UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dialogue islamo-chrétien : la raison du raidissement de Rome…

            Alain Vircondelet, biographe de Jean-Paul II a donné les raisons du durcissement de ton de Benoît XVI dans son discours sur l’Islam, un durcissement de ton particulièrement sensible lors de son dernier déplacement à Chypre :

vircondelet.jpg

            « …Benoît XVI est un intellectuel. A ce titre, contrairement à Jean-Paul II qui était un émotif, il s’est toujours refusé à réagir dans l’immédiateté ou sous le diktat de la presse ou de l’opinion…. Jusqu’ici, l’Eglise catholique a adopté une attitude de conciliation vis-à-vis des musulmans et entretenu un dialogue riche avec les modérés. Des imams sont d’ailleurs formés à l’Institut catholique de Paris. Elle constate aujourd’hui que les plus radicaux font fi de tout dialogue inter-religieux et qu’il n’y a pas de reciprocité . D’où ce début de changement de ton… »

            Une information à éclairer, peut-être, par deux documents.

            D'abord, l’écoute de cette intervention du Père Boulad, Jésuite vivant en Egypte, visible sur You Tube : le père Boulad considère que la liberté religieuse n’existe pas dans les sociétés musulmanes. Face à la montée du fanatisme, il réclame une réforme, qui passe par l’émergence d’un islam modéré et, surtout, par le dialogue entre musulmans libéraux et radicaux. Plus encore qu'avec les autres religions -le christianisme, en ce qui nous concerne...- il est probablement d'abord là, le dialogue à mener avec l'Islam : entre les musulmans eux-mêmes.....

            http://www.youtube.com/watch?v=lziFltTZdrs

boulad.JPG
le Père Henri Boulad
 
            Ensuite, la lecture de cet article du Père Daniel Ange, Le silence et les tabous : Islam Dialogue avec l'Islam - Silences et tabous.doc

Les commentaires sont fermés.