UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • France Inter, radio pourrie, radio de pourris, que nous payons par nos impôts...

    Le soi disant humoriste mais vrai voyou Frédéric Fromet vient de récidiver : dans une précédente et répugnante "prestation", il se réjouissait qu'elle ait cramé, la cathédrale, en parlant de l'incendie qui a ravagé Notre-Dame, et tous ses copains, complices et aussi ignobles et minables que lui, ont rigolé comme des fous.

    Là, le visuel se passe de présentation : une suggestion à Fromet : va donc chanter sur Mahomet et sa petite "femme" Aïcha, qu'on rigole !

    Parce que, là, pour le coup, si tu t'en prenais au prophète avec ces mots infects, il y a gros à parier qu'on aurait une de ces ré-éditions de Charlie Hebdo, mais à France Inter !... 

     

    lafautearousseau

  • Quand Arte apporte sa pierre à l’escroquerie historique de la « légende noire » de la colonisation par Bernard Lugan

    La chaîne Arte vient de se surpasser dans le commerce de l’insupportable escroquerie historique qu’est la « légende noire » de la colonisation. Or, le bilan colonial ne pourra jamais être fait avec des invectives, des raccourcis, des manipulations et des mensonges.

     

    Regardons la réalité bien en face : la colonisation ne fut qu’une brève parenthèse dans la longue histoire de l’Afrique. Jusque dans les années 1880, et cela à l’exception de l’Algérie, du Cap de Bonne Espérance et de quelques comptoirs littoraux, les Européens s’étaient en effet tenus à l’écart du continent africain. Le mouvement des indépendances ayant débuté durant la décennie 1950, le XXe siècle a donc connu à la fois la colonisation et la décolonisation.

    Lire la suite

  • La patrie à la semelle de ses souliers ? par Christian Vanneste

    Carlos Gosn a dans sa main un brelan de nationalités, française, brésilienne et libanaise. Il use de ces cartes pour jouer au poker avec la justice japonaise, passer les frontières, et choisir l’espace le plus approprié pour se refaire une santé médiatique, sinon judiciaire. Aucun de ces trois pays n’extrade ses nationaux. Mme Belloubet prétend que rien ne peut interdire le retour des djihadistes français dans « leur » pays, la France étant un Etat de droit qui ne peut renier ses ressortissants, lesquels ont en l’occurrence, pour certains d’entre eux, plusieurs nationalités. Enfin, le sinistre clown Bellatar, franco-marocain, né en France, se livre à un délit de faciès caractérisé à l’encontre de Jean Messiha, en insistant sur son visage « de chameau » et sur sa naissance au Caire. Apparemment, ces trois faits d’actualité sont sans rapport. Pourtant, ils illustrent l’une des évolutions les plus dangereuses de notre époque : la substitution de la nationalité de papier à l’appartenance, charnelle et spirituelle à la fois, à une nation.

    Lire la suite

  • Sainte Geneviève et notre histoire par Gérard Leclerc

    Paris, Nanterre, la gendarmerie fêtent en ce mois de janvier leur patronne, sainte Genevieve, 1600 ans après sa naissance. Et il semble que Geneviève fasse l’unanimité autour d’elle. Mme Hidalgo, maire de Paris, assistait, l’autre jour au premier rang, à la cérémonie de Saint-Étienne-du-Mont. Cette merveilleuse église, avec son jubé unique dans la capitale, qui abrite aussi les sépultures de Pascal et de Racine, a recueilli, en effet, les reliques de notre sainte. La Révolution, non contente de les avoir arrachées de la grande église construite par Soufflot, avait voulu les anéantir, en les jetant dans la Seine. Heureusement, une partie de ces reliques avait été sauvegardée à l’extérieur de Paris.

    Lire la suite

  • Bioéthique : La France confrontée à une culture de mort (3), par François Schwerer

    Le sénat va connaître dans les jours à venir le projet de loi de bioéthique. Notre ami François Schwerer nous a adressé - avec un message de sympathie - l'ensemble des textes qu'il été amené à écrire sur cette question.

    Cet ensemble constitue une véritable somme, aussi bien par son importance que par son intérêt.

    Nous en avons commencé la publication le vendredi 10 janvier, et nous la poursuivrons du lundi au vendredi inclus, comme nous l'avons fait, par exemple, pour l'étude de Pierre Debray, Une politique pour l'an 2000.

    Et, pour suivre et retrouver ces textes plus commodément, nous regrouperons la totalité de cette étude, vu son importance, dans une nouvelle Catégorie : François Schwerer - Bioéthique : culture de mort : vous pourrez donc retrouver donc l'ensemble de cette chronique en cliquant sur le lien suivant :

    François Schwerer - Bioéthique : culture de mort...

    Voici le plan de l'étude (hors Annexes et textes divers, qui viendront ensuite); nous le redonnons chaque jour, afin que le lecteur puisse correctement "situer" sa lecture dans cet ensemble :

     

    1. Les étapes de la décadence
    • Un processus téléologique

    1/. « Qui n’avance pas recule »

    2/. De la pilule à la GPA : l’asservissement des femmes

    3/. La révolte des femmes et les mouvements féministes

    4/. Le transhumanisme, stade ultime de la destruction

    • La stratégie progressiste

    1/. La campagne médiatique préalable

    2/. La modification de la loi

    3/. Le recours à une novlangue

    4/. Le discrédit de l’adversaire

    5/. La politique des petits pas

    6/. Le viol de la conscience des enfants

    1. « Pour une nouvelle croisade »

    A - Une faible résistance

    1/. Des hommes politiques sans conviction

    2/. Des manifestations apparemment inefficaces

    3/. Un refus de mettre en danger son propre confort

    4/. Un faux respect de l’apparente liberté d’autrui

    5/. Si le Seigneur ne bâtit pas, c’est en vain que s’agitent les bâtisseurs

    B – Un combat dont l’enjeu dépasse le fonctionnement de la vie sociale

    1/. Il est plus facile de descendre une pente que de la remonter

    2/. Un combat ayant une dimension eschatologique

    lfar espace.jpg

     

    Lire la suite

  • Sur Sud Radio avec André Bercoff, Diana Filippova "J'ai essayé de comprendre comment les technologies ont été utilisées par le pouvoir"

    Diana Filippova, directrice de l'agence éditoriale Stroïka, cofondatrice du mouvement citoyen Place Publique, auteure de "Techno pouvoir, Dépolitiser pour mieux régner" Ed Les liens qui libèrent est l'invité d'André Bercoff sur Sud Radio


  • A la découverte de l'homme Maurras : Après le Mur des Fastes, allons découvrir cinq stèles, et comprendre pourquoi Maurras les a voulues là...(1)

    C'est donc à une sorte de feuilleton, à la découverte de l'homme Maurras, que nous allons vous entraîner, d'ici les prochaines élections municipales.

    Celles-ci, nous l'avons dit, seront peut-être décisives pour l'avenir de la Maison du Chemin de Paradis, fermé aux Français aujourd'hui par le dernier Mur de Berlin d'Europe : celui, invisible, du sectarisme haineux de la Mairie communiste, qui préfère laisser fermée (en attendant qu'elle ne s'écroule ?) une belle demeure qui pourrait être intégrée au réseau des Maisons des Illustres, et devenir un centre national et international de recherches et débats intellectuels de haut niveau sur Maurras, sa vie, son oeuvre; un lieu culturel vivant et rayonnant...

    Aujourd'hui : Après le Mur des Fastes, allons découvrir cinq stèles, et comprendre pourquoi Maurras les a voulues là...(1)

    Lire la suite

  • "L'aventure France" en feuilleton : Aujourd'hui (7) : Entre - 500.000 et - 300.000 ans, l'Acheuléen...

    L'Acheuléen est la principale culture du Paléolithique inférieur.

    Il doit son nom au site éponyme de Saint-Acheul, proche d’Amiens, où il a été décrit pour la première fois par G. de Mortillet en 1872 (ci dessous).

    Lire la suite

  • SOUTENEZ, PARTICIPEZ ! ACTIVITES DES ROYALISTES ET/OU DU PAYS REEL DANS TOUTE LA FRANCE...

    lfar flamme.jpg

     

    Cette page est ouverte à tous, lafautearousseau se voulant "la maison commune" de tous les royalistes, de toute obédience (RN/CRAF, NAR, GAR, DEXTRA, indépendants/"électrons libres"...)

    Aux deux seules conditions que l'on soit dans la double fidélité à l'école de pensée de l'Action française et à notre Famille de France, à laquelle nous sommes particulièrement attachés...

    Envoyez-nous les annonces et/ou les visuels de réunions de rentrée, Cercles d'études et de formation, Cafés politique/actualité/histoire, manifestations diverses etc...

    Lire la suite

  • Demain, ne manquez pas notre Ephéméride du jour...

    lfar flamme.jpg1912 : La Revue de Paris achève la publication, en feuilleton, de "Les Dieux ont soif"...

    "La société devient enfer dès qu'on veut en faire un paradis." Cette pensée si juste de Gustave Thibon accompagne le lecteur tout au long de cette impeccable dissection de la démence révolutionnaire, qui renvoie à cette autre phrase, monstrueuse celle-là, prononcée par Staline, et qui "légitime" (!) tous les Génocides : "Le problème, c'est les hommes; pas d'hommes, pas de problème !..."

    De même que le personnage central du roman, le peintre raté Evariste Gamelin, fait irrésistiblement penser à la morale de la Fable d'Anouilh, "Le loup et la vipère" : "Petits garçons heureux, Hitler ou Robespierre, Combien de pauvres hères Qui seraient morts chez eux ?"...

    Avec justesse, Balzac qualifia cette bien triste époque de "sanglante démence"...

    lafautearousseau

  • Ephéméride du 14 janvier

    2015 : Inauguration de la Philarmonie de Paris

     

     

     

    1684 : Naissance de Jean-Baptiste van Loo 

     

    Il est l'auteur de portraits fameux : ci dessous, Louis XV (dont il recevra deux commandes successives de portraits, ce qui est assez rare) :

    LOUIS XV.JPG
     

    14 janvier,jean-baptiste van loo,louis xv,albert schweitzer,de grasse,washington,rochambeau,ingres,axa,louvre

     

    Lire la suite

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL