Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Documents Vidéos - Page 3

  • Où Eric Zemmour explique la crise iranienne

    Des manifestants protestent à Téhéran le 30 décembre 2017

     

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpgBILLET - En proie à des manifestations depuis plusieurs jours, le régime iranien paie le prix de victoires militaires et diplomatiques. [RTL 4.01]. En quelques mots brefs et lucides, Zemmour analyse la situation. LFAR 

     

     

    Résumé RTL par Éric Zemmour et Loïc Farge 

    En Iran, les gardiens de la révolution ont beau annoncer la fin de la sédition, le pays vient de connaître ses plus importantes manifestations depuis 8 ans. Et on a l'impression que le régime n'a rien vu venir.

    Les principaux slogans des manifestants prennent pour cible ce qui était considéré par le régime comme sa plus grande réussite : son bras armé, le Hezbollah. « Les Iraniens ne sont pas dupes. Tout l'argent envoyé à l'étranger pour financer les batailles de cette légion étrangère manque cruellement sur le territoire iranien, surtout dans un pays qui a longtemps souffert d'un embargo ».
     

    Éric Zemmour

  • Éric Zemmour : Emmanuel Macron « fait semblant de croire que l’Europe est une démocratie »

     

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpgBILLET - Lors de la présentation de ses premiers voeux, Emmanuel Macron a livré un véritable plaidoyer européen [RTL 2.01]. En quelques mots brefs et lucides, Zemmour parvient à extraire de ce discours sans substance ce qui, toutefois s'en détache presque exclusivement : une vision européenne irréaliste, où le président de la République s'attribue le premier rôle. Un rôle illusoire.  LFAR  

     


    Résumé RTL par Éric Zemmour et Loïc Farge 

    Lors de ses premiers vœux aux Français dimanche 31 décembre, Emmanuel Macron a livré un véritable plaidoyer européen. Il a servi son traditionnel « en même temps » : la France et l’Europe en même temps - la France dans l’Europe pour être pleinement la France et l’Europe avec la France pour être pleinement l’Europe. 

    Un classique facile et banal : du Macron « pur sucre ». Le balancement circonspect du techno qui se réfugie dans le « oui-mais » rhétorique. Avec l’Europe, il est en confiance, il ose tout. Il s’adresse à ses concitoyens européens comme si il était déjà tout seul à la barre, comme s'il était le dirigeant l’Europe. Il appelle ses concitoyens européens à débattre à imposer leur vue. Il fait semblant de croire que l’Europe est une démocratie comme les autres. 

    Mais il sait qu’il se leurre. L’Europe n’est pas une démocratie parce qu’elle n’est pas une nation, et l’Europe n’est pas une nation car il n’y a pas de peuple européen. 

    Éric Zemmour

    Lire aussi dans Lafautearousseau ...

    Europe : La France n'a-t-elle le choix qu'entre le statu quo et le Frexit ?

    Pourquoi le nouveau gouvernement autrichien peut changer la donne en Europe

  • Littérature & Politique • Vidéo : Où Hilaire de Crémiers évoque Charles Maurras pour la jeune génération

     

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpgC'est au Cercle Honoré d'Estienne d'Orves à Marseille, en octobre dernier, qu'Hilaire de Crémiers a donné cette superbe conférence : « Maurras en son Chemin de Paradis ».

    Dans la petite salle comble du 14 rue Navarin, principalement emplie de jeunes-gens auxquels elle était surtout destinée, cette conférence brillante, empreinte d'érudition et aussi d'une part d'émotion, a fait apparaître la profondeur de la pensée de Charles Maurras et son engagement, dès sa jeunesse, dans les grands combats du siècle à venir. A écouter ou réécouter. LFAR 

    Merci à Paul Léonetti pour la réalisation de cette vidéo. 

    Maurras et le Chemin de Paradis from Lafautearousseau on Vimeo. [67 minutes]

  • Éric Zemmour en débat avec Nicolas Domenach : « Macron a compris ce qu'était un roi élu en France »

     

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpgDÉBAT - Après un départ de quinquennat mitigé sur plan de la popularité, le président de la République Emmanuel Macron n'a jamais été aussi haut dans les sondages. Fait-il un sans-faute à la tête de l'État ? Zemmour affirme non sans raison : « Macron a compris ce qu'était un roi élu en France ». Ce qui n'empêche qu'il n'est pas un roi véritable. Lequel, comme Macron l'avait diagnostiqué en 2016, manque toujours à la France. [RTL 22.12].

     


    La rédaction numérique RTL 

    Dans les sondages Emmanuel Macron n'a jamais été aussi haut dans l'estime des Français. Pour expliquer ce regain presque historique de popularité Nicolas Domenach l'affirme : « Emmanuel Macron a rehaussé la fonction de président de la République ». 

    Le chef de l'État a "fait preuve d'autorité, selon l'éditorialiste de RTL, et il a réussi à faire revenir optimisme et progrès. « Le déclinisme prôné par Zemmour a été renversé cul par-dessus tête ». Éric Zemmour confirme un point soulevé par son contradicteur, Emmanuel Macron a bien rehaussé la fonction présidentielle. 

    Mais c'était facile selon lui : vu « les deux clowns que l'on avait avant, François Hollande et Nicolas Sarkozy, qui n'ont jamais été présidents ». D'après Éric Zemmour, Nicolas Sarkozy « c'était de Funès » et François Hollande était « fagoté comme Bourvil ». « On avait La Grande Vadrouille et là on a de nouveau un président ». 

    Éric Zemmour

  • Éric Zemmour : « Le retour de l'Autriche-Hongrie »

     

    BILLET - Le premier ministre hongrois Viktor Orban a été le premier dirigeant européen à féliciter le nouveau pouvoir autrichien composé de la droite et de l’extrême-droite. On se croirait revenu au temps des Habsbourg [RTL 21.12].

     


    Résumé RTL par Éric Zemmour et Loïc Farge 

    L'Histoire est ironique.

    Près d'un siècle après sa disparition, l'Autriche-Hongrie renaît de ses cendres. Pas sous sa forme impériale d'origine bien sûr, mais ça y ressemble pourtant furieusement. À Budapest comme à Vienne, un pouvoir conservateur fonde son pouvoir sur les valeurs d'une société profondément catholique et la lutte contre l'envahisseur musulman.

    On se croirait revenu au temps des Habsbourg, celui du chancelier Metternich, ou celui, plus ancien encore, du siège de Vienne par les Ottomans. Les anciennes nations de l'Empire ne sont pas en reste. Slovaques, Tchèques, Polonais : tous sont sur la même ligne idéologique.
     

    Éric Zemmour

    Lire aussi dans Lafautearousseau ...

    Jean Sévillia sur le nouveau gouvernement autrichien : « Au centre de l'Europe, c'est une inflexion majeure. »

    Europe : La France n'a-t-elle le choix qu'entre le statu quo et le Frexit ?

    Pourquoi le nouveau gouvernement autrichien peut changer la donne en Europe

  • Ce qu'a dit dit Zemmour de Macron sur France 2 : « Un numéro auquel Giscard aurait pu sacrifier » 

     

    BILLET - L'intervention télévisée d'Emmanuel Macron, dimanche 17 décembre sur France 2, a suscité beaucoup de critiques et de sarcasmes. La forme y était originale pourtant. L'exercice de com' n'aurait pas déplu à VGE. ...   [RTL 19.12]  

     


    Résumé RTL par Éric Zemmour et Loïc Farge 

    Les communicants de l'Élysée peuvent être fiers d'eux.

    Ils ont réussi leur coup. Ils ont fait parler, réagir, brocarder, hurler, vociférer, s'indigner. Tout y est passé. C'était le but recherché. Le président de la République qui marche dans les salons du Palais comme un guide de la Journée du patrimoine, et qui s'arrête de temps en temps pour répondre à une question qui n'en est pas une : le spectacle valait le déplacement.

    Depuis Chirac, les présidents français sont debout, à la manière américaine. Ils ne sont plus des monarques. Sarkozy et Hollande ne seront jamais des rois. Le peuple ne leur a jamais pardonné cette auto-désacralisation. Macron l'avait compris. Il en a rajouté dans la raideur hiératique dès son avènement. 

    Éric Zemmour

  • Ce qu'en dit Éric Zemmour : « Notre-Dame-des-Landes aurait dû être réalisé il y a cinquante ans »

     

    BILLET - Le rapport sur le projet controversé d'aéroport a été remis mercredi 13 décembre à Édouard Philippe. Les trois médiateurs refusent de trancher. Ce sera donc au président de la République de le faire à la fin du mois janvier. Comme toujours, quelques mots brefs et lucides, suffisent à Eric Zemmour [RTL 14.12] pour dire l'essentiel sur cette lamentable affaire dont traite (ci-dessus) le Lundi de Louis-Joseph Delanglade. Un double éclairage convergent pour les lecteurs de Lafautearousseau ...  LFAR 

     

     

    Résumé RTL par Éric Zemmour et Loïc Farge 

    C'est une longue histoire qui s'achève. Une très longue histoire. Presque aussi longue que la Ve République. Quand la déclaration d'utilité publique ouvre ce chantier en 1965, Charles de Gaulle est à l'Élysée.

    Plus de cinquante ans plus tard, 178 décisions de tribunaux et sept présidents de la République, la première pierre de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes n'a toujours pas été posée. Le temps est passé qui a transformé une idée à la mode en une idée ringarde.

    Dans les années 60, c'était le temps de l'État roi, l'État aménageur, l'État modernisateur, l'État bétonneur, l'État planificateur, qui construit à tout va. Tout un programme : la province comme la banlieue sont alors traitées par l'Administration comme une colonie. Dans l'intérêt général du pays, bien sûr, mais en se moquant comme d'une guigne de l'avis des populations.  

    Éric Zemmour

  • Histoire • Quand la gauche collaborait, 1939 1945 ... Toujours selon France 5

    Jacques Doriot ancien maire communiste de Saint Denis à la tribune du P.P.F., parti collaborationniste parmi d'autres. Il y proclame que l'Angleterre est vaincue ...

     

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpgMême si nous ne devons pas avoir le regard rivé sur le rétroviseur mais plutôt sur notre aujourd'hui, même si les événements évoqués par France 5 dans l'émission qui suit [10.12.2017] sont anciens et sont méconnus des jeunes générations, comme, d'ailleurs, ils le sont aussi, souvent, de leurs aînés, la vérité historique nous importe, Et l'on reconnaîtra volontiers que les auteurs du documentaire [Wieviorka - Epstein] l'ont montrée avec nuance et exactitude. Il s'agit dans cette seconde partie de ce remarquable documentaire d'analyser la genèse et l'ampleur de la participation de la gauche française à la collaboration. Ce qui sera soigneusement occulté lors de l'épuration de 1945 puis dans le récit historique plus ou moins officiel. Ici, la vérité est intelligemment et honnêtement restituée. Nous ne reprendrons pas quant à nous la version officielle manichéenne selon laquelle les acteurs de cette époque tragique de notre Histoire se diviseraient en héros d'un côté et collaborateurs traîtres à leur patrie de l'autre.  Entre l'un et l'autre des passerelles, des amitiés ont toujours subsisté. C'était l'optique malheureusement abandonnée des présidents Pompidou et Mitterrand. Mais, dans la première partie de ce documentaire, la volonté patriotique de l'Action Française face à l'ennemi n'avait pas été niée. Au contraire. Et l'engagement de nombreux royalistes et / ou membres de l'Action Française dans la toute première résistance y est clairement démontré. Cette honnêteté intellectuelle de la chaîne doit être saluée.  LFAR

     

     

    A revoir dans Lafautearousseau (Diffusé hier) ....

    Quand l'extrême droite résistait, 1939 1945 ... Selon France 5

  • Histoire • Quand l'extrême droite résistait, 1939 1945 ... Selon France 5

     

    TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpgIci, l'Action Française est classiquement située à l'extrême-droite. Contre son gré. Sans discussion. Mais qu'importe ? Même si nous ne devons pas avoir le regard rivé sur le rétroviseur mais plutôt sur notre aujourd'hui, même si les événements évoqués par France 5 dans l'émission qui suit [3.12.2017] sont anciens et sont méconnus des jeunes générations, comme, d'ailleurs, ils le sont aussi, souvent, de leurs aînés, la vérité historique nous importe, Et l'on reconnaîtra volontiers que les auteurs du documentaire [Wieviorka - Epstein] l'ont montrée avec nuance et exactitude, notamment à propos de Maurras et de l'Action Française. Nous ne reprendrons pas ici la vérité officielle manichéenne selon laquelle les acteurs de cette époque tragique de notre Histoire se diviseraient en héros d'un côté et collaborateurs traîtres à leur patrie de l'autre.  Entre l'un et l'autre des passerelles, des amitiés ont toujours subsisté. C'était l'optique malheureusement abandonnée des présidents Pompidou et Mitterrand. Mais la volonté patriotique de l'Action Française face à l'ennemi n'est pas ici niée. Au contraire. Et l'engagement de nombreux royalistes et / ou membres de l'Action Française dans la toute première résistance y est clairement démontré. Cette honnêteté intellectuelle de la chaîne doit être saluée.  LFAR

     

     

    Demain dimanche, diffusion de la seconde partie : Quand la gauche collaborait, 1939-1945

  • Société • Où Éric Zemmour évoque « La mort de Hallyday et d'Ormesson, comme Cocteau et Piaf »

     

    BILLET - La mort de Jean d'Ormesson a précédé de quelques heures celle de Johnny Hallyday. Deux monstres sacrés de notre époque dont le décès concomitant en rappelle d'autres. Ce sont, en octobre 1963,  ceux de Piaf et de Cocteau (dans l'ordre) que Lafautearousseau avait aussi rapprochés, quelques heures plus tôt, de l'événement que tous les médias célèbrent en ce moment. A l'envi. Comme toujours, quelques mots brefs et lucides, suffisent à Eric Zemmour [RTL 7.12] pour caractériser les illustres disparus, leur époque et les évolutions intervenues au fil des cinquante et quelques dernières années ...  LFAR 

     

     

    Résumé RTL par Éric Zemmour et Loïc Farge

    L'Histoire bégaie. Il y a plus de cinquante ans, le 11 octobre 1963, Jean Cocteau et Edith Piaf mouraient à quelques heures d'intervalle. Le poète et la chanteuse, l'homme des salons et la femme des rues, le créateur mondain et l'artiste populaire. C'était la France des années 40 et 50 (...) qui disparaissait avec eux. Tout recommence avec les décès de Jean d'Ormesson et de Johnny Hallyday. L'écrivain et le chanteur, le fils de la haute et celui des faubourgs, l'homme qui murmurait à l'oreille des présidents et celui qui beuglait dans des stades.

    C'est la France des années 60-70 qui faisait des heures sup'. Ceux qui n'avaient pas fait la guerre et ceux qui étaient nés pendant la guerre. D'Ormesson, c'était Françoise Sagan au masculin ; Johnny, c'était Elvis Presley en tricolore.

    Les deux hommes étaient des inventions de la télévision. S’ils étaient de magnifiques têtes de gondole médiatiques, c'est qu'ils appartenaient à une époque où les êtres n'avaient pas encore été entièrement façonnés par l'écran-roi : le livre pour d'Ormesson, la salle de concert pour Johnny. Mais Johnny n'avait plus envie d'avoir envie. Tandis qu'on croit entendre la voix fluette de « Jean d'O s'égosiller » : « Mourir en même temps que Johnny, mais c'est épatant ! »  

    Éric Zemmour

    A lire dans Lafautearousseau ...

    La France est une nation littéraire

  • Éric Zemmour : « La Françafrique, toujours supprimée, mais toujours de retour »

     

    BILLET - « Il n'y a plus de politique africaine de la France » : tel est le message que le Président Macron a voulu faire passer lors de son premier voyage en Afrique. Eric Zemmour donne son analyse [RTL 30.11], comme toujours renseignée, lucide et éclairante. Elle diffère cependant quelque peu de la nôtre (cf. ci-dessus) parce qu'elle n'envisage pas - ce n'est pas son sujet - les raisons, les enjeux, les aspects positifs d'une politique africaine de la France qui serait bien conduite. Nous ne critiquerons rien, en revanche, car rien n'y est hélas inexact, de ce qu'Eric Zemmour a choisi d'exposer ici ...  LFAR 

     

     

    Résumé RTL par Éric Zemmour et Loïc Farge

    « La Françafrique, c'est fini ». Le Président Macron l'a dit et répété. Tout le monde a compris. D'autant mieux que François Hollande, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac et François Mitterrand (lors de son discours de la Baule en 1991) l'avaient déjà dit. La Françafrique, cent fois tuée et enterrée. Mais tel le Phénix qui renaît cent fois de ses cendres.

    Mais la Françafrique n'est plus ce qu'elle était. La Françafrique a une apparence : un groupe de pays africains, manipulés par l'ancien colonisateur qui, devenu puissance moyenne, se hausse du col sur les épaules du géant africain. Mais elle a une réalité : un instrument que les dirigeants africains utilisent habilement pour défendre leurs intérêts.
      

    Éric Zemmour

  • « Balance ton porc » ? En voilà un justement : Alex Vizorek. Et il sévit sur France Inter. Ecoutez !

     

    Oui, écoutez donc les cochonneries qui suivent dans cette vidéo. Elle ne dure que 3 minutes et 8 secondes. Cela se veut de l'humour. Un humour qui fait surtout rire l'équipe de la matinale de France Inter, Nicolas Demorand et compagnie. Rires forcés et plutôt niais. Mais vulgarité assurée ! Harcèlement garanti. Y compris sexuel. C'était hier matin, 27 novembre. Mais c'est tous les jours comme ça. Alors « Balance ton porc » ? Oui,, en voilà un justement, Alex Vizorek. Et il sévit sur France Inter [Service public]. Ecoutez !    Lafautearousseau

     

     

    Présentation France Inter 

    Jusqu'à hier soir Alex Vizorek pensait écrire une chronique sur le contrôle de la pornographie sur Internet. Quand il a appris que le sujet de la matinale changeait, il a été surpris.

  • Éric Zemmour : « Macron rime avec raison, mais pas avec action »

     

    BILLET - Depuis quelques jours, le chef de l'État multiplie les propos qui font polémique. Ce qui n'est pas pour déplaire au polémiste [RTL 23.11].  Eric Zemmour en donne le détail, les passe en revue, les approuve pour la plupart et montre en quelles contradictions se trouve Macron. L'action ne suit que rarement ses paroles...  LFAR 

     

     

    Résumé RTL par Éric Zemmour et Loïc Farge

    Ce n'est pas une rime riche, mais Macron a raison. Macron a raison quand il dit à cette femme marocaine qu'elle doit rentrer chez elle et non demander un asile qui n'est fondé en rien. Macron a raison de serrer la vis des collectivités locales qui, depuis trente ans, ont contribué largement à la hausse des impôts et des emplois publics (...) Macron a raison lorsque le Premier ministre interdit l'usage de l'écriture inclusive dans l'administration.

    Macron a également raison lorsque son ministre de l'Éducation nationale tance les profs qui veulent changer les règles d'accord grammaticaux au nom d'un féminisme militant, alors qu'elles ne sont même pas capables d'enseigner à leurs élèves les règles existantes. Macron a raison lorsque le même Blanquer annonce des sanctions contre un syndicat d'enseignants qui refuse l'entrée aux blancs.

    Enfin, Macron a raison de nommer directement Castaner comme patron de son parti, sans passer par les faux-semblants de la démocratie partisane. C'est l'esprit même de la Ve République avec lequel il renoue. Sauf que Macron rime avec raison, mais pas avec action.  

    Éric Zemmour

    A voir sur Lafautearousseau ...

    « Si vous n'êtes pas en danger, il faut retourner dans votre pays », répond Macron à une Marocaine

  • Patrick Buisson [2] répond aux auditeurs de France Inter

     

    Mercredi dernier, vous avez été nombreux à apprécier l'entretien de Patrick Buisson,  diffusé la veille, sur France Inter. Nous écrivions : « Fête de l'Histoire hier matin sur France Inter avec Patrick Buisson qui ne mâche pas ses mots pour dire les quatre vérités de la Révolution française, de la Terreur et du massacre de la Vendée. Avec les implications qui s'en suivent : les totalitarismes du XXe siècle, la crise de notre démocratie, notre identité malheureuse et menacée ...»  Voici la seconde partie de cette émission où Patrick Buisson répond aux questions des auditeurs. La discussion est aussi d'un grand intérêt même si, par définition, elle prête davantage au débat. Que de magistrales leçons d'Histoire et de politique très actuelle y donne Buissson ! A écouter absolument.  Lafautearousseau.   

     

    23722524_2000003263579107_3046783378426360532_n.jpg

    A lire, à voir ou revoir sur Lafautearousseau ...

    Patrick Buisson sur France Inter : « En matière de terrorisme d'État, la Terreur, c'est nous qui l'avons inventée »

  • Éric Zemmour : « Pourquoi les difficultés d'Angela Merkel ne sont pas un drame »


    BILLET - La chancelière allemande ne parvient pas à forger une majorité parlementaire. Eric Zemmour décrypte, avec sa lucidité coutumière, les conséquences pour la France.[RTL 21.11].  Sur ce même sujet, on lira avec profit deux articles de Lafautearousseau : celui qui suit, Avec ou sans Merkel, l'Allemagne ..., et un second, en lien ci-dessous, Le couple franco-allemand s'éloigne ... Et l'Europe avec lui...  LFAR  

     

     

    Résumé RTL par Éric Zemmour et Loïc Farge

    « La joie mauvaise ». C'est la traduction d'une expression allemande qui veut dire qu'on se réjouit de la peine du voisin. Un sentiment pas très moral, mais tellement humain. Exactement le sentiment que doit éprouver Emmanuel Macron. Officiellement, il reprendra à son compte la doxa dominante des médias français : la France souhaite qu'Angela Merkel sorte rapidement de ses difficultés, car le maintien de la chancelière est ce qu'il y a de mieux pour l'Allemagne et pour l'Europe.

    Mais au delà de ce baratin médiatico-diplomatique, Macron peut savourer l'instant. Une fois encore, il est servi par la chance. La chancelière, qui a écrasé - et souvent humilié - ses deux prédécesseurs, vacille. Elle est à terre, elle est fichue, elle est sortie du jeu. Et comme les Anglais sont partis, il ne reste qu’un seul grand pays debout pour diriger l'Europe : la France. Et la France, c'est Macron. 

    Éric Zemmour

    Lecture recommandée ...

    Le couple franco-allemand s'éloigne ... Et l'Europe avec lui ...