Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

madame de sévigné

  • Ephéméride du 23 Avril.

    La Cavalerie, aujourd'hui. Ici, au Mali

     

    Vers 305 , en Palestine, au temps de Dioclétien : Martyr de Saint Georges

    Selon un reprise médiévale des mythes grecs et du combat de l'archange saint Michel contre la bête de l'Apocalypse, saint Georges aurait terrassé un dragon en Libye pour délivrer une malheureuse princesse. Plus qu'une légende, il s'agit d'une allégorie du combat contre le paganisme et les forces du Mal.

    En Gaule, très rapidement, plus de mille localités et de quatre vingts églises se placèrent sous son vocable; sa popularité y resta telle qu'elle lui valut, par la suite, d'être choisi par l'Armée française pour être le saint patron de la cavalerie, qui a adopté comme cri de ralliement  « Et par Saint Georges, vive la cavalerie ! ».

    Saint Georges est aussi le saint patron de la Catalogne. 

    saint georges.jpg
    Saint Georges terrassant le dragon, mosaïque portative byzantine, première moitié du XIVe siècle, Musée du Louvre. 
    23 avril,saint georges,albi,sainte cecile,catalogne,vatel,condé,louis xiv,chantilly,madame de sévigné,ozanam,parc des princes,saint vincent de paul,belgrand
     

    Lire la suite

  • François de Grignan, évoqué par Jacqueline Duchêne (1)...

                Il fut un grand serviteur de Louis XIV, qu'il servit pendant 45 ans, en accomplissant parfaitement sa tâche de Lieutenant général de Provence.

                Celle-ci était d'une grande importance à l'époque, puisqu'elle imposait qu'il commandât en personne aux armées et à la police, en assurant, de plus, la surveillance des côtes et des frontières avec le Piémont.

    grignan.JPG

    Lire la suite

  • Versailles retrouvé ?...

                                                        8c9304dc8e57f6e3e617dace15e9d1e5.jpgLa Galerie des Glaces est restaurée, après trois années d'un long et magnifique travail: merci au groupe Vinci (qui a tout de même offert 12 millions d'euros...); bravo aux artisans, et à leurs entreprises spécialisées: elles viennent une fois de plus de montrer -et de quelle manière !- que le savoir-faire est bien l'une des formes du Savoir: l'une des plus belles, des plus hautes, des plus nobles.

               Ainsi Versailles, cette sorte de "royale beauté, unique au monde" dont parle Madame de Sévigné, reprend-il quelques couleurs: on regrettera seulement que, par la volonté expresse de la Révolution, le Château ait été dépouillé d'environ 90% de ce qu'il contenait le jour où Louis XVI le quitta, pour s'en aller vers son destin.... 

                         A Versailles, mais aussi dans toute la France, la Révolution a commis un double crime: contre la France et son héritage, mais aussi contre l'humanité, car l'Art, la Beauté appartiennent à tous....

                         Réjouissons-nous donc d'un évènement heureux: la restitution dans sa splendeur initiale de la Galerie des Glaces; mais sachons aussi pointer la barbarie et la folie destructrice (mais c'est une autre histoire...) de cette époque funeste, qui a pratiqué -et sur une grande échelle- le programme insensé: Du passé, faisons table rase !...