UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un maire lucide -et courageux...- parle de la burqa...(2/2).

            Xavier Lemoine est Maire de Montfermeil (UMP, membre du Parti chrétien démocrate). Il a été réelu avec 60% des voix en 2008.

            Il fustige "l'angélisme" des "Chamberlain qui estiment que légiférer sur la burqa serait contraire à notre droit"....

XAVIER LEMOINE.jpg

             .....Et, à la question"Les valeurs de l'Islam sont-elles incompatibles avec la république ?" voici ce qu'il a répondu aux deux journalistes qui l'interrogeaient:

             "L'Islam pose des questions. Cela nous oblige à revenir à la source de notre culture. Pourquoi sommes-nous différents ? Le problème des banlieues n'est pas d'abord urbain, économique ou social, il est culturel. Il faut avoir le courage de dire que la loi coranique et les principes de l'Occident ne reposent pas sur la même anthropologie. L'homme et la femme sont égaux dans le christianisme, il n'en est pas de même dans le Coran.

             Un laïcisme à outrance a occulté le débat jusqu'à présent....."

             En effet, il faut avoir le courage de dire....

Commentaires

  • Je vous trouve, une fois de plus, en train de poser une question oiseuse: "Les valeurs de l'Islam sont-elles incompatibles avec la république ?" Sans doute pas, mais ni vous ni moi ne sommes républicains! J'affirme hautement mon droit, en tant que royaliste, de ne pas adhérer aux valeurs républicaines. Allez-vous exiger mon expulsion? Et refuserez-vous d'expulser des migrants non-musulmans qui "acceptent les valeurs de la république"? Pourquoi ne pas reconnaître que ce débat est une impasse, une aporie entermes philosophiques, ou vous êtes conduits à vous démentir? et citer cinquante braves édiles "nationaux" ou bien intentionnés ne changera rien à la question. Nous ne sommes pas censés chercher des maîtres au mouvement national des élus locaux.

  • Une identité se sent d'autant plus menacée qu'elle se sait déjà vulnérable, incertaine, et pour tout dire défaite.
    Les xénophobes croient qu'une France rendue plus soucieuse ou plus consciente de son identité se débarrassera spontanément des immigrés. Les cosmopolites pensent que le meilleur moyen de faciliter l'insertion des immigrés consiste à favoriser la dissolution de l'identité nationale.
    Les conclusions sont opposées, mais la cause est la même. Or, les uns et les autres se trompent. Pas plus que la présence des immigrés n'est la cause fondamentale de l'érosion des identités collectives, ce n'est pas l'affirmation de l'identité française qui fait obstacle à l'intégration des immigrés, mais au contraire son effacement.
    C'est grâce à une identité nationale retrouvée qu'on résoudra les difficultés liées à l'accueil et à l'insertion des nouveaux venus, aux porteuses de burqua etc....
    L'immigration joue, de ce point de vue, un rôle de révélateur. Elle est le miroir qui devrait permettre aux Français de prendre la pleine mesure de l'état de crise larvée dans lequel ils se trouvent, état de crise dont l'immigration représente moins la cause qu'une conséquence parmi d'autres.
    C'est en cela que je rejoins Antiquus.

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL