celle de ces gens malintentionnées, monsieur le président, mais sur ce coup précis, comme le disent les ados dans les cours de récré, vous avez tout faux et vous vous êtes lamentablement "planté"....

              Tout comme s'est lamentablement planté l'illustrissime Chrysogone Zougmoré, secrétaire général du "Mouvement Burkinabé des Droits de l'Homme et des Peuples" (ouf, ça en jette !...). Très connu dans son immeuble (si, si...) ce souverain censeur de l'humanité toute entière déclare, lui, que cette loi est "insensée" ! Ô mânes de Boileau ! tu te contentais, toi, de pourfendre les atteintes au bon goût et les rimailleurs à "l'âpre et rude verve". Nous avons mieux que toi, maintenant, pour nous guider dans les ténèbres qui sont les nôtres: voici Chrysogone éclairant les peuples (pauvres ignares que nous sommes, dans notre nuit profonde...) et venu directement pour nous tirer de la caverne où nous gémissons ! remerciera-t-on jamais assez ce bienfaiteur universel du genre humain (accessoirement coq de basse-cour, pérorant inutilement, dréssé sur ses dérisoires ergots et n'intéréssant personne, à part lui-même....) ? Pour lui, c'est simple, le projet de loi français "viole les droits de la famille" ! Il ferait mieux de nous dire en quoi, mais là c'est silence radio; il est tellement plus facile de prononcer des "paroles verbales" et des phrases creuses qui n'engagent à rien !

              En réalité ceux qui violent les droits des gens ce sont les escrocs qui viennent vivre à nos crochets en se faisant verser des allocs pour des enfants qui ne sont pas les leurs; et Chrysogone est avec eux, et les défend: il est donc complice, comme les autres... (fin).

    (1) on appréciera le H majuscule: on rappellera à monsieur Wade ce mot de Talleyrand: "Tout ce qui est excessif est insignifiant"; n'est-il pas carrément grotesque d'en appeler à l"'Homme", avec un grand "H" ? et puis quoi encore ? est-ce la fin du monde ?...

  • Tests ADN : des Africains hystériques et délirants nous insultent : et de quel droit ?...(2/2)

               ...Le compatriote de ce monsieur, Mamadou Samaké, sociologue, a pour sa part estimé que "cette affaire d'ADN n'est pas saine": rien que ça! merci pour les douze pays d'Europe qui utilisent les tests ADN ! Douze gouvernements (presque la moitié de l'Union Européenne), un peu plus de 200 millions de personnes sont ainsi froidement insultées et méprisées par ce "sociologue"! qu'est-ce qui lui donne le droit de parler ainsi ? pour qui se prend-il ? quel titre a-t-il a pourfendre ainsi la moitié d'un continent ? Se rend-il compte qu'en parlant ainsi ses propos -qui frisent le ridicule- ont aussi certains relents très appuyés de xénophobie, et qu'il ne faudrait pas gratter beaucoup pour y trouver des éléments constitutifs -horresco referens....- de la condamnation, du rejet, du mépris, qui sont souvent, "in fine", la voie royale conduisant au... racisme !: rassurez-nous, monsieur le sociologue, vous n'êtes pas raciste au moins ? La vérité est que c'est ce qu'il dit qui n'est pas sain.....

              Il est amusant de constater d'ailleurs que ses compatriotes ne sont pas d'accord avec lui: nous ne devons pas apparaitre comme des gens tellement méchants puisque des marées humaines d'Africains considèrent l'Europe en général, et la France en particulier, comme un Eldorado; et quittent leur terre par millier pour venir chez nous: on n'est plus à une contradiction près chez des personnes de cet acabit!...Question impertinente: et si vous cherchiez, monsieur le sociologue qui faites le prêcheur, les raisons de cet exode ? si vous remettiez en cause certaines pratiques africaines (dans la religion, les moeurs, la gestion des choses par la classe politique, l'emploi qui a été fait des milliards donnés à l'Afrique pour son développement, et qui ne sont jamais allés à ceux qui en avaient besoin etc... etc...etc...etc...) avant de donner des leçons au monde entier ? Chez nous, on appelle cela "balayer devant sa porte": vous avez du boulot, monsieur le sociologue!.....et ce serait nettement plus utile à l'Afrique que les dérisoires élucubrations, les désolantes insanités dont vous nous abreuvez là. Cessez de jacassez, de pérorer, de nous cassez la tête, et remettez l'Afrique sur les rails: il y a le feu chez vous, monsieur le sociologue, et vous avez beaucoup mieux à faire et, beaucoup plus urgent, que de nous prodiguer vos "conseils".....

              "Imaginez que dans nos pays où la polygamie existe -continue-t-il, imperturbable...- on se mette à faire des tests ADN. Ce serait la catastrophe. Des familles seraient brisées...". Mais, cher monsieur, cela ne nous concerne tout simplement pas; c'est votre problème et ce n'est pas le notre; nous ne pouvons même pas dire que nous nous en fichons, puisque nous ne sommes pas concernés: nous n'avons donc rien à dire, c'est tout; de même que vous n'êtes pas concernés par l'introduction -ou non- de tests chez nous et que vous n'avez rien à dire, point. Nous sommes ici en France, chez nous, et chez nous la polygamie n'existe pas. Ce qui se passe chez vous ne nous concerne pas, et nous n'avons aucun jugement de valeur à porter sur vos moeurs; ce qui se passe chez nous, de même, ne vous concerne pas, et vous n'avez vous non plus aucun jugement de valeur à porter sur nos moeurs. Un point c'est tout..... (à suivre....)

  • Tests ADN: des Africains hystériques et délirants nous insultent: et de quel droit?...(1/3)

              Oui, de quel droit certains dirigeants africains se permettent-ils de s'immiscer dans nos affaires intérieures? Alpha Oumar Konaré (président de la Commission de l'Union Africaine) juge "inconcevable" pour l'Afrique, et "inacceptable au niveau éthique, moral et culturel", l'idée de pratiquer des tests afin de vérifier l'honnêteté de certaines déclarations de paternité (quand on sait très bien que la fraude dans ce domaine avoisine les 30%...): mais nous, ici en France, nous nous fichons, et nous nous contrefichons complètement de ce que pense ce monsieur Konaré. C'est son droit de penser ce qu'il dit, et nous respectons son point de vue; mais c'est notre droit de penser exactement le contraire, et de lui demander de se mêler de ses affaires, et pas des nôtres: qu'il propose pour son pays ce qui lui paraît bon, et qu'il nous laisse proposer pour le notre ce qui nous paraît bon à nous !

              Quand cet ancien président du Mali (de 1992 à 2000) déclare que ces test "ne sont pas du tout conforme à notre conception de la famille, de la société", nous respectons complètement ce point de vue; c'est le sien, il est chez lui, il vit comme il l'entend; ici c'est chez nous, nous vivons comme nous l'entendons et nous avons en effet d'autres conceptions: la polygamie ou l'excision, par exemple, ne nous intéressent pas. Si en Afrique certains veulent et peuvent avoir un nombre important d'épouses, et un nombre plus important encore d'enfants, c'est leur droit; mais ici on n'est pas en Afrique....et on ne confie pas ses enfants aux autres;

              Mais le meilleur est à venir, chez ce drôle de président: "en Afrique, les relations familiales sont complexes et intimes (1), très différentes de celles existant dans les pays occidentaux", a-t-il encore expliqué, fustigeant "ceux qui prennent des décisions...et ne voient pas les conséquences sur les autres". Là ce monsieur dit carrément n'importe quoi: la France souhaite simplement lutter contre la fraude et contre les tricheurs, qui se font verser des allocations pour des enfants qui ne sont pas à eux; si ce monsieur aime et encourage la fraude, la triche, le mensonge, mais qu'il le dise ! si le fin du fin, pour lui, c'est l'escroquerie, mais qu'il le dise! si la fausse déclaration est son idéal de vie, mais qu'il le dise ! Alors, là, il sera clair que ce ne sera plus lui, mais nous, qui n'avons pas avec lui les mêmes valeurs.....(à suivre...)

    (1): quelle niaiserie ! alors, dans le reste du monde, elles sont "simples" et "non intimes" ? On devrait interdire aux gens de proférer des paroles creuses et vides de sens, cela libérerait du temps pour les vrais débats.....