UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Raphaëlle Duchemin : Journaliste à France info ou militante politique engagée et enragée, profitant de son micro sur France info ?.......

            Inadmissible, scandaleuse : on pourrait multiplier les adjectifs pour qualifier le comportement et la prestation de cette journaliste lorsqu'elle reçoit Eric Besson, ce jeudi-là, vers 8h20. On n’a pas eu droit à un entretien normal, mais à une longue agression du ministre par la journaliste. Même le ton y était : sec, cassant, vaguement moqueur…

france info.jpg

Si  on avait bien, d’un côté, un ministre, répondant -assez habilement d'ailleurs- on n’avait pas, de l’autre côté, une journaliste faisant normalement et sereinement son travail de journaliste, mais une militante, engagée et enragée, cherchant à piéger, à intimider son interlocuteur, dans le but avoué de faire supprimer –c’est la bataille du moment du parti immigrationniste et sans-papiériste…- le décret de loi punissant l’aide au séjour des personnes en situation d’irrégularité.

Bon, on savait déjà qu’ « ils » étaient partout, dans l’audio visuel, les militants de la gauche et de l’ultra-gauche. Scandaleusement sur-représentés,  jusqu’à la caricature, et perpétuant depuis 1945 une main mise, sans aucune justification d’aucune sorte. On ne va donc pas s’étonner aujourd’hui. Sauf qu’il faut dénoncer sans relâche ce fait, même si c’est parfois lassant, et qu’on a l’impression d’enfoncer des portes ouvertes.

A la militante en question -ce terme semblant lui convenir davantage que celui de journaliste après ce dérapage inadmissible- on ne reprochera pas d’avoir les idées qu’elle a (c’est son droit d’avoir ses idées, comme c’est notre droit à nous de les combattre, politiquement). On lui reprochera la malhonnêteté qu’elle commet lorsque, ayant un micro en main, elle fait passer son action de militante d’ultra-gauche avant son métier de journaliste. C’est cela qui n’est pas normal, et que nous dénoncons.

Mais on ajoutera deux choses. 

D'abord, qu'il faut, à temps et à contre temps, ré-affirmer que c’est pour des raisons positives que nous refusons et que nous combattons « leur » tartufferie de diversité: le vrai combat pour la diversité, c’est de défendre et de faire vivre la diversité-France.

Ensuite, et surtout, on remontera aux causes. C'est le pouvoir politique qui est fautif. C'est lui le responsable majeur de cette situation, qu'il accepte et qu'il laisse perdurer, depuis plus de soixante ans maintenant.

Les journalistes malhonnêtes ont, évidemment, tort de se comporter en journalistes malhonnêtes, mais c'est le rôle de l'Etat de ne pas tolérer les abus....

Commentaires

  • Cette nomenklatura à laquelle adhèrent les journaleux, intellos, gauchos, bobos, principalement concentrée à Paris devient chaque jour plus insupportable.
    Hier, avec André Glucksmann, ils opposaient au capitalisme l'"unique pensée Mao Tsé-toung". Aujourd'hui, ils ont abandonné Mao, mais certes pas la " pensée unique". Tous désormais adeptes de la religion des droits de l'homme, convaincus des vertus du marché, ralliés à l'occidentalisme libéral, critiquant l'"anti-américanisme primaire " avec la même outrance qu'ils mettaient naguère à le professer, proclamant hautement la nécessité de rompre avec l'idée de rupture avec la même intolérance qui les animaient quand ils vantaient l'exigence révolutionnaire, ils prétendent toujours, du haut de leurs trahisons successives, donner des leçons à la terre entière, conscients d'avoir "évolué " au bon moment, c'est-à-dire sans dommages pour leur carrière, leurs prébendes et leurs émoluments.
    Sur Staline, sur Mao, sur Pol Pot, ils ont tenu des propos aussi grotesques que grandiloquents, dont on ne retrouverait pas le dixième chez les plus fascistes des auteurs français concernant Hitler.
    En l'espace de quatre décennies, ils ont accumulé une
    somme stupéfiante de consternantes sottises, d'affirmations péremptoires, de malversations intellectuelles de toutes sortes. Ils ont adhéré aux idéologies les plus folles et les plus meurtrières. Mais cela ne les empêche pas, eux qui poussent au meurtre par crétinisme, de continuer à sévir dans la police de la pensée après avoir eux-mêmes changé dix fois d'opinion.

  • Bonjour,

    Je suis entièrement d'accord avec vous à 200%. Je m'étais moi même prononcé sur le comportement calamiteux de cette journaliste de pacotille. Mais n'oublions surtout pas l'autre ringard de Nicolas Désiré qui, soyez en sûr font à eux deux une belle paire de balourds.
    Il est bien dommage de se coltiner ces deux bourricots chaque matin moi qui suit un fidèle auditeur de cette radio.
    Mais je me console car il y a tout de même des journalistes de qualité, en autre Madame Céline BAILLY DARCOURT.
    Pierre HERVIOU

  • In peu rageur non. on peut vous qualifier de droitiste sans moral aussi tant qu'on y est? je trouve ça un peu lamentable de qualifier des gens comme ça si on n'a pas des argument pour faire balancer l'opinion publique en sa faveur! traité une journaliste de gaucho ou de je ne sais pas quoi. Ne faites pas de la politique si vous n'arrivez pas à répondre aux questions des journalistes. Retourne à l'école.

  • Bonne journée ! Pascal.

  • Cette journaliste est éffectivement insupportable, approximative, familière et vulgaire, ce qui est devenu courant à France Infos, aux mains de harpies idéologues. Le niveau est très bas sur cette radio, par rapport à France Inter. Ne parlons pas de la prononciation du français, de l'inculture géographique, du parti-pris féministe qui fait rire tant il est caricatural. A fuir pour bien commencer la journée !

  • site de facho qui sert a rien c est sans espoir pour vous les gars

  • Et ben messieurs comme vous avez l'élégance de dénigrer tout ce qui nuit à vos idoles, moi je vais qualifier cette journaliste de l'inverse de tous les adjectifs que vous citez ci-dessus.
    Meilleurs vieux pour 2012.
    ;)

  • bonne journaliste mais trop engagée politiquement votre position sur france info exige l'impartialité ;dommage surtout que ça n'est pas une tare d'être de gauche mais soyez le porte parole de F. Hollande alors votre place n'est pas là dans Nice -Matin de ce jour le 3 février vous soutenez le contraire ayez au moins le courage de vos opinions .

  • J'adère à vos propos. Cette journaliste est trop engagée. Elle à reçu Xavier Bertrand ce matin. Elle a été ignoble. Ce n'est pas un comportement acceptable en tant que journaliste. Je demande à la direction de France Info de mettre fin à ces agissements. Qu'elle prenne sa carte de militante au PS si elle ne l'a pas déjà, et qu'elle respecte les sensibilités différentes.

  • Je pense le contraire de ce que vous dites dans votre commentaire. Mais ce n'est étonnant que vous ayez ce réflexe parce que vous êtes un peu dérangés par la prestation de cette journaliste. je ne suis pas de gauche et je n'ai pas de parti pris, mais je trouve normal quand vous interrogez les politiciens de le faire parler et de pousser à aller jusqu'au bout de leurs politiques et de le contre dire s'il faut.
    Ce qui m'a étonné le plus dans cette affaire ce que vous parlez de la journaliste alors que le ministre en question a une mauvaise réputation et qui a fait une prestation lamentable.

  • Eh ...... Eh .... pour quelqu'un qui parle dans le poste, c'est très nul ! Que diriez-vous d'un avocat, d'un curé, d'un P-DG en assemblée générale .... alignant des "Eh" sans arrêt?
    Mangez du fromage, prenez du phosphore ...... améliorez ce grave défaut SVP. Parlez moins vite pour que votre cerveau ait le temps de préparer les phrases suivantes .... mangez du chocolat et je ne sais quoi d'autre, comme un étudiant qui prépare son examen ...
    Vous êtes -vous écoutée?

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL