UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jean Sévillia présente le dernier Zemmour, Mélancolie française...

            Voici quelques extraits de l'article de Sévillia consacré à Eric Zemmour, que vous trouverez dans son intégralité ici :

            Zemmour Sevillia.pdf

zemmour melancolie francaise.JPG
Disponible le 3 mars, 16 euros

            "…Dès lors, Eric Zemmour endosse le rôle de celui qui prend la parole pour s'exprimer à rebours de l'air du temps, vilipendant le politiquement correct et ne craignant pas de violer les tabous. Et c'est ainsi qu'à la télévision, et maintenant à la radio, vif et mordant, mais toujours souriant, il fustige, pêle-mêle, l'esprit soixante-huitard, la mentalité bobo, le féminisme, le multiculturalisme, le droit-de-l'hommisme, l'immigrationnisme, le consumérisme libéral-libertaire, l'antifascisme de commande et la politique réduite à la « com' ».

            Face aux caméras, une injonction lui revient en boucle : «Sur le service public, vous n'avez pas le droit de dire ça.» En réalité, ceux qui lui jettent l'anathème sont hérissés par la parole libre qu'il fait entendre, justement parce que, jusqu'alors, celle-ci n'avait pas droit de cité dans les grands médias. «Les Français qui réagissent comme moi, commente Zemmour, un brin narcissique, avaient le sentiment de n'être pas représentés sur le petit écran ou sur les ondes. Aujourd'hui, je suis leur porte-voix.»

            Son nouveau livre, Mélancolie française (le titre est de lui), est un miroir : la mélancolie dont il est ici question, c'est aussi la sienne, lui qui se sent saisi par une angoisse existentielle devant la destinée de son pays. L'ouvrage s'ouvre par une métaphore filée jusqu'à nos jours. La France, argumente Zemmour, a aspiré, dès l'origine, à être la nouvelle Rome. Au cours de son histoire, elle a trouvé sur son chemin Carthage (l'Angleterre) ou un empire (germanique) qui lui a disputé la prééminence. Au XXe siècle, la République états-unienne prétendant régenter la planète et la guerre s'éloignant du continent, la France a remis son sort entre les mains de l'Europe. Au XXIe siècle, sa démographie s'anémiant, la nation comble les vides de sa population en laissant s'installer des habitants porteurs d'une autre culture. Chute de Rome et retour de la guerre ?

            Le dernier chapitre de Zemmour prend le contre-pied du discours vantant les charmes de la diversité et les bienfaits du métissage. Ces pages courageuses, il faut s'y attendre, feront scandale. Le livre est dédié à sa femme, mais la conclusion, à la teneur grave, a été rédigée par l'auteur en pensant à ses enfants. «Parce que je suis inquiet pour leur avenir, et parce que je ne voudrais pas qu'ils me reprochent, plus tard, de leur avoir caché la vérité.»

ZEMMOUR 1.jpg

Commentaires

  • Intéressant article paru sur le site AGORAVOX concernant l'indignation à géométrie variable d4Eric ZEMMOUR.


    Solal est le prénom choisi par Jean et Jessica Sarkozy,. Vous savez, le fils du chef de l’État français, Nicolas Sarkozy. Jusque là, rien à signaler, simplement parce que chacun est libre de donner le prénom qu’il veut à son enfant. Or, depuis 1900, soit 110 ans, ce prénom n’a été donné en France qu’à 541 personnes. Ce prénom d’origine hébreu « Solel » signifie « celui qui fraie un chemin ». Le chroniqueur-journaliste-essayiste-polémiste-anti-rap et culture urbaine Eric Zemmour est-il toujours sincère dans ses indignations ? Sincèrement, non. On se souvient que le 10 janvier 2009, il critiquait vertement l’ex garde des Sceaux, Rachida Dati, la nullissime selon lui, d’avoir osé prénommer sa fille, Zohra. Ce prénom Zohra a été donné en France depuis 1900 à 5259 personnes. Décryptage.

    Nous sommes sur notre faim. Dans l’attente d’un commentaire vaseux du nouveau roi des médias, du Figaro à France 2, en passant par LCI ou RTL. De mon point de vue, je croyais qu’il allait descendre la famille Sarkozy pour ce prénom. Il voulait l’assimilation pour Zohra, la fille de Rachida Dati. Et pour Sarkozy alors , rien ? N’existerait-il pas un semblant de réciprocité ou alors ce « privilège serait autorisé à certains et pas à d’autres ? Mon but n’est pas de créer la polémique, simplement pour montrer l’hypocrisie, et essayer de déconstruire le mensonge. Il ne fait aucun édito. Il ne crie plus son amour de la France bafoué par ce prénom-là, Solal ? Etonnant, non ?
    Eric Zemmour est ici et là, accusé d’être réac, parfois même de « facho » et aussi de macho. Le journaliste se demandait en ces termes : « La France importerait-elle sur son sol l’affrontement de Gaza ? (…) Comme si un lent travail d’identification communautaire à des patries d’adoption largement mythifiées, avait réduit à rien le sentiment d’appartenance française. De manière anecdotique, cette exaltation identitaire a débuté dans les années 80, avec le choix des prénoms des enfants, chacun cherchant « ses racines » ou se projetant dans une « modernité » anglo-saxonne ; et on ne s’étonne plus aujourd’hui qu’un ministre de la République prénomme sa fille Zohra.« . C’était le 10 janvier 2009 dans Le Figaro Magazine. Pourquoi s’en prendre ainsi à Rachida dati ? Que voulait-il insinuer ?

    Aujourd’hui, il a une très bonne occasion aussi d’épingler Jean, Nicolas et Jessica, non ? Quand on est polémiste, on va au bout de sa logique, on dézingue, flingue, tire à boulets rouges sur ce qui ne sort pas de l’ordinaire. Où est donc le fameux Eric Zemmour décrit ici et là comme anti-langue de bois lorsqu’il épingle les uns et les autres ? Où est le roi au verbe haut perché qui tire sur tout ce qui bouge ? Il n’y a pas une logique réelle de polémiquer quand on prénomme son enfant avec des prénoms venus d’ailleurs. Ainsi, il ne doit pas critiquer Rachida Dati pur Zohra et laisser Jean Sarkozy tranquille. Enfin, c’est la démonstration que cet homme est un faussaire.

    Ses grands discours sur l’assimilation ont donc ici, une vraie limite. D’ailleurs, le même avait été épinglé sur le plateau de Laurent Ruquier par le comédien Francis Huster (vidéo) qui lui demandait s’il se considérait comme Juif-Français ou Français-Juif. L’effronté Eric Zemmour n’est pas sincère dans ses critiques. Alors Zemmour est-il un nationaliste, un patriote, ou simplement un arnaqueur ? Alors juif-Français, noir-Français, arabe-Français, chinois-Français ne devrait pas exister. On est Français, c’est tout. Le clash Luc Ferry qui jalouse Rama Yade et Rachida Dati qui, selon lui, ne servent à rien, est plus intéressant, non ?

    >>>Allain Jules

  • Mes compliments à M. ZEMMOUR qu'on a envie d'appeler Amour de ZEMMOUR. Qu'il ne ménage pas ces guignols de politichiennerie dite française,qu'il les "matraquent" et qu'il contilnue à enfoncer le clou de plus en plus fort ,je le soutiens.

  • J'apprécie particulièrement la réponse de Thulé.
    Zemmour est "le fou du roi" qui se fait un nom dans la critique systématique, il en faut "au moins "un" il est celui-là.
    Mais je ne tombe pas dans le panneau simplement parce qu'il est outrancier, macho à l'extrême et que les gens style "chevalier blanc" sont comme les autres sujets à caution.
    L'escès en tout est un défaut majeur de notre époque et la meilleure des contre-propagande.

Les commentaires sont fermés.