Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pierre Boutang a déjà répondu à Martine Aubry (et à bien d'autres....).

            Il y a effectivement place en France -dit-il en substance- pour plusieurs communautés. Mais pas pour deux civilisations (1).

           La communauté bretonne est réellement différente de la communauté basque, ou alsacienne, ou corse, ou flamande etc.... Mais elle partage avec ces communautés différentes les mêmes socles communs, de la religion et de la philosophie au droit, en passant évidemment par une histoire bi-millénaire sinon tout à fait commune, du moins commune pour une large part; les héritages et les fondamentaux de toutes ces communautés qui font la France viennent tous de la même civilisation de base: européenne et blanche, gréco-latine, chrétienne.....

             C'est ce que Martine Aubry ne semble pas avoir présent à l'esprit lorsqu'elle souhaite comme elle le fait la bienvenue à des personnes dont certaines sont, très certainement, fort estimables, à titre personnel, mais qui sont -individuellement et collectivement- les héritières d'une autre culture, d'une autre mentalité, d'une autre civilisation

             Croire -ou feindre de croire...- que les paroles peuvent tout et qu'il suffit d'affirmer pour que les choses soient; croire que l'on peut tout faire, sans tenir compte des faits ni des réalités les plus élémentaires; croire -dans le cas qui nous occupe ici- que l'on peut mélanger l'huile et l'eau, cela porte un nom: idéologie.

             Et Martine Aubry est une idéologue, qui ne veut pas voir que si l'on peut, en effet, accueillir et intégrer des musulmans, la même chose n'est pas possible pour l'Islam, qui est d'essence totalitaire....

             MartineauMaghreb(to).wmv

(1) : dans la vidéo que nous avons mise en ligne récemment, L'horizon politique, le Prince chrétien :

        http://vimeo.com/10430693

Les commentaires sont fermés.