UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La palme d'or du "grand n'importe quoi" !...

          Interrogé par Europe 1 sur la "répression" des manifestations au Tibet, un certain Xu Qing, représentant de l'ambassade de Chine à Paris a comparé les violences au Tibet à une série d'arrestations menée en février par la police à Villiers-le-Bel (Val-d'Oise).

          Il n'a pas craint d'affirmer : "Il y a quelques mois à Villiers-le-Bel il y a eu des émeutes. 1.000 policiers ont été envoyés... pour une petite ville de 26.000 habitants".

460912883.jpg          Alors que le journaliste objectait qu'il était impossible de comparer le Tibet et Villiers-le-Bel où "on n'a pas envoyé les chars", l'officiel chinois a répondu que les autorités chinoises avaient dépêché des "voitures anti-émeutes blindées". "Je pense que ça existe en France", a-t-il ajouté.
 

          On rétorquera juste à ce monsieur que Villiers-le-Bel c'est la France envahie, à qui on a imposé une immigration sans lui demander son avis, et qui est rejetée par les rejetons de cette immigration non souhaitée (un comble !). Le Tibet c'est la Chine envahisseuse qui génocide une culture et un peuple différent: où ce rigolo-de-mauvais-goût de l'ambassade de Chine voit-il une ressemblance ?...

Commentaires

  • Pour ce "rigolo-de-mauvais-goût", le Tibet c'est la Chine, au même titre que pour les Serbes le Kosovo c'est la Serbie.
    Gardons-nous d'apprécier les problèmes géopolitiques sous l'angle moral uniquement.

Les commentaires sont fermés.