Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anelka

  • Une équipe minable, miroir et reflet d'une société également minable.....

                Eh, oui ! Ce qui est important ce n'est pas le foot. C'est l'image effrayante de notre société que nous renvoie cette équipe misérable, à l'image, justement, de notre société.....  

                Et quand Finkielkraut le dénonce et l'explique en disant L’équipe de France ne représente pas la France mais elle la reflète”, il rencontre le Boutang qui écrit de notre société subvertie et pervertie jusqu'au trognon : "notre société n'a que des banques pour cathédrales ; elle n'a rien à transmettre qui justifie un nouvel « appel aux conservateurs » ; il n'y a, d'elle proprement dite, rien à conserver..."

                Première intervention de Finkielkraut, sur Europe 1 :

                http://vodpod.com/watch/3868950-finkielkraut-lquipe-de-france-est-une-bande-de-voyous-qui-ne-connat-quune-morale-celle-de-la-mafia-coutez

                 Seconde intervention, sur France Inter, chez Nicolas Demorand :            

    finki anelka.jpg

  • Humeur: Les euros des heureux de l'Euro......

    1213800400000.jpg

              On savait déjà que pour Raymond Domenech et les sommités du Pays Légal, le recrutement des joueurs de l'équipe de France obéissait beaucoup plus à des impératifs de propagande en faveur d'une certaine idéologie qu'à des critères purement sportifs.

     

              Il faut ajouter qu'à côté de ces basses intrigues politico/immigrationnistes il y a aussi de gros intérêts financiers en jeu. Pour parler clairement, l'équipe de France de ballon rond, c'est d'abord un très bon fromage pour les heureux élus et, en tout premier lieu, leur sélectionneur-failli, reconduit dans ses fonctions malgré le désastre et le ridicule qu'il a infligés à la France.....

    Lire la suite