UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les membres de Gens de France, hôtes des Princes, à Dreux ...

Le duc et la duchesse de Vendôme ont donc réuni, samedi dernier, 13 octobre, à la Chapelle Royale de Dreux, les membres de Gens de France, pour l’assemblée générale annuelle de l’association.

C’est dans ce cadre exceptionnel qui est, depuis plus d’un siècle, un lieu tout à fait central pour la Famille de France, que,  pour la première fois, cette rencontre s’est déroulée. Les participants ont ainsi été, cette année, les hôtes des Princes, qui les ont reçus, en quelque sorte, chez eux, avec une chaleur et une simplicité que tous ont appréciées.   

Les réunions se sont tenues, tant au cours de la matinée que l’après-midi,  dans la très belle salle « Henri VI, comte de Paris » où, malgré la pluie et le vent, de nombreux amis des Princes et de Gens de France avaient pris place.      

AG DREUX 033.JPG

Au cours des deux assemblées générales (ordinaire et extraordinaire) qui ont ouvert la journée, le duc de Vendôme a fait part des orientations qu’il souhaite donner à Gens de France, dont il sera désormais président d’honneur, tandis que la princesse Philomena sera "présidente opérationnelle" de l'association et Jean-Pierre Deutsch secrétaire général, succédant à Christian Franchet d’Espérey. C’est, notamment, dans les divers domaines de l’action sociale, et pour faire connaître du plus grand nombre possible l’histoire et les traditions de notre pays, que Gens de France portera ses efforts. 

Après cette première réunion, la plupart des participants, ont assisté, à la Chapelle Royale, à une très belle messe que servait le Prince lui-même. Certes, tous les Français d’aujourd’hui ne sont pas croyants, ni même, forcément, tous les amis de la Maison de France, mais la vocation spirituelle, naturellement catholique, de la famille royale française est constitutive de sa tradition, toujours vivante, comme il était manifeste tout au long de cette magnifique célébration…    

AG DREUX 019.JPG

 

 Après la Messe à la Chapelle Royale, un excellent buffet campagnard était dressé dans la salle « Henri VI comte de Paris » et servi, avec élégance, par toute une équipe de jeunes-gens, tandis que les rencontres et les conversations allaient bon train.   

 dreux,gens de france

 dreux,gens de france

L’après-midi s’est divisée en deux temps.

En premier lieu, le prince Jean a fait visiter, par groupes de vingt à trente personnes, la Chapelle Royale et, au dessous, les différents niveaux où reposent les princes et princesses de la Famille de France.  

dreux,gens de france

La seconde partie de l’après-midi a été marquée par une originale et très remarquable intervention d’un invité des Princes, leur cousin, le prince Alvaro de Orleans Borbón, descendant du duc de Montpensier, le plus jeune fils du roi Louis-Philippe, qui avait épousé l’infante Louise-Fernande, fille du roi Ferdinand VII et sœur de la reine Isabelle II d’Espagne. Ainsi, la famille du prince Alvaro de Orleans Borbón a-t-elle été étroitement associée à toute l’histoire de l’Espagne – et de l’Europe - modernes ; son grand-père, passionné d’aviation dont il fut un pionnier, a été, sous le règne du roi Alphonse XIII, l’introducteur et l’organisateur de l’aviation militaire espagnole. Lui-même est grand amoureux de vol à voile, sport dans lequel il excelle. Son intervention, sans rapport apparent avec l’objet de cette journée de Dreux, à travers nombre d’anecdotes, liées à l’histoire de sa famille et contées avec beaucoup d’humour, a pourtant dit ce qui est probablement l’essentiel : en quoi les princes d’aujourd’hui peuvent être utiles aux sociétés contemporaines, dominées, non par le souci d’excellence, en quelque domaine que ce soit, qui est la définition même de toute aristocratie véritable, mais par les seuls critères de l’argent, de la consommation et du profit. Cette intervention a été, de fait, une remarquable illustration des vertus et traditions de l’aristocratie européenne, qui peuvent, d’ailleurs, avoir leurs correspondances à tous les niveaux de la société.

Nous sommes tous conscients que l’éventualité d’une monarchie, en France, n’est pas, pour l’instant, immédiatement inscrite à l’horizon du possible, ou du probable, si nécessaire qu’elle puisse nous apparaître et, même, si, selon nous, le recours qu’elle représente peut et doit continuer d’être maintenu, proposé, explicité. Mais d’ores et déjà, ce que le duc de Vendôme a appelé « un esprit de royauté » peut être proposé à nos compatriotes. Proposé, diffusé et, à la façon du prince Alvaro de Orleans Borbón, illustré et promu.

Sans-doute est-ce là, parmi les activités que peuvent se fixer ceux qui, comme nous, sont attachés à la tradition royale de la France, l’un des axes les plus réalistes et les plus utiles. Et les Princes en sont la représentation la plus vivante.

Ce sont là nos impressions de cette journée particulièrement marquante de Dreux.   

Un compte-rendu complet de cette belle journée, et d'autres très bonnes photographies, se trouvent, d'ores et déjà, sur le site officiel du prince Jean de France, auquel nous conseillons de se reporter.

Par ailleurs, une vidéo sera disponible dans les jours qui viennent.

Commentaires

  • tres interessée par la Maison d'0rleans pour suivre la vie de la Royauté Francaise

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL