Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gaston de france

  • Deuxième naissance attendue chez le duc et la duchesse de Vendôme

     

    C'est avec une immense joie que nous vous annonçons que son Altesse royale Madame la dauphine de France attend un heureux évènement prévu pour janvier 2012.

     

    L'annonce officielle est venue du magazine "Royals", auquel le duc et la duchesse de vendôme ont accordé à cette occasion un entretien exclusif dans leurs nouvelle résidence du domaine Royal de Dreux.

     

     

    PRINCE JEAN DEUXIEME.jpg

     

  • Vu sur le site Gens de France : La princesse Philomena et le prince Gaston au Salon de l’Agriculture

            Mardi 22 février, la Princesse Philoména a emmené le prince Gaston (qui vient de fêter ses quinze mois) faire sa première visite à un Salon de l'Agriculture.

            Pour ce premier contact, il a aussitôt révélé son vif intérêt pour les problèmes du monde agricole, faisant preuve à son égard d'une... réelle empathie !

            Les observateurs ont cependant noté une attention plus particulière portée aux vaches, aux poules, aux ânes et aux... lévriers irlandais qui, comme on le voit, sont les plus grands chiens du monde ! (photos : © SIPA, Thierry Chesnot) 

            Gens de France 

    Image

    Image

     

    Image

     

     

     

     

     

  • Excellente ambiance et soirée très réussie pour l'Assemblée générale de Gens de France.....

         Il y avait de la place, et heureusement, car les ami(e)s sont venus nombreux, de Paris, bien sûr, mais aussi de province, de Bretagne, de Lyon, du Midi (de Marseille, de Béziers....)

         La soirée s'est déroulée dans une ambiance très amicale et très détendue, en bonne part menée par un prince Jean qui, de toute évidence, prend de l'épaisseur et manifeste de plus en plus d'aisance : ses 23 déplacements, lors de son tour de France, n'y sont évidemment pas étrangers....

         Lorant Deutsch devait être avec nous : retenu loin de Paris par une représentation, il a envoyé une très spirituelle vidéo, dans laquelle il redit son amour pour la France et son Histoire, ses Traditions, mais aussi l'attachement qu'il éprouve pour le Prince Jean, et dont il redonne les raisons : c'est décapant, comme on pouvait s'y attendre, et c'est un regard nouveau sur le Prince et le principe monarchique, qui bouscule - et c'est tant mieux !.... - bien des idées reçues...

          On passa ensuite aux aspects pratiques de la soirée, sur lesquels nous ne nous étendrons pas : une seule chose compte, l'Association se développe et progresse, ses projets aussi, mais il ne faut pas simplement s'en contenter : il faut pousser à la roue, afin de toucher encore plus de monde et de prolonger en l'amplifiant cette dynamique....

          Année Henri IV oblige, le Prince présenta ensuite, dans un dialogue très vivant avec un journaliste, un montage sur le Paris d'Henri IV. Ce fut l'occasion pour lui de revenir, avec talent et brio, sur plusieurs aspects peu ou mal connus de la personnalité, des désirs et des actions d'Henri IV, roi bâtisseur et urbaniste visionnaire. Notamment cette superbe Place de France, qui ne verra malheureusement jamais le jour...

          C'était aussi le premier anniversaire du prince Gaston. Un petit film très réussi, très touchant et très amusant, nous raconta sa première année : on a pu découvrir un petit prince très expressif, et qui promet....

         Des rencontres nombreuses et variées ont eu lieu, ensuite, lors du buffet - lui aussi très réussi.... - qui clôtura cette soirée et pendant lequel chacun a pu approcher la Princesse Philoména, le Prince Eudes, mais aussi Jacques Tremollet de Villers, Gérard Leclerc, Hilaire de Crémiers et, bien sûr, les responsables provinciaux.... Lafautearousseau en a profité pour nouer quelques contacts très fructueux qui, nous l'espérons, déboucheront sur du concret, et du concret intéressant : nous en reparlerons.... 

         "Autour du Prince Jean !", on y est habitué sur ce Blog, c'est le titre d'une de nos Catégories, qui permet, tout au long de l'année, de suivre l'actualité du Prince, et de lui apporter notre appui et notre soutien indéfectibles. Le Prince nous l'a redit, hier, il compte sur nous, il a besoin de nous. Et nous, nous avons été, nous sommes et nous serons là où il nous attend : avec lui, autour de lui, "Autour du prince Jean !".... 

  • C'est sa fête aujourd'hui: nos premiers voeux au Prince Gaston de France...

    GAST ORDINATION DE SAINT VAAST.jpg
    Ordination de saint Vaast, Paris, XIVe siècle

                En donnant au Prince ce beau nom de Gaston (1), ses parents l'ont placé sous le vocable de celui qui fut choisi par saint Rémy lui-même pour parfaire l'éducation de Clovis. Intellectuelle, certes, mais aussi morale et spirituelle.

                En même temps qu'il nous ramène à nos Racines premières -historiques et spirituelles- ce vocable nous replonge donc également dans l'essentiel, au coeur du coeur: éducation, éduquer, éducateur...

                Est-il plus beau symbole ?...

                Bonne fête, Monseigneur !...

    (1): les autres prénoms du Prince sont Louis, Antoine, Marie.

  • Le 21 janvier à Marseille (3/3): la messe aux Réformés....

            Cette année, le 21 Janvier 2010, l’évènement est à Marseille, Église des Réformés, à 18h30 : la Messe de Requiem pour Louis XVI et toutes les victimes de la Révolution, y est célébrée en présence de S.A.R le prince Jean de France....

            Les mots sont faibles pour rendre compte d'une cérémonie d'une telle intensité, et d'une telle hauteur de sentiments. On aura pourtant un aperçu, en cliquant sur le lien ci-après, de la grandeur du moment -réellement un moment de grâce - qu'il fut donné aux participants de vivre en cette Église des Réformés, ce jeudi 21 janvier. Et l’on en connaîtra l’essentiel, si l’on écoute – ou réécoute – l’homélie du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine.

             Plus une place de libre dans l'église; des allées latérales remplies de fidèles debout; un nombre de jeunes impressionnant; une communion -pourtant distribuée par trois officiants- qui a duré douze minutes; un Salve Regina de conclusion, et d'anthologie, repris, en un choeur unanime, par la totalité des participants; la trompette de Laurent Friss et l'orgue de Jean-Robert Cain, sans le moindre petit raté, ni chez l'un, ni chez l'autre... oui, vraiment, les simples mots sont trop faibles pour traduire la beauté de cette cérémonie, et la grandeur de l'accueil qu'a reservé la père Michel-Marie Zanotti-Sorkine au couple princier, au petit prince Gaston de France, et à tous ceux qui sont venus -"sans haine et sans ressentiment"- prier pour Louis XVI et toutes les victimes de la Révolution.

    Messe pour Louis XVI en présence du prince Jean 21012010
    http://vimeo.com/9028474

  • Le 21 janvier à Marseille (2/3): les interventions de Jean-François Mattéi et du Prince Jean.

                    En définitive, ce sont les idées qui mènent le monde. Mais ce mot peut être pris dans son acception réaliste, c'est-à-dire lorsque les idées se fondent sur les réalités de l’Histoire et de la Nature, lorsque la raison humaine se reconnaît des limites et des fondements, ou, au contraire, il peut être pris – et, malheureusement, vécu - dans son acception purement abstraite, lorsque la raison humaine, déconnectée de ces mêmes réalités, enfante des idéologies et des systèmes qu’elle n’aura de cesse d’imposer, ensuite, par la force totalitaire, aux hommes et aux sociétés, généralement pour leur plus grand malheur.

                 C’est, en tout cas, ce qu’enseigne l’expérience révolutionnaire, notamment de 1789 à nos jours et l’histoire des deux derniers siècles : français, européens et, Jean-François Mattéi a, sans-doute, raison de le dire, mondiaux car la révolution initiée en France à la fin du XVIIIème siècle s’est répandue, en définitive, sur tous les continents ; elle a ensanglanté et meurtri profondément la planète toute entière, l’arrachant à ses racines et à ses équilibres traditionnels, jusqu’au tréfonds des hommes, des personnes, elles-mêmes..

                C’est ce dont on s’est aperçu, peu à peu, dans de très larges cercles intellectuels, comme, aussi, populaires, notamment à dater de 1989 qui, curieusement, fut, à la fois, l’année du bicentenaire de la Révolution française, dont les commémorations furent un échec, et celle de la chute du mur de Berlin, symbole de l’effondrement du dernier grand mythe, du dernier grand système issu des cycles révolutionnaires : la révolution marxiste, qui en était, probablement, l’ultime incarnation …      

                C’est, en particulier, cette prise de conscience, devenue , aujourd’hui, très aigüe et très répandue, qui, à notre sens, explique et fait tout l’intérêt, l’actualité et, aussi, curieusement, l’importance grandissante, par les foules qu’elles réunissent, des commémorations de l’assassinat du Roi Louis XVI, organisées, un peu partout, en France et, même, à l’étranger, chaque 21 janvier.

                Cette année, nous l’avons dit, l’évènement de ce 21 janvier était à Marseille, en raison de la présence du prince Jean de France, de son épouse, la princesse Philoména et de leur premier enfant, né tout récemment, le prince Gaston de France. Et c’est une assistance, vraiment impressionnante, de plusieurs centaines de personnes qui a participé à la Messe célébrée en l’église de Réformés. Il faut en écouter ou en réécouter l’homélie : à la lumière de la foi chrétienne, elle dit, elle aussi, et magnifiquement, l’horreur des meurtres et des destructions que les idéologies révolutionnaires ont opérées, en France et dans le monde.

                Les royalistes marseillais, depuis une dizaine d’années, avec des concours éminents (Jean-Marc Varaut ; Christian Atias ; Jean-François Mattéi ; Jean-Baptiste Donnier) ont voulu que la commémoration du 21 janvier 1793, jour de l’assassinat de Louis XVI, ne soit pas seulement un jour de deuil ou de mémoire ; qu’en tout cas, elle soit, surtout, l’occasion d’une réflexion historique et politique sur la France, l’Europe et le monde, d’après la grande césure de 1789 et 1793, cause, pour l’essentiel, de ce que Chantal Delsol a appelé, bien-sûr, dans son acception forte, « le souci contemporain ».

                Les vidéos que nous vous offrons de regarder et d’écouter, ici, (Messe des Réformés, repas-conférence à la Société Nautique à Marseille avec les interventions de Jean-Baptiste Donnier, Jean-François Mattéi et du prince Jean de France) ) sont les reflets de cette prise de conscience et de cette réflexion, utiles, sans-doute, à la France d’aujourd’hui.

    Repas conférence du 21 janvier 2010 part 2


    http://vimeo.com/8999378

     

     

     

     
  • 21 Janvier 2010, Marseille, Eglise des Réformés, 18h30: Messe de Requiem pour Louis XVI et toutes les victimes de la Révolution, en présence de Leurs Altesses Royales le prince Jean, la princesse Philoména et le prince Gaston de France.

                Cette année, le 21 Janvier 2010, l’évènement est à Marseille, Église des Réformés, à 18h30 : la Messe de Requiem pour Louis XVI et toutes les victimes de la Révolution, y est célébrée en présence de S.A.R le prince Jean de France....

                Les mots sont faibles pour rendre compte d'une cérémonie d'une telle intensité, et d'une telle hauteur de sentiments. On aura pourtant un aperçu, en cliquant sur le lien ci-après, de la grandeur du moment -réellement un moment de grâce - qu'il fut donné aux participants de vivre en cette Église des Réformés, ce jeudi 21 janvier. Et l’on en connaîtra l’essentiel, si l’on écoute – ou réécoute – l’homélie du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine.

                 Plus une place de libre dans l'église; des allées latérales remplies de fidèles debout; un nombre de jeunes impressionnant; une communion -pourtant distribuée par trois officiants- qui a duré douze minutes; un Salve Regina de conclusion, et d'anthologie, repris, en un choeur unanime, par la totalité des participants; la trompette de Laurent Friss et l'orgue de Jean-Robert Cain, sans le moindre petit raté, ni chez l'un, ni chez l'autre... oui, vraiment, les simples mots sont trop faibles pour traduire la beauté de cette cérémonie, et la grandeur de l'accueil qu'a reservé la père Michel-Marie Zanotti-Sorkine au couple princier, au petit prince Gaston de France, et à tous ceux qui sont venus -"sans haine et sans ressentiment"- prier pour Louis XVI et toutes les victimes de la Révolution.

                "Regardez, mes frères, comme l'âme humaine devient inhumaine lorsqu'on la laisse à ses propres forces, loin de l'Evangile qui la redresse !..."

                 http://www.delamoureneclats.fr/spip/spip.php?article230

    zanotti sorkine.jpg
  • Le baptême du prince Gaston a eu lieu mardi 8 décembre à Paris

                Lu sur le site Gens de France:

    http://www.gensdefrance.com/gdefrance1/ :

    Image

                SAR le prince Gaston de France a été baptisé le mardi 8 décembre 2009, en la basilique Sainte-Clotilde, au cours de la messe solennelle de l’Immaculée Conception, célébrée par le P. Matthieu Rougé, curé de la paroisse.

                Les prénoms de baptême donnés à l’enfant sont : Gaston, Louis, Antoine, Marie.

    Image

                 Il y avait trois parrains : le prince Charles de Bourbon-Siciles, duc de Castro, le prince Eudes de France, duc d’Angoulême, le comte François-Pierre de Feydeau – et trois marraines : la princesse Astrid de Belgique, mademoiselle Magdalena de Tornos et la comtesse de El Abra.

                Des membres de la famille entouraient également le duc et la duchesse de Vendôme: madame la duchesse de Montpensier, le prince François, la duchesse d’Angoulême, le prince Pierre, la princesse Thérèse, le prince Foulques d’Orléans, l’archiduc Lorenz d’Autriche et la princesse Maria Laura de Belgique, ainsi que quelques très proches amis.  

    Image

                La basilique Sainte Clotilde est l’église paroissiale du duc et de la duchesse de Vendôme. Rappelons que, consacrée en 1857, elle a été édifiée à l’initiative du roi Louis Philippe et de la reine Marie-Amélie.

  • Bienvenue au Prince Gaston de France....

                Le site Gens de France et Point de Vue publient les photos suivantes du Prince Gaston de France entouré de ses parents et de sa grand-mère, la duchesse de Montpensier (Photo du dessous).

                Nous lui souhaiterons sa fête, pour la première fois, le 6 février prochain, jour où l'on célèbre ce saint évêque d'Arras, au VIème siècle, à qui Rémy confia l'éducation de Clovis: symbole éloquent....

    Sans titre-2.jpg

    Sans titre-3.jpg