Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ephéméride du 30 novembre

Tréguier

563 : Mort de Saint Tugdual, à Tréguier  

Originaire du Pays de Galles, Tugdual vint avec 72 religieux évangéliser la petite Bretagne, débarquant à Trébabu dans le Léon. Il fut évêque de Tréguier et est considéré comme l'un des sept saints fondateurs de la Bretagne.

La ville de Tréguier est une étape du pèlerinage médiéval des sept saints de Bretagne appelé Tro Breizh (Tour de Bretagne) : 

tugdual.JPG
 
 

1671 : Pose de la première pierre des Invalides

 

med-Visoterra-invalides-de-nuit-8658.jpg

"La plus grande pensée de mon règne..." disait Louis XIV, qui inaugurera en personne l'édifice, le 28 août 1706 (voir l'Ephéméride du 28 août) :

http://www.musee-armee.fr/lhotel-des-invalides.html

 

 

Chateaubriand est très certainement l'un de ceux qui a le mieux "parlé" des Invalides, tout simplement parce qu'il a parfaitement compris l'intuition et le dessein de Louis XIV.
Dans Le Génie du Christianisme, il écrit :
"...Trois corps de logis, formant avec l'église un carré long, composent l'édifice des Invalides. Mais quel goût dans cette simplicité ! quelle beauté dans cette cour, qui n'est pourtant qu'un cloître militaire où l'art a mêlé les idées guerrières aux idées religieuses, et marié l'image d'un camp de vieux soldats aux souvenirs attendrissants d'un hospice ! C'est à la fois le monument du Dieu des armées et du Dieu de l'Evangile...
Dans les avant-cours, tout retrace l'idée des combats : fossés, glacis, remparts, canons, tentes, sentinelles. Pénétrez-vous plus avant, le bruit s'affaiblit par degrés, et va se perdre à l'église, où règne un profond silence. Ce bâtiment religieux est placé derrière les bâtiments militaires, comme l'image du repos et de l'espérance, au fond d'une vie pleine de troubles et de périls.
Le siècle de Louis XIV est peut-être le seul qui ait bien connu ces convenances morales, et qui ait toujours fait dans les arts ce qu'il fallait faire, rien de moins, rien de plus...
On sent qu'une nation qui bâtit de tels palais pour la vieillesse de ses armées, a reçu la puissance du glaive, ainsi que le sceptre des arts."
 
 
 
S'il fut commencé par Libéral Bruant (voir l'Ephéméride du 22 novembre), l'Hôtel des Invalides fut achevé par Mansart, auteur notamment de la splendide Chapelle  : sur Jules Hardouin Mansart et son oeuvre, voir l'Ephéméride du 16 avril (jour de sa naissance) ou celle du 11 mai (jour de sa mort)...
 
 
 

 30 novembre,tro breizh,bretagne,invalides,maurice de saxe,pigalle,strasbourg,louis xv,lesseps,helene boucher,oscar wilde

 

 

1750 : Mort du maréchal Maurice de Saxe

 

Ce guerrier, célèbre par son courage et sa science militaire, a gagné les batailles de Fontenoy ("Messieurs les Anglais, tirez les premiers...", voir l'Ephéméride du 11 mai) et de Rocourt.

Il a été enseveli à Strasbourg, où on lui a élevé un magnifique mausolée (ci dessous), ouvrage de Pigalle, sur une commande de Louis XV.

 saxe.JPG

http://rha.revues.org/index6745.html

 

 A l'apogée de la royauté française, aux XVIIème et XVIIIème siècle, "le" miracle se produisit : non seulement "les Allemagnes", divisées en une poussière d'Etats ("la croix des géographes") par les Traités de Westphalie, n'étaient plus une menace pour nous mais, bien au contraire, elles se francisaient; et, avec elles, l'Europe entière. Maurice de Saxe est l'un des plus parfaits exemples de cette "francisation de l'Europe qu'a bien analysée Jacques Bainville, dans son texte célèbre : "La margrave"...

 

 

 30 novembre,tro breizh,bretagne,invalides,maurice de saxe,pigalle,strasbourg,louis xv,lesseps,helene boucher,oscar wilde

 

 

1808 : "Impossible n'est pas français"

 

En 1808, après son entrevue de Tilsitt avec le Tsar, Napoléon - qui se trompe lourdement... - pense vraiment que son alliance avec la Russie va lui permettre d'en finir avec les Anglais, et d'en finir avec la guerre déclenchée par les révolutionnaires en 1792.

Il commet alors deux erreurs - deux folies... - qui lui coûteront cher, et marqueront, de fait, le commencement de la fin : il s'attaque frontalement au Pape, et il envahit l'Espagne...

L'un des nombreux et tragiques épisodes de cette lamentable et désastreuse affaire d'Espagne est la bataille de Somosierra, livrée à une armée espagnole très inférieure en nombre le 30 novembre 1808, et aboutissant à une victoire qui permet à Napoléon de prendre Madrid.

Napoléon est en effet entré personnellement en Espagne, après les insuccès de ses généraux, et s'avance sur Madrid avec 45.000 hommes de la Grande Armée; pour défendre la ville, le général Benito de San Juan a rassemblé une sorte d'armée de 20.000 hommes, et a placé 8.000 hommes et 16 canons sur les hauteurs de Somosierra : or, les gorges du col de Somosierra forment de nombreux lacets le long d'un chemin large parfois de quelques mètres seulement. À chaque lacet de cette route est placée une batterie d'artillerie comptant de deux à trois canons, rendant la progression de toute troupe (cavalerie ou infanterie) extrêmement difficile; les Français, malgré leur supériorité numérique, n'avancent que très lentement : les chevau-légers polonais ont reçu ordre de charger les Espagnols et leur batteries d'artillerie retranchée. A ses lieutenants qui lui disent que cela est impossible, Napoléon répond : "Comment ? Impossible ! Je ne connais point ce mot là ! Il ne doit y avoir pour mes Polonais rien d'impossible !".

La phrase passera à la postérité sous la forme de l'expression Impossible n'est pas français...

 

30 novembre,tro breizh,bretagne,invalides,maurice de saxe,pigalle,strasbourg,louis xv,lesseps,helene boucher,oscar wilde

Charge de Somosierra : les Polonais s'emparent d'une batterie ennemie, par Wojciech Kossak
 
 
Si Napoléon fut obligé de se rendre lui-même en Espagne, et donc de se "distraire" de ses plans en Europe centrale, c'est parce que le peuple de Madrid s'était soulevé contre les troupes française le 2 mai, soulèvement qui fut sauvagement réprimé dès le lendemain...
Goya a immortalisé ces journées d'horreur dans ses deux toiles immenses du Musée du Prado : voir l'Ephéméride du 2 mai...
 
 
 

 30 novembre,tro breizh,bretagne,invalides,maurice de saxe,pigalle,strasbourg,louis xv,lesseps,helene boucher,oscar wilde

 

 

1854 : Le Canal de Suez se fera...

 

Le vice-roi d’Égypte, Saïd Pacha accorde à Ferdinand de Lesseps une concession de 99 ans, lui permettant de percer l’isthme de Suez. Le Français envisage en effet de créer une route maritime entre la Méditerranée et la Mer Rouge. Il est prévu qu’à la fin de la concession, le canal devienne propriété de l’Égypte.

Pour superviser le chantier et gérer les fonds, de Lesseps créera la Compagnie universelle du canal maritime de Suez.

Même si le projet se heurtera aux désaccords britanniques, il sera mené à son terme, en 1869, après dix ans de travaux.

 

30 novembre,tro breizh,bretagne,invalides,maurice de saxe,pigalle,strasbourg,louis xv,lesseps,helene boucher,oscar wilde

Dans notre album L'aventure France racontée par les cartes, voir la photo "Le Canal de Suez".

 

 

 30 novembre,tro breizh,bretagne,invalides,maurice de saxe,pigalle,strasbourg,louis xv,lesseps,helene boucher,oscar wilde

 

 

1813 : Naissance de Charles Valentin Alkan

 

30 novembre,tro breizh,bretagne,invalides,maurice de saxe,pigalle,strasbourg,louis xv,lesseps,helene boucher,oscar wilde

De son vrai nom Charles Valentin Morhange,  ce grand pianiste et compositeur, curieusement bien oublié aujourd'hui, se rattache à la tradition de grande virtuosité de l'époque romantique, initiée par Paganini au violon, puis au piano par Liszt et Chopin.

Ecoutez Marc André Hamelin interptéter le final de la Symphonie pour piano seul (Finale Presto, Etude Op 39 n°7) : 

 

 

 

 

 

 

 

30 novembre,tro breizh,bretagne,invalides,maurice de saxe,pigalle,strasbourg,louis xv,lesseps,helene boucher,oscar wilde

 

 

1900 : Oscar Wilde meurt à Paris

 

30 novembre,tro breizh,bretagne,invalides,maurice de saxe,pigalle,strasbourg,louis xv,lesseps,helene boucher,oscar wilde

Oscar Fingal O’Flahertie Wills Wilde

"Life is too important to be taken seriously !"

 

http://www.alalettre.com/wilde.php

 

 

 30 novembre,tro breizh,bretagne,invalides,maurice de saxe,pigalle,strasbourg,louis xv,lesseps,helene boucher,oscar wilde

 

 

1934 : Mort d'Hélène Boucher

 

Lors d'une séance d'entraînement au dessus de Versailles, l'aviatrice française meurt accidentellement à bord d'un Caudron rafale.

Hélène Boucher avait remporté 7 fois le record du monde de vitesse sur 1000 km, et fut la première à accomplir seule le raid Paris-Saigon en 1929.

 

boucher.JPG          

 
 
 

11 octobre,parachute,charles vii,versailles,le vau,toulouse,pierre fermat,mauriac,vaux le vicomte,jeanne jugan,sanch,perpignan

 

 

2 fevrier,capetiens,mourre,merovingiens,carolingiens,hugues capet,philippe auguste,plantagenets,croisades,bouvines,charlemagne,saint louis,senlisCette Ephéméride vous a plu ? En cliquant simplement sur le lien suivant, vous pourrez consulter, en permanence :

la Table des Matières des 366 jours de l'année (avec le 29 février des années bissextiles...),

l'album L'Aventure France racontée par les cartes (211 photos),

écouter 59 morceaux de musique,

et découvrir pourquoi et dans quels buts lafautearousseau vous propose ses Ephémérides  :

Ephémérides de lafautearousseau.pdf

 

Écrire un commentaire

Optionnel