UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tous les articles parus sur lafautearousseau depuis le début de notre campagne "Défendez Maurras ! Sauvez sa maison !"

"Lanceurs d'alerte" : si la chose est vieille comme le monde, la formulation fait fureur en ce moment. Va donc pour "lancer l'alerte" à propos de la maison de Maurras à Martigues, et pour demander publiquement : que se passe-t-il, au Chemin de Paradis ? Ou : que s'est-il passé ? S'est-il passé quelque chose de grave pour que la Mairie interdise la visite de la maison et même le simple accès au jardin ? Y a-t-il eu vol(s) ou dégradation(s) que la Mairie voudrait ou devrait cacher ? Mais un vol arrive partout : on a même volé la Joconde au Louvre au début du siècle dernier...

Alors, quoi ? On nous parle de travaux, depuis plus de deux ans, et on nous dit qu'il va encore y avoir des travaux, pendant plus de deux ans : qui peut le croire ? La maison est grande est belle, certes, mais elle n'a tout de même pas les dimensions du Louvre !

La question est donc simple : la Mairie cache-t-elle quelque chose, ou bien attend-elle, placidement que, faute d'entretien et de "vie", tout simplement, la maison ne s'effondre ?

Nous voulons savoir, car nous aimons ce lieu que nous connaissons bien, et même plus que très bien, et nous voulons, comme nous l'avons fait tant de fois, retrouver le libre accès à ce lieu magnifique, chargé de sens et d'émotions.

Nous n'avons rien dit ni rien fait jusqu'à présent. Il faut dire que le sujet est délicat, car, que dire, et que faire ? Que pouvons-nous, que savons-nous, que voulons-nous faire ? Il n'est pas facile de répondre à cette question. Mais peut-être les amoureux du lieu ont-ils eu tort, jusqu'à présent, d'attendre; car, on le voit bien maintenant, attendre quoi ?

Si les choses continuent comme cela, un jour ou l'autre la maison s'écroulera. Et plusieurs éléments du jardin étaient déjà dans un état "d'effacement en cours" lors de la dernière visite publique que nous y avons organisée, il y a plusieurs années de cela.

Nous nous sommes donc résolus à nous emparer du sujet à l'occasion des 36ème Journées du Patrimoine, les 21 et 22 septembre dernier, et nous en parlerons tous les jours, jusqu'aux prochaines élections municipales des dimanches 15 et 22 mars prochain, en espérant que l'actuelle bande stalino-sectaire (admirez le pléonasme...) aura perdu la Mairie...

En mars, on verra selon la tournure qu'auront prise les événements et on avisera, en fonction : commençons par secouer le cocotier, et on verra bien ce qui tombe...

En cliquant sur le lien qui suit, vous retrouverez la liste complète des articles publiées sur ce sujet par lafautearousseau, depuis le vendredi 14 septembre, veille des Journées du Patrimoine jusqu'à l'interruption de Noël :  Campagne Maurras 2019.

Et voici maintenant la liste complète des articles parus depuis le lundi 6 janvier 2020 :

DEFENDRE MAURRAS ET SAUVER SA MAISON DU CHEMIN DE PARADIS, A MARTIGUES...

En effet, notre campagne "Défendez Maurras ! Sauvez sa maison" a débuté avec les Journées du Patrimoine, en septembre; mais nous l'avons volontairement interrompue pendant la quinzaine des vacances de Noël; elle a repris, comme annoncé, le lundi 6 janvier, et s'arrêtera le lundi 23 mars prochain, avec la publication du résultat des élections municipales.

Bien entendu, quel que soit le résultat de ces élections, notre action résolue, publique et pacifique pour la restauration de la maison de Maurras, sa réouverture au public et son inscription au réseau des Maisons des Illustres continuera : elle prendra les formes que nous jugerons les plus efficaces, en fonction des nouvelles circonstances, mais elle ne s'arrêtera que lorsque nous aurons obtenu ce que nous demandons...

Voici donc la liste de la deuxième partie de notre campagne :

 

24/01 : A la découverte de l'homme Maurras : Notre visite du "jardin qui s'est souvenu" est maintenant achevée...

23/01 : A la découverte de l'homme Maurras : la reine de France chez Charles Maurras...

22/01 : A la découverte de l'homme Maurras : Rajoutée par Maurras ensuite, une cinquième stèle; elle fut enlevée : par qui ?...

21/01 : A la découverte de l'homme Maurras : la quatrième stèle...

20/01 : A la découverte de l'homme Maurras :Avant d'arriver aux deux autre stèles...(5)

17/01 : A la découverte de l'homme Maurras : La troisième stèle du jardin, dédiée au Prince de Joinville...(4)

16/01 : A la découverte de l'homme Maurras : La deuxième stèle du jardin, consacrée "aux grandes amitiés" de la vie de Maurras...(3)

15/01 : A la découverte de l'homme Maurras : Pourquoi une stèle consacrée à Frédéric Mistral ?...(2)

14/01 : A la découverte de l'homme Maurras : Après le Mur des Fastes, allons découvrir cinq stèles, et comprendre pourquoi Maurras les a voulues là...(1)

13/01 : A la découverte de l'homme Maurras : Achevons la "lecture" du Mur des Fastes...

10/01 : http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2020/01/10/a-la-decouverte-de-l-homme-maurras-6204104.html

09/01 : A la découverte de l'homme Maurras : Joseph Boze, peintre de Louis XVI, défendit héroïquement la Reine Marie-Antoinette devant le soi-disant "tribunal" révolutionnaire...

08/01 : A la découverte de l'homme Maurras : Reprenons la visite de la partie architecturée du jardin, et du Mur des Fastes...

07/01 : A la découverte de l'homme Maurras : Maurras et les premiers établissements phocéens sur la côte provençale...

06/O1 : Pour réintroduire Maurras dans le paysage politique : état actuel des listes pour les prochaines Municipales à Martigues...

lafautearousseau

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL