UA-147560259-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Revue de Presse et d'Actualité... - Page 3

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    Cette fébrilité, cette excitation, cette agitation de tous, partout : est-ce, aussi,  le signe d'une révolte des classes moyennes ?

    L'édito politique de Vincent Trémolet de Villers :

    "Législatives : une séquence politique hystérique ou historique ?...

    ...Si l’on s’en tient à l’écume des choses, on ne voit que de la fébrilité, des coups bas et des revirements. Mais cette hystérie, bien réelle, ne doit pas faire oublier la révolte de la classe moyenne, ce courant profond qui a provoqué cette situation et qui lui est historique..."
     
    (extrait vidéo 3'40)
     
     

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    Image

    La question posée par la Sénatrice, le 8 décembre 2022, et la réponse officielle, le 13 avril 2023 :

    https://www.senat.fr/questions/base/2022/qSEQ221204252.html

     

    1AZZZ.jpg

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    Un peu de recul, de calme et de sérénité, dans ce "grand boum" qui met en folie l'ensemble de notre Pays légal : l'édito politique de Vincent Trémolet de Villers, sur Europe 1...
     
    "Législatives : quand le cercle de la raison a perdu la raison...
    ...La difficulté insurmontable pour le "cercle de la raison" c'est qu'il a perdu...la raison. Le chef du camp des raisonnables a pris la décision la plus déraisonnable de la Ve République. Cette dissolution sous impulsion désarme automatiquement tous les arguments de la majorité...
     ...Édouard Philippe, Gabriel Attal, Bruno Le Maire sont comme les pirates d’Astérix qui doivent sauver leur navire alors que leur chef a soudain décidé de le saborder. "Abyssus abyssum invocat" dirait le personnage de la BD avant de couler...."
     
    (extrait vidéo 3'48)
     
     

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    Au moins, on est prévenus !

    Image

     

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    L'édito politique de Vincent Trémolet de Villers, sur Europe 1 :

    "...Jean-Luc Mélenchon : le seigneur du chaos...
    ...Avec sa dissolution, Emmanuel Macron, de façon inconséquente, a offert le chaos à celui qui en rêve pour ses desseins révolutionnaires : Jean-Luc Melenchon. Mélenchon c'est le Seigneur du chaos. Sa devise pourrait être "un chaos pour les gouverner tous."..."
     
    (extrait vidéo 3'51)
     
     
     
    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    CARTON ROUGE POUR MBAPPÉ !

    IL Y A TROIS ANS (VOIR PLUS LOIN) MARCUS THURAM CRACHAIT SUR UN JOUEUR ALLEMAND EN PLEIN MATCH. HIER, MONSIEUR MBAPPÉ A CRACHÉ SUR LES PATRIOTES, PRÉTENDANT APPELER À VOTER "CONTRE LES EXTRÊMES" ALORS QU'IL APPROUVAIT, AU MÊME MOMENT, LES PROPOS DE MONSIEUR THURAM, COMME SON PÈRE, GRAND ADMIRATEUR, DÉFENSEUR ET SOUTIEN DES EXTRÉMISTES, POURVU QU'ILS SOIENT DE GAUCHE ET/OU D'EXTRÊME-GAUCHE...

    MONSIEUR MBAPPÉ EST PEUT-ÊTRE CAPITAINE "LÉGAL" DE L'ÉQUIPE DITE "NATIONALE", MAIS IL LA DESSERT, EN Y FAISANT ENTRER L'ESPRIT PARTISAN. CETTE ÉQUIPE COMPTE PLUSIEURS JOUEURS REMARQUABLES, QUE NOUS APPRÉCIONS À LEUR JUSTE VALEUR, MAIS ELLE SE TROUVE, AINSI, COMME PRISE EN OTAGE, PAR UN MAUVAIS ESPRIT QUI LA SALIT !

    THURAM / MBAPPÉ, MÊME COMBAT ?

    MÊME CARTON ROUGE !

    Pouce vers le bas cercle rouge vecteur isolé n'aime pas les ...

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    La "Section des piques" des "revenants de 1793" est prête à descendre dans la rue pour y faire re-régner la Terreur, "sa" Terreur...

    D'accord avec Julien Rochedy :

    "Ne jamais oublier que ces gens ont inspiré les khmers rouges qui ont massacré leur propre peuple. C’est dans leurs gènes."
     
    Au Rwanda, on a tenu ce genre de propos à Radio Mille collines...
     
    Entre parenthèse, la reconnaissance du Génocide vendéen, c'est pour quand ?...
     
    Image

     

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    Le Front patibulaire, qui va de La France Islamiste au Nouveau Parti Antisémite du facteur à vélo (il est arrivé un peu après : le vélo, c'est moins rapide !) ?

    Parcequ'un bon dessin vaut mieux qu'un long discours, c'est par une caricature que nous ouvrirons, pour une fois, notre Revue de Presse et d'actualité...

    Image

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    Oui, bien sûr ! De Jérôme Fourquet sur Macron :

    "Emmanuel #Macron a déjà joué sur la corde c’est moi ou le chaos. Sauf que beaucoup de Français qui auraient vocation à voter pour lui, qui ne sont pas tentés par les extrêmes se disent c’est peut-être vous qui avez plongé le pays dans ce chaos".

    (extrait vidéo 3'21)

    https://x.com/Cdanslair/status/1800929844810658217

     

     

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

    Christophe Guilluy.

    Le "grand entretien de Christophe Guilluy, dans Figaro Vox :  "Avec la dissolution, Macron cherche moins à répondre à la crise démocratique qu’à l’invisibiliser"...

    Pour le géographe, la percée du RN aux Européennes a été portée par un mouvement existentiel de contestation de «la France d’en haut». Dans ce contexte, la dissolution de l’Assemblée nationale s’apparente à une fuite en avant qui pourrait aussi être un pari risqué.

    Image

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    Le mur de la dette est devenu colossal, tout le monde le sait.

    Ce n'est plus un mur, dirait Cyrano, c'est un pic, un sommet, un Mont blanc ! Que dis-je un Mont blanc, c'est un Himalaya !

    François Lenglet a-t-il raison ?

    La véritable raison de la dissolution de l'Assemblée est-elle que "construire" le budget de la Nation sera impossible en 2025 ?

    Et que, donc - on admirera le cynisme... - la dissolution pourrait être un avatar du jeu de la grenade dégoupillée : la situation budgétaire étant tellement désespérée qu’il est plus commode de laisser d’autres se "prendre l’explosion" en pleine figure ? (si on nous permet l'expression)...

    (extrait vidéo 3'23)

    https://x.com/OlivierBabeau/status/1800245779392573801

    Il y a une grenade dégoupillée à côté de vous dans une maison. Vous avez 10  minutes avant qu'elle n'explose et votre objectif est de réduire au maximum  les dégâts qu'elle va

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    Dans Boulevard Voltaire, l'interrogation de Gabrielle Cluzel sur le pari fait par Macron avec la dissolution :

    "Macron dissout l’Assemblée ! Coup de Jarnac ou balle dans le pied ?..."

    https://www.bvoltaire.fr/edito-macron-dissout-lassemblee-coup-de-jarnac-ou-balle-dans-le-pied/

    Capture d'écran

     

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    Nous sommes - forcément - "dans" le Système, même si, évidemment, nous ne sommes pas "du" Système. Nous ne nous intéressons donc pas aux jeux politiciens de ce Régime à bout de souffle, mais, pourtant, nous ne pouvons ni ne devons nous désintéresser de ce qui se passe autour de nous, car c'est, tout simplement, la vie des Français, et la nôtre. Et si "nous n'y sommes pas", nous n'existons pas...

    Persuadés que ce n'est pas par des changements de majorités que l'on sauvera la France de l'état calamiteux dans lequel l'a mis la République idéologique depuis un siècle - depuis son instauration en 1875 - nous considérons avec scepticisme les alliances, jeux, rejets ou embrassades diverses et variées qui ponctuent notre vie politique, et, surtout, notre décadence, inéluctable et continue depuis 1875...

    Et pourtant, il nous faut bien "faire avec" ce que nous avons, c'est-à-dire la France, dans l'état où elle est aujourd'hui.

    Nous nous contenterons donc de dresser un constat rapide de la situation, et de dire, malgré tout, ce qui pourra peut-être sortir de moins mauvais du cataclysme d'hier soir...

    1. Le deuxième quinquennat de Macron est terminé, de fait, et c'est tant mieux. Aussi désastreux que le premier (hausse vertigineuse de la Dette, de l'invasion étrangère et de son corollaire, l'insécurité...), voilà son "chef" (?) condamné, au mieux, à de la cohabitation, pour le temps qu'il lui reste à sévir, contre la France et les Français...

    2. Trois "zones politiques" apparaissent, pour les prochaines Législatives, dans trois semaines (entre parenthèse, Macron aurait pu attendre la fin des JO : dissoudre, avec un calendrier aussi précipité, n’est-ce pas prendre un gros risque pour l’ordre public ?...) :

    • à gauche et à l'extrême-gauche, guerre civile entre les plus "enragés" (LFI, les "revenants de la section des piques de 1793") qui veulent ramener à la vie leur Nupes terroriste et proposent riens moins qu'un Front populaire : on en a déjà eu un, en 36, on a déjà donné, et on a vu, justement, ce que cela a donné ! Alors, un nouveau Front popu ? Merci, mais... non merci ! Heureusement, beaucoup, là-bas, ne peuvent plus voir Mélenchon en peinture, si l'on nous passe l'expression...

    • dans l'extrême-centre, ou l'extrême n'importe quoi, tant on ne sait plus comment nommer cette sorte de magma, cette "chose" qui est tout sauf "politique" et qui a tout en tête, sauf l'intérêt et la défense de la France et des Français, c'est "panique à bord" et "le bateau coule" : on voit très mal qui va pouvoir surnager (nous parlons d'élus) dans ce cataclysme et cette démoralisation générale de ce qui n'est même plus un "camp"...

    • enfin, reste le camp des Patriotes, des souverainistes, de ceux qui raisonnent en terme de "Nation française" et pas d'Europe fédérale ou on ne sait trop quelle niaiserie aussi vaine que dangereuse et mortifère. Ce camp, les journaleux du "sévice public", la gauche, les terroristes et les bobos l'appellent, jouant à se faire peur, "l'extrême droite". Les pauvres... Laissons les à leur inculture, leur mauvaise foi et leur malhonnêteté indécrottables... Et revenons-en à ce que nous avons dit en commençant : si les Patriotes (Rassemblement national, Reconquête, Debout la France et autres) s'entendent et forment un Front de réaction à la chute accélérée du pays, on peut avoir une bonne Chambre, à la fin du mois, comme on a eu la bonne "Chambre bleu horizon", en 1919.

    Ce sera, ce serait, évidemment, moins pire que ce que l'on a aujourd'hui. Mais n'oublions pas que la Chambre bleu horizon n'a eu qu'un temps, et que le Cartel des Gauches, qui l'a remplacé, à défait ce qu'elle avait fait...

    Alors, souhaiter une victoire des patriotes/souverainistes pour dans trois semaines, oui, bien sûr. Mais sans la moindre illusion sur le fond des choses : ce dont la France est malade, et peut mourir, c'est du Système, de la République idéologique, et ce n'est pas un changement de Chambre qui la sauvera, mais un changement de Régime.

    Donc, si les Patriotes/souverainistes ont la sagesse de s'entendre et de s'allier, nous les soutiendrons et voterons pour eux, mais, en parallèle, nous continuerons de mener la seule action qui vaille :

    "étant réellement d'opposition, c'est-à-dire prêchant ouvertement la subversion du régime..." (Léon Daudet)

     

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    Il fut un temps où la France était dirigée par des Richelieu, des Colbert, des Sully eux-mêmes chapeautés par des Philippe Auguste, des Henri IV, des Louis XIV...

    Aujourd'hui voilà ce que l'on a comme, soi-disant, "meneur", premier ministre, et voilà comment - et de quoi - il parle à la jeunesse du pays : du sexe et des jeux, pauvre version actuelle et attalienne du triste "panem et circenses" !

    Sur la très courte vidéo publiée sur son compte Instagram, que vous allez "découvrir" (!) ci-après, Gabriel Attal apparait tenant à la main successivement une Nintendo Switch, un préservatif et un chargeur universel afin de lancer un dernier appel aux jeunes pour les inciter à voter dimanche : sans Europe, leur dit-il, pas de préservatifs, pas de chargeurs de téléphone, pas de Nintendo Switch... 
     
    Ce pauvre Gabriel prend vraiment les jeunes pour des demeurés !

    Pauvre Système, de fond de poubelle !

    (extrait vidéo 2'11)

    https://x.com/realmarcel1/status/1799058824923644055

    Ne vous étonnez pas que nous soyons révolutionnaires de cette pauvreté misérable qu'est ce Système !

    Ne vous étonnez pas que nous soyons de la seule révolution possible :

    ROYALISTE !

     

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite

  • Dans le monde et dans notre Pays légal en folie : revue de presse et d'actualité de lafautearousseau...

     

    Pour Vincent Trémolet de Villers (qui a raison) :
     
    "...Dernier rendez-vous électoral entre Emmanuel Macron et les Français...
    ...Ce scrutin porte une charge politique bien supérieure au seul parlement européen. C'est la dernière possibilité pour les Français de sanctionner, par le vote, la politique du chef de l’Etat. Ce n’est pas une motion de censure qui se profile mais une motion de défiance..."

     

    1AZZZ.jpg

     

    Lire la suite