UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Sur la page facebook de Jean-Philippe Chauvin...

    M. Patrick Devedjian est décédé du coronavirus. Je l'avais rencontré à plusieurs reprises en septembre 2005 lors d'une législative partielle pour laquelle j'étais candidat royaliste face à lui, qui venait de quitter son poste gouvernemental pour redevenir député des Hauts-de-Seine. Il était profondément républicain mais aussi profondément français de racines arméniennes, et nous avions entamé un dialogue qui, malheureusement, n'a pas vraiment eu de suite après sa réélection. C'était un adversaire loyal et courtois, quels que soient les différends politiques que nous pouvions avoir, en particulier sur la question des institutions et sur les questions économiques et sociales.
    Qu'il repose en paix.

    90890297_10222830122601839_893573598109761536_n.jpg

    91418264_10222830278885746_2075911685914230784_n.jpg

  • A TOUS LES PERSONNELS SOIGNANTS DE FRANCE...

    MAIS AUSSI A TOUS CEUX QUI MAINTIENNENT LA FRANCE EN ETAT DE MARCHE :

    EBOUEURS, ROUTIERS/TRANSPORTEURS, CAISSIERES, TOUS CEUX QUI MALGRE TOUT RESTENT A LEUR POSTE DE TRAVAIL...

    MERCI !

    BRAVO !

    90394483_2541128002770276_6417622721609334784_n.jpg

  • Tiens, tiens... !

    91014584_2586284778284283_6269444417162051584_n.jpg

  • Vu sur la page FB de la La Couronne : lors du vernissage de l'exposition « Princes et Princesses d’Orléans, une famille d’artistes ».

    2.jpg

    Monseigneur le Comte de Paris et Madame la Comtesse douairière de Paris

  • Notre ami Jean-François Mattéi, présent ! : 6. Le deuxième des Trois Grands Textes tirés de Le Regard vide

    MATTEI 1.jpgA partir de ce mardi, 24 mars, lafautearousseau rendra hommage à son ami, Jean-François Mattéi, disparu trop tôt, et brutalement, ce triste 24 mars 2014. 

    Au moyen de textes et de vidéos, nous remettrons en première place, en cette triste période anniversaire de son décès, ce que nous proposons en permanence sur notre quotidien qu'il aimait et qu'il lisait, et pour lequel il avait accepté de tenir une chronique, promesse que la maladie seule l'empêcha de tenir...

    Nous remettrons donc "en avant" la magistrale vidéo de sa dernière prise de parole en public (ainsi que deux autres vidéos, enregistrements des Cafés politiques de lafautearousseau auxquels il participait chaque année); et des extraits significatifs de son non moins magistral Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne, dont trois constituent autant de nos Grands Textes...

    Cet excellent article de Benjamin Fayet, paru le 19 novembre 2014 sur le site Histoire Philit :

    Kiel et Tanger de Charles Maurras : essai géostratégique visionnaire et source intellectuelle de la Vème République

    Lire la suite

  • Bas les Masques ! par Rémi Soulié 

    REMARQUABLE ET PROFONDE ANALYSE DE RÉMI SOULIÉ : voilà ce que dit sobrement François Marcilhac sur sa page facebook, où il donne ce texte, paru sur Boulevard Voltaire mais que nous avons trouvé chez lui, au fil de nos déambulations sur les pages amies de fb... : bonne pioche !

    Bravo à l'auteur, merci à celui qui l'a diffusé...

    Lire la suite

  • Sur le blog de Michel Onfray, " voici venu le temps des assassins".

    Ce virus risque de précipiter la mort de plus que des hommes… Il accélère le processus de décomposition de nos fausses démocraties qui montrent dans la lumière aveuglante des scialytiques hospitaliers ce qu'elles sont véritablement: de véritables autocraties libérales -pour ne pas dire des dictatures.

    A l'heure où j'écris, une loi dite d'urgence permet à l'employeur d'imposer à son salarié de prendre ses congés pendant la durée du confinement. Le sénat a limité la disposition à six jours ouvrables et l'Assemblée nationale a confirmé la chose en commission! Quel humanisme! Quelle humanité! Quelle générosité! Quelle grandeur d'âme!

    Lire la suite

  • Dans la revue l'Incorrect, chloroquine, vaccin, masques : où en sommes-nous ?, par Gabriel Robin.

    Déjà une petite dizaine de jours que notre confinement dure. Le temps vous semble long ? Courage, c’est loin d’être fini. Pour sortir de cette sombre période, il n’y a pas de secret ; il faut vaincre cette cochonnerie de Sars Cov-2.  Une victoire qui passera par le développement de traitements médicaux, le dépistage massif de la population et l’équipement des Français, particulièrement de nos armées de soignants. Une victoire qui ne se fera pas sans une bonne appréhension du problème par la population française. Elle a trop longtemps été méprisée et tenue dans l’ignorance, à tel point qu’on nous juge trop ignares pour savoir correctement enfiler un masque chirurgical ! Une honte.

    Lire la suite

  • Crise sanitaire, crise civilisationnelle (2), par Michel Maffesoli.

    La mort possible, menace vécue quotidiennement, réalité que l’on ne peut pas nier, que l’on ne peut plus dénier, la mort qu’inexorablement l’on est obligé de comptabiliser, cette mort, omniprésente, rappelle dans sa concrétude que c’est un ordre des choses qui est en train de s’achever.

    Ce qui est concret, je le rappelle : cum crescere, c’est ce qui « croît avec », avec un réel irréfragable. Et ce réel, c’est peut-être, réellement, la mort de cet « ordre des choses » ayant constitué le monde moderne !

    Lire la suite

  • La Monarchie de Droit Divin, par P-P Blancher et Frédéric Winkler.

     « Car le Baptême de Clovis en 496 rattache notre histoire à l’univers des grands mythe de l’humanité. »                      

    Paul Barba Négra

    Une question assez récurrente nous est souvent posée lorsque l’on parle de royalisme. Quel type de Monarchie voulons-nous ? Absolue ? De Droit Divin ? Ou constitutionnelle ? Si nous répondons directement « constitutionnelle » alors c’est le soulagement pour l’interlocuteur qui se réfère directement à la Monarchie anglaise ou espagnole. Mais si on répond qu’elle sera par tradition de Droit divin, alors, dans un réflexe totalement pavlovien, les sourcils de notre interlocuteur se froncent et un profond sentiment de rejet instinctif se fait ressentir. L’interlocuteur rétorquera ensuite que la Monarchie de Droit Divin, n’a plus raison d’être, c’est un retour en arrière, personne à ce jour ne voudrait d’une telle Monarchie, c’est obsolète, cela donnerait une mauvaise image, c’est une cérémonie anachronique n’ayant plus sa place au XXIe siècle…etc.

    Lire la suite

  • Après son jugement sur Monet, l'opinion de Daudet sur Renoir...

    952993892.jpg

    La semaine dernière, Gilles Lenormand nous parlait de Monet, et j'en profitais pour vous donner le jugement de Léon Daudet à son endroit (Monet, qui "ajoute à l'univers" disait-il...).

    Gilles Lenormand m'avait prévenu qu'un de ces jours il présenterait Renoir, et je lui avais alors dit que je lui réservais - peut-être... - une surprise...

    Puisque j'ai, semble-t-il, piqué sa curiosité, il traite aujourd'hui de Renoir, m'obligeant à tenir ma promesse : et c'est encore avec Léon Daudet que je vais le faire...

    Comment trouvez-vous le portrait ci dessus ?

    Superbe, non ?

    Mais, savez-vous de qui il s'agit ?

    Lire la suite

  • Laideur de la peinture dite moderne, beauté de la peinture classique, par Gilles Lenormand.

    illustration : le Bal du Moulin de la Galette

     

    Auguste RENOIR (Limoges 1841 - Cagnes-sur-Mer 1919).

    De tous les maîtres de l'impressionnisme, Auguste Renoir est celui qui représenta la figure humaine et le bonheur de vivre dans le plus grand nombre d'œuvres.

    Usant d'une palette exquise, il rendit un vrai culte à la sensualité dans ses portraits et dans ses nus féminins.

    Lire la suite

  • Un poème méconnu de Gustave Thibon proposé par le Graal.

    https://www.facebook.com/publegraal/

    DEUS OMNIUM

    Dans le coeur de l’homme, j’ai vu la fange et la corruption,
    Et mon espoir en l’homme a pleuré, mais n’a pas fléchi :
    La vie bourdonne au sein de la pourriture, une eau vierge dort dans la fange !
    - Dans le coeur de l’homme, j’ai vu aussi la poussière,
    Poussière de vice et de vertu, résidu neutre et stérile du bien et du mal…
    Alors, j’ai tremblé pour l’homme,
    L’image de l’homme a brouillé mon coeur comme une nausée.
    - Attitudes, mensonges émoussés, sang tourné en salive, échanges solennels de fausse monnaie, prudence creuse en quête d’un ordre éteint – cette cendre s’amoncelle et monte, elle comble l’urne humaine ;
    Là, aucune vie ne peut trouver sa pâture – pas même la mouche de l’ordure, pas même le ver du remords.
    - Je ne crains pas la fange, je crains la poussière !
    Allons ! La nausée n’est pas un verdict intégral. L’homme est injuste et fermé, traître au Oui suprême, idolâtre par omission, qui n’a pas surmonté son plus quotidien, son plus réfractaire hoquet.
    La poussière aussi t’appartient, Seigneur, la poussière aussi chantera ta gloire !
    Ton amour a des secrets qui fécondent même les entrailles absentes de la vanité !
    - Un coup de balai de ta justice qui bouleverse l’ordre mort des poudreux atomes,
    Puis un rayon de ta pitié sur la vitre humaine,
    Et la poussière transfigurée dansera dans ton soleil !

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL