UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'aventure France racontée par les cartes...

Chemins de Saint Jacques...

Chemins de Saint Jacques...

Une fois arrivés en Espagne, les pèlerins venus de France et du reste de l'Europe empruntaient le "chemin français" (Camino francès) sur 750 kilomètres pour traverser la péninsule ibérique, ou pouvaient préférer le chemin des Cantabriques (ou chemin primitif, Camino primitivo) longeant la côte atlantique au pied de la cordillère cantabrique.

Mais, pour atteindre l'Espagne, le chemin était long...

Quatre grands itinéraires sillonnaient la France, si on se réfère au très vague texte qu'Aimery Picaud écrivait dans son guide du pèlerin, vers 1140 :
* le plus historique étant celui qui partait du Puy-en-Velay, et qui fut emprunté en 950 par Gotescalc, évèque du Puy, premier pèlerin " officiel " (c'est le chemin Podiensis).
* le chemin de Vézelay est incontestablement le plus riche en édifices romans.
* le chemin de Tours était rejoint par les pèlerins de Chartres, de Paris et d'une manière générale du nord de l'Europe ;
* le chemin d'Arles drainait les pèlerins du sud de la France et de l'Europe.

Les chemins du Puy, de Vézelay et de Paris se rejoignent à Ostabat et traversent les Pyrénées au col de Roncevaux, tandis que le chemin d'Arles passe la montagne au col du Somport, pour rejoindre, par le chemin aragonais, le Camino francès à Puente-la-Reina, où les quatre chemins ne font plus qu'un.

De nombreux autres chemins permettaient de rallier ces itinéraires majeurs, notamment des chemins côtiers (dont celui du Mont-Saint-Michel) qui évitaient les Pyrénées en rattrapant le Camino primitivo par la côte basque.
Les pèlerins arrivant des chemins principaux pouvaient, du reste, rejoindre ce Camino primitivo, entre St-Jean-Pied-de-Port et St-Jean-de Luz, s'ils voulaient éviter la montagne.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL