Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gens de france

  • Les membres de Gens de France, hôtes des Princes, à Dreux ...

    Le duc et la duchesse de Vendôme ont donc réuni, samedi dernier, 13 octobre, à la Chapelle Royale de Dreux, les membres de Gens de France, pour l’assemblée générale annuelle de l’association.

    C’est dans ce cadre exceptionnel qui est, depuis plus d’un siècle, un lieu tout à fait central pour la Famille de France, que,  pour la première fois, cette rencontre s’est déroulée. Les participants ont ainsi été, cette année, les hôtes des Princes, qui les ont reçus, en quelque sorte, chez eux, avec une chaleur et une simplicité que tous ont appréciées.   

    Les réunions se sont tenues, tant au cours de la matinée que l’après-midi,  dans la très belle salle « Henri VI, comte de Paris » où, malgré la pluie et le vent, de nombreux amis des Princes et de Gens de France avaient pris place.      

    AG DREUX 033.JPG

    Au cours des deux assemblées générales (ordinaire et extraordinaire) qui ont ouvert la journée, le duc de Vendôme a fait part des orientations qu’il souhaite donner à Gens de France, dont il sera désormais président d’honneur, tandis que la princesse Philomena sera "présidente opérationnelle" de l'association et Jean-Pierre Deutsch secrétaire général, succédant à Christian Franchet d’Espérey. C’est, notamment, dans les divers domaines de l’action sociale, et pour faire connaître du plus grand nombre possible l’histoire et les traditions de notre pays, que Gens de France portera ses efforts. 

    Après cette première réunion, la plupart des participants, ont assisté, à la Chapelle Royale, à une très belle messe que servait le Prince lui-même. Certes, tous les Français d’aujourd’hui ne sont pas croyants, ni même, forcément, tous les amis de la Maison de France, mais la vocation spirituelle, naturellement catholique, de la famille royale française est constitutive de sa tradition, toujours vivante, comme il était manifeste tout au long de cette magnifique célébration…    

    AG DREUX 019.JPG

     

     Après la Messe à la Chapelle Royale, un excellent buffet campagnard était dressé dans la salle « Henri VI comte de Paris » et servi, avec élégance, par toute une équipe de jeunes-gens, tandis que les rencontres et les conversations allaient bon train.   

     dreux,gens de france

     dreux,gens de france

    L’après-midi s’est divisée en deux temps.

    En premier lieu, le prince Jean a fait visiter, par groupes de vingt à trente personnes, la Chapelle Royale et, au dessous, les différents niveaux où reposent les princes et princesses de la Famille de France.  

    dreux,gens de france

    La seconde partie de l’après-midi a été marquée par une originale et très remarquable intervention d’un invité des Princes, leur cousin, le prince Alvaro de Orleans Borbón, descendant du duc de Montpensier, le plus jeune fils du roi Louis-Philippe, qui avait épousé l’infante Louise-Fernande, fille du roi Ferdinand VII et sœur de la reine Isabelle II d’Espagne. Ainsi, la famille du prince Alvaro de Orleans Borbón a-t-elle été étroitement associée à toute l’histoire de l’Espagne – et de l’Europe - modernes ; son grand-père, passionné d’aviation dont il fut un pionnier, a été, sous le règne du roi Alphonse XIII, l’introducteur et l’organisateur de l’aviation militaire espagnole. Lui-même est grand amoureux de vol à voile, sport dans lequel il excelle. Son intervention, sans rapport apparent avec l’objet de cette journée de Dreux, à travers nombre d’anecdotes, liées à l’histoire de sa famille et contées avec beaucoup d’humour, a pourtant dit ce qui est probablement l’essentiel : en quoi les princes d’aujourd’hui peuvent être utiles aux sociétés contemporaines, dominées, non par le souci d’excellence, en quelque domaine que ce soit, qui est la définition même de toute aristocratie véritable, mais par les seuls critères de l’argent, de la consommation et du profit. Cette intervention a été, de fait, une remarquable illustration des vertus et traditions de l’aristocratie européenne, qui peuvent, d’ailleurs, avoir leurs correspondances à tous les niveaux de la société.

    Nous sommes tous conscients que l’éventualité d’une monarchie, en France, n’est pas, pour l’instant, immédiatement inscrite à l’horizon du possible, ou du probable, si nécessaire qu’elle puisse nous apparaître et, même, si, selon nous, le recours qu’elle représente peut et doit continuer d’être maintenu, proposé, explicité. Mais d’ores et déjà, ce que le duc de Vendôme a appelé « un esprit de royauté » peut être proposé à nos compatriotes. Proposé, diffusé et, à la façon du prince Alvaro de Orleans Borbón, illustré et promu.

    Sans-doute est-ce là, parmi les activités que peuvent se fixer ceux qui, comme nous, sont attachés à la tradition royale de la France, l’un des axes les plus réalistes et les plus utiles. Et les Princes en sont la représentation la plus vivante.

    Ce sont là nos impressions de cette journée particulièrement marquante de Dreux.   

    Un compte-rendu complet de cette belle journée, et d'autres très bonnes photographies, se trouvent, d'ores et déjà, sur le site officiel du prince Jean de France, auquel nous conseillons de se reporter.

    Par ailleurs, une vidéo sera disponible dans les jours qui viennent.

  • Pour la France, ce que les Princes personnifient de suprême dans son destin

    (Illustrations : les deux "chênes Saint Louis", en haut, celui de la forêt de Tronçais; en bas, celui de Saint-Maurice-sur-Dargoire. C'est de Robert de Clermont, seigneur de Bourbon, sixième et dernier fils de saint Louis et de Marguerite de Provence, que procède l'actuelle Maison de Bourbon, dont descendent, par Henri IV et Louis XIII, les actuels représentants de la Famille de France : le Comte de Paris, le Prince Jean et son frère Eudes) 

    dreux,gens de franceLe prince Jean de France a convoqué les membres et les amis de Gens de France, l'association qu'il a fondée, à l’assemblée générale, qui se tiendra le samedi 13 octobre, à la Chapelle Royale de Dreux. Le Prince indique qu'il souhaite les retrouver nombreux, souhait que, naturellement, nous faisons nôtre.

    Notre royalisme se fonde sur la conviction que l'institution monarchique - cofondatrice de la France avec le peuple français -demeure - dans l'épuisement, si net, aujourd’hui, des divers régimes issus de la Révolution - le régime politique qui conviendrait le mieux à notre pays, s'il retrouvait un jour le désir de l'ordre, de l'harmonie, et de la civilisation qui est, en réalité, la sienne, et qui lui vient du fond des âges.

    La dynastie qui a fondé notre pays s'est prolongée, malgré les révolutions, dans la Famille de France, qui en a toujours maintenu les principes, la tradition, et qui l'incarne aujourd'hui encore, notamment en la personne de son Dauphin, le prince Jean de France, qui en est l'avenir.

    La France d'aujourd'hui, chacun le sait, vit - plutôt mal - en République qui est son régime légal. Ce régime vit selon les règles de légalité qu'il s'est, lui-même données. Mais est-il légitime ? De Gaulle a pu prétendre s'exprimer "au nom de la légitimité nationale que j'incarne - disait-il - depuis vingt-ans", ignorant, d'ailleurs, purement et simplement, la IVème République. Croit-on que François Hollande pourrait, sans ridicule, se réclamer, pour lui-même, d'une quelconque légitimité nationale ? Croit-on que les Français l'en créditeraient ? Au sens vrai, la légitimité politique suppose un véritable et profond consentement populaire, une relation de confiance stable envers celui qui la détient et le sentiment spontané qu'il incarne le Bien Commun, dans le temps long. En ce sens, toute légitimité politique a, évidemment, disparu du paysage politique français.

    Les Princes, aussi, vivent dans le cadre de la République française; et peuvent, encore, sans même y détenir la moindre parcelle de pouvoir, la moindre puissance, y être utiles à leur pays, à la société française, à la place qui est la leur. Ils savent, d'ailleurs le faire, comme "de bons serviteurs de la France", avec cette générosité désintéressée que De Gaulle avait saluée, un jour, en public, lors d'une visite à Amboise. 

    dreux,gens de franceMais ils sont, aussi, un recours. Ce recours que le même De Gaulle avait évoqué dans une de ses dernières lettre au Comte de Paris, après qu'il eût quitté le pouvoir : "Vous, Monseigneur, demeurez intact, clairvoyant et permanent, comme l'est, et doit le rester, pour la France, ce que vous personnifiez de suprême dans son destin". (Lettre du 27.12.1969). On aura sans-doute noté que ce recours doit le rester, pour la France.

    Ainsi, toute action des Princes, à quelque place qu'ils se situent, quelle qu'en soit la nature, ne se réalise jamais, selon l'expression de Pierre Boutang, "indépendamment de leur qualité de fils de Saint-Louis ».

    Et c'est pourquoi, la réunion qui se tiendra ce 13 octobre prochain, à la Chapelle Royale de Dreux, est si importante. Pourquoi, aussi, dès maintenant, à notre toute modeste place, nous lui souhaitons un plein succès.  

  • Autour du Prince Jean ! Et, pour soutenir le Prince, soutenir Gens de France...

            Le lancement du nouveau Site du Prince est, de toute évidence, un évènement très positif : contribuer à sa diffusion, le faire connaître au maximum, l'aider autant qu'on le peut à atteindre le rayonnement qu'il mérite, tout cela fait bien sûr partie de notre devoir à tous, et dès maintenant.

            Il y a cependant, ne l'oublions pas, une autre façon pratique d'aider le Prince, complémentaire de l'appui à apporter à la diffusion de son Site : c'est de soutenir l'Association Gens de France, en commençant tout d'abord par y adhérer soi-même, et y faire adhérer ses amis et connaissances : GENS DE FRANCE LETTRE 21 MAI 2011 3.jpg        

            La dernière Lettre de l'Association (numéro 21) est disponible (cliquez sur les image pour agrandir...) :

    gens de france,management capétien,jean d'orleans,prince jean,duc de vendome

    Lire la suite

  • Gens de France enfin dans ses murs !.....

    Nouvelle adresse à partir du 15 janvier :

    Gens de France, 1 rue de Courcelles, 75008 Paris

    Tel (inchangé) : 06 79 61 00 66

    secretariat@gensdefrance.com

  • Excellente ambiance et soirée très réussie pour l'Assemblée générale de Gens de France.....

         Il y avait de la place, et heureusement, car les ami(e)s sont venus nombreux, de Paris, bien sûr, mais aussi de province, de Bretagne, de Lyon, du Midi (de Marseille, de Béziers....)

         La soirée s'est déroulée dans une ambiance très amicale et très détendue, en bonne part menée par un prince Jean qui, de toute évidence, prend de l'épaisseur et manifeste de plus en plus d'aisance : ses 23 déplacements, lors de son tour de France, n'y sont évidemment pas étrangers....

         Lorant Deutsch devait être avec nous : retenu loin de Paris par une représentation, il a envoyé une très spirituelle vidéo, dans laquelle il redit son amour pour la France et son Histoire, ses Traditions, mais aussi l'attachement qu'il éprouve pour le Prince Jean, et dont il redonne les raisons : c'est décapant, comme on pouvait s'y attendre, et c'est un regard nouveau sur le Prince et le principe monarchique, qui bouscule - et c'est tant mieux !.... - bien des idées reçues...

          On passa ensuite aux aspects pratiques de la soirée, sur lesquels nous ne nous étendrons pas : une seule chose compte, l'Association se développe et progresse, ses projets aussi, mais il ne faut pas simplement s'en contenter : il faut pousser à la roue, afin de toucher encore plus de monde et de prolonger en l'amplifiant cette dynamique....

          Année Henri IV oblige, le Prince présenta ensuite, dans un dialogue très vivant avec un journaliste, un montage sur le Paris d'Henri IV. Ce fut l'occasion pour lui de revenir, avec talent et brio, sur plusieurs aspects peu ou mal connus de la personnalité, des désirs et des actions d'Henri IV, roi bâtisseur et urbaniste visionnaire. Notamment cette superbe Place de France, qui ne verra malheureusement jamais le jour...

          C'était aussi le premier anniversaire du prince Gaston. Un petit film très réussi, très touchant et très amusant, nous raconta sa première année : on a pu découvrir un petit prince très expressif, et qui promet....

         Des rencontres nombreuses et variées ont eu lieu, ensuite, lors du buffet - lui aussi très réussi.... - qui clôtura cette soirée et pendant lequel chacun a pu approcher la Princesse Philoména, le Prince Eudes, mais aussi Jacques Tremollet de Villers, Gérard Leclerc, Hilaire de Crémiers et, bien sûr, les responsables provinciaux.... Lafautearousseau en a profité pour nouer quelques contacts très fructueux qui, nous l'espérons, déboucheront sur du concret, et du concret intéressant : nous en reparlerons.... 

         "Autour du Prince Jean !", on y est habitué sur ce Blog, c'est le titre d'une de nos Catégories, qui permet, tout au long de l'année, de suivre l'actualité du Prince, et de lui apporter notre appui et notre soutien indéfectibles. Le Prince nous l'a redit, hier, il compte sur nous, il a besoin de nous. Et nous, nous avons été, nous sommes et nous serons là où il nous attend : avec lui, autour de lui, "Autour du prince Jean !"....