UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rentrée scolaire : Quoi de neuf ?...

          La question est partout, elle est banale. Pourtant la simple constatation du réel ramène à l’essentiel, pour ce qui est des problèmes liés  à l’enseignement, à son malaise, à son déclin; et à sa mort prochaine, si l’on ne fait rien.

          Le constat est le même que l’an passé, que depuis cinq ans , dix ans et plus. Et toujours pour la même raison : l’idéologie.

          L’école, nos collèges et nos lycées meurent lentement et à petit feu parce que depuis qu’on a décidé d’y mettre tout le monde le plus longtemps possible, on a forcément (il fallait s’y attendre) de plus en plus d’élèves qui ne sont pas demandeurs .

          Et ils ne sont pas demandeurs parce qu’ils ne sont pas à leur place à l'école; tout simplement. On les y a mis de force, mais ce faisant on n’a pas respecté leurs goûts, leurs aptitudes, leurs choix ni leurs volontés. Au nom d’un scandaleux racisme de fait en faveur des études théoriques, on a méprisé et dévalorisé les formations pratiques. En forçant à peine le trait, on pourrait dire que la philosophie des pédagogistes actuellement au pouvoir rue de Grenelle ( et qui sont en train de  tuer l'école, tout simplement ) est : tout, plutôt que le travail manuel !

          Or nous pensons, nous, qu’il vaut mieux un bon artisan, un bon manuel ( par exemple un bon boulanger, un bon ebéniste...) qu’un mauvais élève, c'est-à-dire en fait, car l'expression est biaisée, un élève qui n'est pas à sa place là où il est; là où on l'a presque obligé à être.

           La république a fait le chois inverse. Elle a décrété que les études pratiques c’était nul, et que seul valait le banc de l’école, horizon indépassable pour tout jeune jusqu'à.... ce qu'il sorte sans rien du système scolaire. Elle ne l’a peut-être jamais dit comme ça, mais dans la pratique c’est ce qu’elle fait : c’est la politique qu'elle mène au quotidien à l'école, et c’est cela qui compte; pas ce qu’on dit ou ne dit pas, mais ce qu’on fait

          Résultat : à coups de milliards, la république fabrique des millions de chômeurs, année après année, imperturbablement, dans cette immense usine de chair à ANPE qu’est devenu l’Education Nationale.

          A part ça, tout va très bien. Et, comme disent les journaux : Rentrée scolaire : quoi de neuf ?.....

 

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL