Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ephéméride du 12 décembre

Le pèlerinage de Compostelle de nos jours

 

460 ou 461 : Célébration de Saint Corentin  

Evêque de Quimper, il fait partie des Sept-Saints qui évangélisèrent la Bretagne :

saint Tugdual de Tréguier;

saint Paterne de Vannes;

saint Samson de Dol;

saint Pol de Léon;

saint Malo;

saint Brieuc.

Né en Armorique, Corentin vécut pendant plusieurs années la vie érémitique, dans les bois qui couvraient le versant sud du Ménez-Hom, en Plomodiern. Le prince Gallon s'égara un jour dans ces bois, au cours d'une partie de chasse et prit avec sa suite un repas dans la cabane de Corentin. Pour le récompenser, le prince lui fit don d'un vaste domaine. Corentin y construisit un monastère et une école pour les enfants.

Quelques années plus tard, Gallon, désireux de fonder un évêché dans sa province, envoya Corentin à saint Martin de Tours, dont la juridiction s'étendait sur toute la Bretagne, et qui lui donna la consécration épiscopale. Au retour de Corentin, Gallon lui offrit son château de Kemper pour en faire une église. Aujourd’hui, on l’oublie souvent, le nom complet de Quimper est Quimper Corentin

Les reliques du saint, dispersées lors des invasions normandes (Marmoutier - Abinbdon, Waltham et Glastonbury en Grande-Bretagne), furent partiellement restituées à la cathédrale de Quimper (ci-dessous) en 1623.  

12 décembre,pere joseph,richelieu,alexandre,racine,moliere,radiguet,cocteau,surcouf,flaubert,corentin,quimper

12 décembre,pere joseph,richelieu,alexandre,racine,moliere,radiguet,cocteau,surcouf,flaubert,corentin,quimper

 

1124 : Mort de Calixte II

 

Gui de Bourgogne (1050–1124) meurt à l'âge de 74 ans, après un court règne pontifical de cinq ans. Il fut le quatrième pape français, sur les quatorze qui occupèrent le siège de Pierre.

Fils du comte Guillaume 1er de Bourgogne, dit Guillaume le Grand, archevêque de Vienne, il fut le grand promoteur du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, et imposa également le célibat sacerdotal complet dans toute l'Église Catholique lors du premier concile du Latran.

 

12 décembre,pere joseph,richelieu,alexandre,racine,moliere,radiguet,cocteau,surcouf,flaubert,corentin,quimper

 

 12 décembre,pere joseph,richelieu,alexandre,racine,moliere,radiguet,cocteau,surcouf,flaubert,corentin,quimper

 

1638 : Mort du Père Joseph

 

Celui qu'on appelait l'Eminence Grise fut le confident intime de Richelieu. Par habileté diplomatique, sans doute plus que par caractère, il avait une conduite très discrète et effacée : "Je voudrais, disait-il, qu'on ne sût pas seulement que je suis au monde."

 

http://cdlm.revues.org/index968.html

 

C'était un esprit froid et sans scrupule, mais c'était aussi un travailleur infatigable. Son cabinet de travail et celui de Richelieu communiquaient afin qu'ils puissent se consulter à chaque instant. Dans les entrevues diplomatiques, le Père Joseph parlait au nom de Richelieu. Il examinait l'adversaire, évaluait ses forces et subissait le premier choc. Il "mûrissait" les affaires avant de les passer à Richelieu qui les tranchait.

 

"C'est le seul homme que je connaisse, disait le Cardinal, capable de comprendre à demi-mot et capable de prendre une décision sans avoir à poser cent questions."

 

pere joseph.JPG

 12 décembre,pere joseph,richelieu,alexandre,racine,moliere,radiguet,cocteau,surcouf,flaubert,corentin,quimper

 

1665 : Première représentation d'Alexandre

 

La pièce de Racine fut jouée d'abord par la troupe de Molière, mais Racine la lui retira pour la donner aux comédiens de l'Hôtel de Bourgogne : de là vint la brouille entre les deux hommes.

 

http://www.histoire-fr.com/Bibliographie_racine_alexandre.htm

 

racine_1779_2_alexandre_500xX.jpg

Gravure de Bréant, illustration originale de la pièce

 

 12 décembre,pere joseph,richelieu,alexandre,racine,moliere,radiguet,cocteau,surcouf,flaubert,corentin,quimper

 

1773 : Naissance de Robert Surcouf

         

S'il ne manquait pas de courage, il n'était pas dépourvu d'humour non plus : à un anglais qui lui lançait : "Nous, les Anglais, nous nous battons pour l’honneur, vous, les Français, vous vous battez pour l’argent", il répondit : "Chacun se bat pour ce qui lui manque"...

C'est sans plaisir qu'il vit arriver et se développer la funeste Révolution. Pour autant, il ne s'engagea pas directement dans la réaction à cette Révolution, se contentant de servir et défendre son pays en menant une course inlassable - et le plus souvent victorieuse... - contre l'ennemi anglais : la quantité de ses prises fut telle qu'il termina sa vie dans une très grande aisance matérielle, pour ne pas dire possesseur d'une immense fortune....

On ne compte plus ses exploits : le plus fameux, peut-être, fut la prise de la frégate anglaise Kent, avec son petit La Confiance, exploit aux origines de la célèbre chant marin "Au 31 du mois d'août..." voir l'Ephéméride du 7 octobre)

 

SURCOUF.JPG

http://www.la-mer-en-livres.fr/surcouf.html

 

 12 décembre,pere joseph,richelieu,alexandre,racine,moliere,radiguet,cocteau,surcouf,flaubert,corentin,quimper

 

1793 : Début de la bataille du Mans, qui durera deux jours

 

Pour les Blancs, c'est le commencement de la fin : les Bleus de l'Armée de Mayence vont exterminer les Vendéens, épuisés par leur Virée de Galerne. Les derniers restes de la Grande Armée Catholique et Royale périront à Savenay, la veille de Noël.      

 

VENDEE COEUR 1.jpg

http://www.vendeensetchouans.com/archives/2011/12/12/22960162.html

 

 12 décembre,pere joseph,richelieu,alexandre,racine,moliere,radiguet,cocteau,surcouf,flaubert,corentin,quimper

 

1821 : Naissance de Gustave Flaubert    

 

flaubert.jpg

http://flaubert.univ-rouen.fr/

 

 12 décembre,pere joseph,richelieu,alexandre,racine,moliere,radiguet,cocteau,surcouf,flaubert,corentin,quimper

 

1923 : Mort de Raymond Radiguet

 

A peine agé de vingt ans et demi, il s'éteint à Paris, victime de la fièvre typhoïde.

Les deux seuls ouvrages qu'il ait eu le temps d'écrire sont "Le diable au corps" et "Le bal du comte d'Orgel", qui paraîtra après sa mort, en juillet 1924. 

Jean Cocteau, qui l'a préfacé, écrit dans son texte : "Radiguet commence...". Il l'évoque dans cette courte vidéo de l'INA (2'49") :

 

http://www.ina.fr/art-et-culture/litterature/video/I00006711/jean-cocteau-et-raymond-radiguet.fr.html

 

radiguet.JPG
 

12 décembre,pere joseph,richelieu,alexandre,racine,moliere,radiguet,cocteau,surcouf,flaubert,corentin,quimper

 
 
2014 : Reims célèbre les vingt ans de la reconnaissance officielle de la "Via francigena" 
 
C’est en 1994 que, sur présentation du Ministère du Tourisme italien, le Conseil d’Orientation des Itinéraires Culturels du Conseil de l'Europe a décidé de recommander l’élection du thème de la Via Francigena, complémentaire de celui des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle, créant ainsi un grand thème sur les pèlerinages historiques en Europe. 
 

 via francigena.jpg

 

http://www.viefrancigene.org/fr/

 

La "via francigena" en France :  http://laviafrancigenaenfrance.fr/ 

 

Tel qu’il était élu, l’itinéraire reprenait une ancienne voie de pèlerinage vers Rome, qui a connu son apogée au XIIIème siècle. L’Itinéraire commence à Canterbury pour finir à Rome, en traversant la France et la Suisse. Il reprend le tracé du voyage entrepris par l’archevêque de Canterbury, Sigéric, qui se rendit à Rome en 990 afin d’y rencontrer le pape Jean XV, et qui en laissa la description dans un document qui récapitule ses 80 étapes, lors du voyage de retour.

Mais, en réalité, on peut tout aussi bien faire remonter les origines de ce "chemin" à... Jules César lui-même : dès 55 avant J.C., et après avoir soumis les Gaules, César mena des expéditions en Bretagne, et, à son retour, il chercha à rentrer à Rome par le chemin le plus court, le plus rapide et le plus commode : sa "Route de Rome", qui préfigure la "Via Francisca", va de Canterbury à Rome, en allant - pour ce qui est de la Gaule - de Calais au village des Fourgs, dans le Doubs, en reprenant évidemment, le plus possible, la trame des voies romaines de l'époque...

La voie vers Rome fut appelée Iter Francorum à partir de 725, et figure dans l’Itinerarium de saint Wilibald. La première mention du nom de Via Francigena remonte à 876, dans l’Actum clusio, un parchemin de l’abbaye Saint-Sauveur du Mont Amiata en Toscane.

Dans son Histoire des Lombards, écrite probablement entre 787 et 789, Paul Diacre, un érudit de l’abbaye italienne du Mont–Cassin, écrit que "...En ce temps–là, par l’inspiration de l’amour divin, un grand nombre de nobles et de gens du peuple, hommes et femmes, ducs et personnes privées de la nation des Angles avaient l’habitude de venir d’Angleterre jusqu’à Rome..." (Historia Langobardum Livre VI, Chap. 37, 1–3)

 

Selon les époques et les contraintes, le passage des Alpes Occidentales s’est effectué par divers cols, en suivant trois itinéraires principaux :

Le premier était utilisé par les pèlerins de Saint–Jacques de Compostelle qui passaient par le sud de la France. Il suivait la Via Domitia en provenance d’Espagne jusqu’à Nîmes ou Avignon puis, au lieu de continuer vers Briançon et le col du Montgenèvre, bifurquait vers la côte ligure et Gênes avant de rejoindre la Via Aurelia qui reliait Pise à Rome.

Le deuxième, privilégié par les habitants du sud ou du centre de la France, se greffait sur la partie orientale de la voie qui longeait le Luberon par le nord, suivait la vallée de la Durance puis franchissait les Alpes au col de Montgenèvre, suivait la vallée de Suse, passait par Turin puis Vercelli où il se rejoignait les autres voies qui convergeaient vers Rome.

Enfin, le troisième, emprunté par les pèlerins venant du nord de l´Europe et de la Grande–Bretagne, passait par le col du Grand Saint–Bernard et la vallée d’Aoste pour rejoindre également Vercelli...

Le trajet de l’évêque Sigéric en 990 - Via Francigena
 La route de Genséric...
 

Contrairement aux chemins de Compostelle, la Via Francigena n’était pas exclusivement dédiée au pèlerinage, et devint une importante artère de croissance économique surtout avec la reprise du commerce international au XIème siècle

La Via Francigena a également servi au transit de nombreuses reliques de saints orientaux :

Saint Julien l’Hospitalier, martyr de Thébaïde, donc le crâne est parvenu à Paris dès le Vème siècle;

Saint Georges, vénéré à Lydda depuis le VIème siècle et dont Grégoire de Tours atteste le culte précoce en Maine et Limousin

Sainte Théodosie, martyre de Césarée, dont les restes sont rapportés de Terre sainte en 671 à Montier–en–Der (en Champagne), par saint Bercaire.

Saint Antoine, ermite de Thébaïde en Égypte, dont le corps est rapporté en 1070, de Constantinople jusqu’en Viennois par Josselin de La Motte–aux–Bois, un seigneur du Dauphiné qui l’aurait reçu de l’empereur de Constantinople, lors d’un pèlerinage en Terre Sainte. 

 

 12 décembre,pere joseph,richelieu,alexandre,racine,moliere,radiguet,cocteau,surcouf,flaubert,corentin,quimper

 

2015 : Réouverture du Musée d'Unterlinden, totalement rénové

 

http://www.musee-unterlinden.com/

 

12 décembre,pere joseph,richelieu,alexandre,racine,moliere,radiguet,cocteau,surcouf,flaubert,corentin,quimper

Peint par Mathias Grünewald, le Retable d'Issehneim :

http://www.histoire.ac-versailles.fr/old/pedagogie/issenheim/issenheim.htm

 

11 octobre,parachute,charles vii,versailles,le vau,toulouse,pierre fermat,mauriac,vaux le vicomte,jeanne jugan,sanch,perpignan

 

 

2 fevrier,capetiens,mourre,merovingiens,carolingiens,hugues capet,philippe auguste,plantagenets,croisades,bouvines,charlemagne,saint louis,senlisCette Ephéméride vous a plu ? En cliquant simplement sur le lien suivant, vous pourrez consulter, en permanence :

la Table des Matières des 366 jours de l'année (avec le 29 février des années bissextiles...),

l'album L'Aventure France racontée par les cartes (211 photos),

écouter 59 morceaux de musique,

et découvrir pourquoi et dans quels buts lafautearousseau vous propose ses Ephémérides  :

Ephémérides de lafautearousseau.pdf

 

Les commentaires sont fermés.