UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A la découverte de l'homme Maurras : Après le Mur des Fastes, allons découvrir cinq stèles, et comprendre pourquoi Maurras les a voulues là...(1)

C'est donc à une sorte de feuilleton, à la découverte de l'homme Maurras, que nous allons vous entraîner, d'ici les prochaines élections municipales.

Celles-ci, nous l'avons dit, seront peut-être décisives pour l'avenir de la Maison du Chemin de Paradis, fermé aux Français aujourd'hui par le dernier Mur de Berlin d'Europe : celui, invisible, du sectarisme haineux de la Mairie communiste, qui préfère laisser fermée (en attendant qu'elle ne s'écroule ?) une belle demeure qui pourrait être intégrée au réseau des Maisons des Illustres, et devenir un centre national et international de recherches et débats intellectuels de haut niveau sur Maurras, sa vie, son oeuvre; un lieu culturel vivant et rayonnant...

Aujourd'hui : Après le Mur des Fastes, allons découvrir cinq stèles, et comprendre pourquoi Maurras les a voulues là...(1)

Voilà : nous avons bien progressé, depuis le début de notre visite du jardin "qui s'est souvenu", et nous venons d'achever la "lecture" des inscriptions du Mur des Fastes, qui récapitule les gloires de Martigues, et se trouve tout en haut de la partie architecturée du jardin que Maurras fit édifier par son ami architecte Mazet (ci dessous, surmonté par une balustrade : deux amphores se trouvaient encastrées au milieu des balustres, mais elles ont été volées : la très riche Mairie de Martigues surveille bien "son" patrimoine ! On voit bien sur la photo la place - vide... - de l'amphore de gauche, celle de droite -vide aussi, hélas - étant masquée par la végétation) :

884343882.jpg

Nous allons donc maintenant, redescendre un peu, de quelques pas.


En effet, Maurras a fait ajouter quelque chose d'autre dans cet ensemble cohérent des Fastes et de Gérard : quatre stèles (qui seront, finalement, cinq). Ces stèles se trouvent tout de suite après avoir gravi les trois premières marches que l'on voit ci-dessus; et de part et d'autre des cinq marches qu'il faudra gravir pour remonter vers le Mur des Fastes...

Maurras explique le pourquoi de ces stèles :

"M'étant ainsi mis en règle avec la suite des mémorables de notre communauté, je n'ai pas craint de les doubler de quelque souvenirs un peu particuliers : il y a place pour tout si les mesures sont gardées".

Ce quelque chose, ce sont quatre stèles (la cinquième sera rajoutée plus tard, et un peu plus loin):

1 : la première, à l'ouest - donc à gauche - évoque Mistral :


"Le 11 Août 1891, Mistral inaugura sur la façade de notre Mairie l'inscription provençale qui commémore Gérard Tenque et que le poète avait daigné récrire de sa belle main".

216630402.jpg

lafautearousseau

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL