UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Aujourd'hui, comme hier, nous sommes "aux côtés de nos amis les Bertran de Balanda"...

    Hier, nous étions avec lui, dans sa chambre à La Timone pour l'accompagner durant ses derniers instants; aujourd'hui, nous serons au Sacré Coeur, toujours avec lui, et avec sa famille.

    Les souvenirs, évidemment, affluent à la mémoire...

    En guise d'hommage, pour Guy et toute sa famille, je remets ici le texte que j'ai publié le jeudi 13 février 2014 sur le Blog de notre Fédération Royaliste Provençale (une autre appellation que nous avons utilisée un temps à la place de Union Royaliste Provençale) lors du décès de Madame de Balanda : une façon comme une autre de marquer notre amitié, qui se base évidemment sur des idées communes, des choses que nous voulons ensemble et que nous ne voulons pas ensemble, mais qui existe aussi, et au quotidien, sur le plan personnel...

    Lire la suite

  • Union Royaliste Provençale : autour de Guy Bertran de Balanda ce Mardi 18 Février, à 10h30 au Sacré Coeur

     

    camelots.jpg

    1.jpg

    La famille de Guy nous invite à nous réunir autour de lui ce Mardi 18 Février à 10h30 à Marseille, en la Basilique du Sacré Coeur 81, avenue du Prado, 8ème.

    1.jpg

    François DAVIN

     lafautearousseau

  • Sur le site officiel de l'Action française, Europe : la leçon Capétienne, l’éditorial de François Marcilhac.

    «  L’Europe, comme civilisation, comme Histoire, est bien vivante, a tweeté le Prince le 12 février. Mais au lendemain du Brexit, l’Union Européenne doit s’interroger sur sa capacité à fédérer autour de seuls principes économiques ou supranationaux.  »

    La parole princière se fait de moins en moins rare, et nous ne pouvons que nous en féliciter ! Non que le comte de Paris soit amené à s’exprimer sur l’actualité pour s’exprimer : il n’est pas un commentateur politique, mais sa fonction est bien d’éclairer les Français sur les grands enjeux et les grands principes de la politique française.

    Lire la suite

  • La transparence est une exigence démocratique, par Christian Vanneste.

    Certains emploient parfois encore le mot de « libéral » pour définir politiquement Macron. C’est un contre-sens. Son engagement politique d’origine est socialiste. Il s’est clairement revendiqué de gauche, et pourrait ne se voir taxer de libéral qu’au sens américain du terme : c’est-à-dire progressiste, s’appuyant sur les minorités de tous genres, et social-démocrate si on s’en tient à son goût pour la dépense publique et l’endettement. Son prétendu « libéralisme » ne reposerait que sur son mondialisme associant la circulation des biens, des capitaux et des personnes et un grand relativisme en matière de moeurs.

    Lire la suite

  • Le terrible évangile de dimanche, par Gérard Leclerc.

    Je n’aurais certes pas l’audace de rapporter notre actualité politique parisienne à l’Évangile qui était proclamé hier dans notre liturgie dominicale. Je n’ai aucune autorité pour cela, détestant par ailleurs faire la morale à mes contemporains. Mais tout de même, le chrétien confronté à la radicalité évangélique, tel que Jésus nous l’assène dans ce passage de saint Matthieu (5,17-37) est bien obligé de s’interroger.

    Lire la suite

  • La France et le prince, par Frédéric de Natal.

    Ouvert, attentif, soucieux du bien commun, le nouveau comte de Paris est depuis un an un témoin actif de la vie politique française et de la vie des Français.

    Il est le descendant direct du dernier roi des Français, Louis-Philippe Ier. Depuis le 21 janvier 2019, date à laquelle il est devenu l’héritier de la couronne de France, Jean d’Orléans s’est mué en véritable homme politique et médiatique. En un an, il a été sur tous les fronts, multipliant les interviews à la télévision, les déclarations à la radio ou publiant des tribunes dans divers journaux. Surnommé le « prince de l’avenir » par ses partisans, le comte de Paris surprend, intrigue, fascine et se positionne comme une possible alternative à la république.

    Lire la suite

  • Pour réintégrer Maurras dans le paysage politique français...

    lafautearousseau se propose ici de vous faire découvrir Un patriote, nommé Maurras. Maurras est en effet inconnu du grand public, parce que volontairement ignoré par la conspiration du silence, entretenue par le Système pour lequel Maurras n'est pas "dangereux", mais "le seul dangereux", car il en a dénoncé les bases idéologiques et parce qu'il l'a remis en cause dans ses fondements révolutionnaires.

    C'est donc à une sorte de feuilleton, à la découverte de l'homme Maurras, que nous allons vous entraîner, d'ici les prochaines élections municipales.

    Celles-ci, nous l'avons dit, seront peut-être décisives pour l'avenir de la Maison du Chemin de Paradis, fermé aux Français aujourd'hui par le dernier Mur de Berlin d'Europe : celui, invisible, du sectarisme haineux de la Mairie communiste, qui préfère laisser fermée (en attendant qu'elle ne s'écroule ?) une belle demeure qui pourrait être intégrée au réseau des Maisons des Illustres, et devenir un centre national et international de recherches et débats intellectuels de haut niveau sur Maurras, sa vie, son oeuvre; un lieu culturel vivant et rayonnant...

    Du début février au 23 mars (fin de la première partie de notre campagne de sensibilisation pour la sauvegarde de la maison de Maurras) nous présenterons divers textes ou documents relatifs à Maurras, sa vie, son oeuvre... 

    Nous avons passé la semaine dernière en bonne compagnie, avec Axel Tisserand; nous passerons celle-ci en bonne compagnie également, cette fois avec Jean-François Mattéi et son intervention - le samedi 1er septembre 2012 - lors de la journée d'hommage à Charles Maurras, dans le jardin de sa maison de Martigues, pour le soixantième anniversaire de sa mort...

    Lire la suite

  • Sur Sud Radio avec André Bercoff, Claude Ardid -"La montée de la violence autour de la laïcité dans les écoles a été cachée".

    Claude Ardid, co-auteur du livre « Qui veut tuer la laïcité? » est l'invité d'André Bercoff sur Sud Radio.


  • Sur SACR TV, la nouvelle vidéo de nos amis du GAR.

    Thibault Devienne est un jeune Gilet Jaune Royaliste. Il fit ses débuts en politique dans le communisme et bifurqua par la suite dans le royalisme. Il se fit connaître grâce à internet et ses participations au sein des diverses manifestations des Gilets jaunes.

    Pour SACR TV, Thibault nous a accordé un entretien en répondant à ces trois questions :

    0:52 : Comment passe-t-on du communisme au royalisme ?

    7:42 : Royaliste et Gilet Jaune ! Est-ce compatible ?

    15:42 : Quel sera l'avenir des Gilets Jaunes ?


  • L'aventure France en feuilleton : Aujourd'hui (32), le voyage de Pythéas...

    Certains ont parlé, à son propos, de "Christophe Colomb de l'Antiquité" : l’histoire de Pythéas et de son voyage est cependant peu et mal connue, étant donné son éloignement dans le temps…

    On sait que Pythéas est né à Massalia, vers 380 avant J.-C, dans cette colonie grecque qui constitue, alors, un marché florissant pour les produits originaires du nord de l'Europe : ambre, métaux précieux, étain...

    Poussé par ses concitoyens et dans un but évidemment commercial, Pythéas, citoyen cultivé et aisé, décida de partir à la découverte du nord de l'Atlantique.

    Lire la suite

  • SOUTENEZ, PARTICIPEZ ! ACTIVITES DES ROYALISTES ET/OU DU PAYS REEL DANS TOUTE LA FRANCE...

    lfar flamme.jpg

    Cette page est ouverte à tous, lafautearousseau se voulant "la maison commune" de tous les royalistes, de toute obédience (RN/CRAF, NAR, GAR, DEXTRA, indépendants/"électrons libres"...)

    Aux deux seules conditions que l'on soit dans la double fidélité à l'école de pensée de l'Action française et à notre Famille de France, à laquelle nous sommes particulièrement attachés...

    Envoyez-nous les annonces et/ou les visuels de réunions de rentrée, Cercles d'études et de formation, Cafés politique/actualité/histoire, manifestations diverses etc...

    Lire la suite

  • Ephéméride du 18 février

     1921 : Premier vol en hélicoptère

     

     

    1800 : Louis de Frotté est fusillé  

     

    Au plus fort de ses succès, il avait réussi à entraîner une troupe de plus de dix mille hommes.

    Le Premier Consul - Bonaparte... - avait fait presque une affaire personnelle de l'élimination du « Général des royalistes de Normandie ».

    Arrêté par traîtrise à Alençon, alors qu'on lui avait délivré un sauf-conduit pour aller négocier, il sera condamné par une commission militaire, sans avocat ni témoin. 

    250px-Louis_de_Frott%C3%A9.jpg
     
    À la guerre de Vendée - « Guerre de Géants », pour citer Napoléon - ont succédé des guérillas de l'ombre, les chouanneries, qui, par landes et forêts, harcèlent les gouvernements de la République, de la Convention jusqu'au Consulat, de 1793 à 1800.

    Partout, pour Dieu et pour le Roi, l'Ouest se rebelle, au sud de la Loire, en Bretagne, dans le Maine et l'Anjou. La Normandie n'est pas en reste. Dès l'automne de 1793, des bandes s'y organisent : Louis de Frotté en prend le commandement en 1795.

    Il sera le dernier Général des Chouans, « ce Frotté à l'écharpe blanche, tué par le fusil des gendarmes, avec un sauf-conduit sur le cœur » qu'évoque Barbey d'Aurevilly dans L'Ensorcelée.            
     

    Dans notre album : Totalitarisme ou Résistance ? Vendée, « Guerres de Géants » voir les deux photos, « Frotté » et « La stèle de Louis de Frotté » 

     

    18 fevrier,frotté,bernadette soubirous,lourdes,helicoptere,oehmichen 

     

    Lire la suite

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL