UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une espèce en voie d’apparition : les laïcistes réversibles...

          S’en plaint-on assez –et à juste titre, d’ailleurs…- de voir que la bio diversité est menacée, qu’elle ne cesse de reculer et que, chaque jour, des espèces végétales ou animales disparaissent purement et simplement…

          Tel ne semble pas être le cas en politique, du moins dans la classe politique française, dans ce Pays Légal républicain qui nous apporte l’image (réconfortante ? sûrement pas !....) d’une espèce mutante, en voie d’apparition : les laïcistes réversibles...

          Tels (ou telles…) qui lorsque Jean-Paul II est venu en France pour le 1500ème anniversaire du baptême de Clovis, en 1996, ont hurlé à la mort et refusé, au nom du laïcisme fondateur, que l’on approchât seulement du « monstre en blanc » ; et qui hurleront dans un mois, n’en doutons pas, lorsqu’à son tour viendra Benoît XVI ; eh bien, ne les voit-on pas se ruer, se bousculer (pour un peu ils se marcheraient dessus les uns sur les autres) pour voir, entendre et congratuler… le Dalaï Lama !

          Personnalité fort sympathique au demeurant, et représentant d’un pays et d’une Culture estimables. Mais enfin, le moins que l’on puisse dire est que le projet politique, si l’on peut s’exprimer ainsi, est de nature à faire frémir tout laïcard officiel, alors qu’on les voit au contraire, en grand nombre, se presser autour de lui ; ce projet tient en un seul mot : théocratie, et quand on l’a dit on a tout dit…

          Seul Mélenchon et quelques autres sauvent l’honneur, si l’on peut dire, du camp laïcard ; ils ont au moins le mérite de la logique, et de la cohérence avec leurs principes. Quant aux autres qui, s'aplatissant eux-mêmes, voudraient que le gouvernement en fît autant, et reprochent à Sarko de ne pas recevoir le-dit Dalaï Lama, on ne manquera pas de leur rappeler cet épisode savoureux de leur été burlesque dans un mois...

Les commentaires sont fermés.