Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

freche

  • Son franc parler va manquer : le conformisme et le politiquement correct seront encore un peu moins "secoués"...

            Il avait souvent dit qu'il souhaitait mourir sur scène, comme Molière : il a été exaucé... A la surprise générale, Georges Frêche a fait un arrêt cardiaque, le dimanche 24 octobre.

            Jusqu'au bout il sera resté lui-même. Un dernier exemple : il parlait encore récemment d'Aubry et de Mitterand... et, bien sûr, en Frêche dans le texte ! :

            http://videos.tf1.fr/infos/2010/freche-mitterrand-a-toujours-ete-d-extreme-droite-6067629.html

    GEORGES FRECHE.jpg

    Georges Frêche est décédé dans la soirée du dimanche 24 octobre

  • Un "professionnel" du Pays Légal explique le fonctionnement du système : édifiant ! Tout « ça » pour « ça » ?.....

                 Il ne s'agit pas pour nous, ici, de prendre parti, pour ou contre Georges Frêche. Le personnage est ce qu'il est, et si nous nous interdisons pour nous-même les attaques ad hominem, nous ne sombrons pas dans le moralisme oppresseur de ceux qui, ayant rejetté Religion et Morale, ont précisément mis leur moralisme politisé partout !....

                 D'ailleurs, avec son franc-parler et ses manières somme toutes assez eloignées du politiquement correct, le Président de la Région Languedoc-Roussillon dit souvent des choses fort utiles.

                 Il est ainsi -et nous l'avons relevé...- l'un de ceux qui ont proposé les commentaires les plus intelligents sur les dernières élections Régionales, et sur le grave discrédit dont souffrent maintenant les partis et le Pays Légal.....

    GEORGES freche 2010.jpg

    Lire la suite

  • Ci-gisent les partis politiques ?...

    GEORGES FRECHE 2.jpg

                L'un des meilleurs commentaires sur les élections -sinon le meilleur...- aura été celui de Georges Frêche. Sitôt les résultats connus, et interrogé en direct, il a déclaré :

                "J'observerai d'abord une minute de silence pour les partis politiques, aussi bien l'UMP que le PS, tels qu'on les a connus au XXème siècle, car ce soir ce sont eux qui sont les grands perdants de l'élection au vu de l'abstention... il faut voir le monde tel qu'il est : les partis politiques tels qu'on les a connus au XXème siècle ont passé; ce sont des étoiles, mais des étoiles mortes, ils continuent à briller mais ils n'attirent plus personne. Si vous ajoutez l'abstention et le vote Front National, vous vous apercevez que les deux tiers des français sont quasiment désespérés et ne croient plus dans les partis politiques... il faut refonder complètement la politique en France..."

    PS 1: Toute politique -politicienne ou autre- mise à part, comment peut-on "croire" encore en ce système ? Malgré l'hystérie de la caste médiatique révolutionnaire, et le travestissement des faits auquel elle se livre sans vergogne, parlant de "triomphe de la gauche" (?) les faits sont là: en plus de l'abstention, qui fausse tout, au nombre total des voix, les droites sont majoritaire dans quatre Régions (Provence, Champagne-Ardennes, Picardie, Franche-Comté), et font jeu égal dans cinq autres (Bretagne, Centre, Rhône-Alpes, Lorraine, Pas-de-Calais). Moyennant quoi la gauche gère 21 Régions métropolitaines !...

           Er l'on irait s'étonner après, qu'un tel système ait "désespéré" les français, et qu'ils "ne croient plus dans les partis politiques" ?...

    PS 2: Avec ce nombre ahurissant d'abstention, y a-t-il un seuil d'illégitimité ? Probablement non. Mais de dé-crédibilisation, oui, certainement. Et on est en plein dedans...

  • Sourions un peu, d'eux : dans la famille "faux-derche", Moscovici, champion toutes catégories !...

                Alain Moscovici veut bien qu'on exclue Frèche, mais pas ceux qui le soutiennent: allez comprendre ! On avait entendu le PS claironner, suite au dépôt d'une liste contre lui en Languedoc-Roussillon, qu'il avait enfin retrouvé son âme ! Le PS, pas Frêche, qui, probablement, pour ses ex-amis du PS, n'en a pas, ou plus, d'âme...

                Ces retrouvailles avec leur âme dussent-elles se payer - pour les socialistes - par la perte d'une Région.

                Le seul hic, c'est qu'à ce stade d'imbroglio -et surtout de ridicule- pour Mosco et le PS, l'heure n'est plus au problème "d'âme" ou de "pas d'âme", mais, plus prosaïquement de crédibilité et de sérieux.

                De lisibilité, comme on dit aujourd'hui dans le jargon: car comment fait-il pour garder son calme et son sérieux, Moscovivi, en prétendant exclure l'un mais pas les autres, alors que l'interaction est totale entre tout ce petit monde, et que, sur le terrain, il est strictement impossible de les séparer ?... 

  • Un archéologue plus sage – et plus spirituel… - qu’un président de Région...

                Par un vieux réflexe typiquement socialiste, peut-être spontané et non réfléchi du reste, Georges Frêche a cru pouvoir appliquer aux extraordinaires découvertes archéologiques récemment faites dans le Rhône l’injuste et mortifère pratique socialiste de la redistribution : tu découvres et tu crées, et moi –qui n’ai rien fait- je prends ma part.

                Ou : ce qui est à moi est à moi, mais ce qui est à toi est à nous deux…

                Il réclame donc, excusez du peu !, la statue de César retrouvée dans le Rhône ! 

    Lire la suite