UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Attentat islamiste de Romans : pour une suspension temporaire du droit d'asile, jusqu'à un retour à une situation apaisée...

     

    92302547_2905433409532479_8952720390614941696_n.jpg

  • Le professeur Raoult concentre la haine de ceux qui entrevoient dans le coronavirus une formidable occasion de faire de l’argent, par Michel Onfray.

    Comment se passe votre confinement?

    Bien car le travail de philosophe est avant tout une activité de sédentaire qui suppose la solitude et l’isolement. Je lis, j’écris, je travaille. Je tiens un journal de cette pandémie car elle révèle, au sens photographique du terme, l’état de notre civilisation: un chef de l’Etat incompétent, une porte-parole du gouvernement qui avoue mentir pour protéger le chef de l’Etat et qui ne se fait pas faute de beaucoup le protéger, un gouvernement en capilotade, une ministre de la santé démissionnaire qui a menti sur la gravité de l’épidémie elle aussi avant d’assurer qu’elle avait dit la vérité au Président et au Premier ministre, des conflits d’intérêt entre madame Buzyn et son mari, inféodés aux laboratoires, donc à l’argent, et le professeur Didier Raoult, un français leader mondial en matière d’infectiologie,  des annonces contradictoires qui montrent qu’Emmanuel Macron n’est pas un chef, qu’il ne sait pas trancher, décider, prévoir, et qu’il n’est en fait que l’homme de paille de l’Etat maastrichtien. Chacun a vu l’Europe de Maastricht s’effondrer et avec elle le libéralisme toucher le fond: on redécouvre les vertus des frontières, de l’interventionnisme de l’Etat, de la nécessité du service public, des nationalisations. C’est la vengeance de Colbert!

    Lire la suite

  • Le petit virus, grand pédagogue ? (III) – La mort de l’exception française ?, par Christian Vanneste.

    La plus grande des illusions françaises tient dans un paradoxe : alors que l’identité française est submergée par la mondialisation des produits et des comportements, mondialisation tronquée d’ailleurs, car si les produits sont souvent chinois, les comportements sont toujours américains, avec une invasion du « globish » dans notre langue, comme si une idée était plus claire et plus forte « in English », les discours officiels, eux, continuent à souligner l’exemplarité française, l’exception française que le monde entier nous envie, éperdu d’admiration pour le pays des droits de l’homme. Ainsi, en était-il de notre système de santé ! Le Covid-19 nous a réveillés au beau milieu de ce vieux rêve.

    Lire la suite

  • En Chine, les Américains s’emparent de cargaisons de masques achetés pour la France et le Canada, par Patrice de Plunkett.

    L’affaire des masques chinois achetés par les Français mais rachetés par les Américains sur le tarmac (à coups de valises de dollars, façon Jess Hahn dans Les barbouzes) est caricaturale mais emblématique des vraies relations entre les USA et leurs "alliés" :

    Voilà la réalité du chacun-pour-soi qui nous était présenté comme la formule magique du “politiquement incorrect” libérateur… “Nationalistes de tous les pays unissez-vous” est un oxymore simplet, auquel font semblant de croire nos napos (nationaux-populistes) gaulois – fascinés qu’ils sont par M. Trump [*] et niant ainsi la nécessité d’un bien commun général, ce qui n’aboutit qu’à aggraver les choses.

    Lire la suite

  • Sur Boulevard Voltaire, volte-face présidentielle, par Philippe Bilger.

    Il paraît que le président de la République a eu « une colère froide contre les experts autoproclamés ». Dénonçant « les voix qui vont en tous sens », il a tourné en dérision, aussi, « toutes celles et ceux qui avaient prévu tous les éléments de la crise une fois qu’elle a eu lieu. Les commentateurs en sont pleins. »

    n’a pas totalement tort avec cette charge vigoureuse ou ironique. La multitude d’experts que le coronavirus a révélée est en effet hallucinante. Heureusement, il y en a quelques-uns de compétents !

    Mais le président de la République devrait se garder lui-même d’une double faute, quoique de gravité inégale.

    Lire la suite

  • Sur Boulevard Voltaire, Merci, M. Poutine, pour cette guerre du pétrole !, par Nikola Mirkovic.

    Depuis les années 1970, les Américains avaient pris l’habitude de régner sur le monde des hydrocarbures et le monde économique tout court, tant le pouvoir que leur conférait le pétrodollar était grand. Récemment, en revanche, le vent a tourné, l’Asie est un centre économique de premier plan et la Russie s’est reconstruite. Les cartes du jeu mondial ont changé et Donald Trump nous a montré qu’il l’avait bien compris pendant sa campagne présidentielle.

    Lire la suite

  • Vivre la Semaine sainte, par Gérard Leclerc.

    Comment les Chrétiens pourront-ils célébrer la Semaine sainte qui s’ouvre avec le dimanche des Rameaux ? Pourraient-ils bénéficier de leurs églises dans des conditions particulières ? Et qu’en est-il du ministère des aumôniers dans les hôpitaux ?

    Dimanche, ce sera déjà la célébration des Rameaux et l’entrée dans la grande semaine de l’année. Les conditions très particulières dans lesquelles nous la vivrons donnent lieu à des directives propres à chaque diocèse, mais qui convergent toutes vers une participation purement spirituelle des fidèles qui pourront suivre les cérémonies sur leurs écrans ou grâce à la radio. Faut-il aller plus loin ? Trois personnalités viennent de plaider pour une participation plus active, même si elle tient compte des obligations de prudence.

    Lire la suite

  • Regard sur l’écologie, par Frédéric Winkler.

    « J’ai pu constater la dégradation des fonds marins. Et l’on ne peut nier la réalité du réchauffement climatique, quelles qu’en soient les causes. J’en ai vu les effets dans l’Arctique, lors d’un voyage… La superficie de la banquise est aujourd’hui bien moindre qu’il y a cent ans et les glaces sont moins compactes.
    Le réchauffement du climat est évidemment un phénomène planétaire, mais la France peut faire entendre sa voix dans les enceintes internationales et prendre les mesures qui s’imposent à l’échelle du pays, en faveur du transport ferroviaire et des énergies renouvelables, par exemple » (Jean, Un Prince Français)

    Lire la suite

  • Laideur de la peinture dite moderne, beauté de la peinture classique, par Gilles Lenormand.

    illustration : L'enseigne de Gersaint

     

    Antoine Watteau (Valenciennes 1684 – Nogent-sur-Marne 1721).

    Adulé de son vivant et peu après sa mort par les amateurs (Jullienne, Crozat, Frédéric II), il fut délaissé dès le milieu du siècle sous l'influence du goût antique (Caylus, en 1748, reproche à l'artiste de n'avoir rien composé d'héroïque) ou de la sensibilité (Diderot).

    À partir de 1810, l'intérêt pour Watteau renaît, mais c'est surtout la seconde moitié du siècle qui remet l'artiste vraiment en valeur : les Goncourt, dès 1854, Baudelaire (les Phares, 1855), et Verlaine (1867) le situent à sa vraie place, tandis que lord Hertford achète les tableaux qui font la gloire de la collection Wallace et que le legs Lacaze (1869) fait enfin entrer 8 de ses tableaux (dont le Gilles, ci dessous, appelé aussi "Pierrot)) au Louvre, qui ne conservait jusqu'alors que son morceau de réception (Pèlerinage à l'île de Cythère).

    Lire la suite

  • Vu sur le blog ami de la La Couronne.

    « Les monarchies continuent à fasciner parce que c’est un système qui fonctionne. C’est une incarnation du pouvoir qui compte vraiment. Il reste une dizaine de monarchies en Europe qui sont en pleine santé »

     

    Patrick Weber,

    journaliste belge, spécialiste de la royauté

  • Le tabou de la peine de mort avec Jean-Louis Harouel - Cercle de Flore.

    3655806653.11.jpgContrairement aux apparences, la phobie de la peine de mort de l'Europe occidentale ne procède pas du "Tu ne tueras pas de la Bible", mais est un des effets d'une religion séculière ayant pris le relais du communisme comme projet universel de salut terrestre : ce que l'auteur appelle "la religion des droits de l'homme".

    Or celle-ci est la continuatrice de vieilles hérésies oubliées qui manifestaient une grande désinvolture à l'égard de la vie des innocents, tout en professant un amour préférentiel envers les criminels, considérés comme d'innocentes victimes.

     

  • Dans Valeurs Actuelles, Confinement : Trafic de masques, nouvelle denrée rare en pleine pandémie.

    Alors que se termine la troisième semaine de confinement, le matériel médical est soumis à de nombreux trafics entre particuliers, professionnels mais également au niveau des États. Dans certains quartiers, le confinement n'est toujours pas respecté et le personnel médical est parfois dans l'obligation de recourir à des gardes du corps pour ne pas être agressé.


  • Sur TV Libertés, hommage au Dr Xavier Dor : une vie au service de la Vie.

    Le défenseur de la vie s'est éteint ce samedi 4 avril. Le docteur Xavier Dor, catholique militant, a fondé une association en faveur de la vie : « SOS Tous Petits » . Contre vents et marées, il s’est opposé à l’Interruption Volontaire de Grossesse. Cela lui a valu des accusations, des procès et des condamnations, une douzaine au total. Et pourtant, infatigable, il poursuit son engagement et sa mission. Saint homme pour les uns, trublion cherchant à entraver le droit à disposer de son corps pour les autres, Xavier Dor évoque son parcours sur TVLibertés et le congrès de son association. A chacun de juger…


  • De la résistance au bien commun: les Gilets Jaunes Constituants de France


  • Le Pr Didier RAOULT - Un portrait que les médias actuels veulent occulter.

    Pr Raoult : portrait d'avant le Coronavirus.
    Portrait véridique du Pr Didier Raoult, au-delà de la campagne de désinformation menée par les médias en France lors de la crise de la pandémie du Coronavirus (covid-19).

    * Vidéo en témoignage d'admiration profonde à l'endroit du Pr. Raoult, le Pasteur du 21ème siècle.


Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL