UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Humeur: Les euros des heureux de l'Euro......

1213800400000.jpg

          On savait déjà que pour Raymond Domenech et les sommités du Pays Légal, le recrutement des joueurs de l'équipe de France obéissait beaucoup plus à des impératifs de propagande en faveur d'une certaine idéologie qu'à des critères purement sportifs.

 

          Il faut ajouter qu'à côté de ces basses intrigues politico/immigrationnistes il y a aussi de gros intérêts financiers en jeu. Pour parler clairement, l'équipe de France de ballon rond, c'est d'abord un très bon fromage pour les heureux élus et, en tout premier lieu, leur sélectionneur-failli, reconduit dans ses fonctions malgré le désastre et le ridicule qu'il a infligés à la France.....

          Nous l'avons déjà dit (1), le sport en tant que tel n'entre pas dans le cadre de ce blog ni dans nos compétences. Il faut, pour que nous en parlions, qu'il vienne se greffer sur le sujet sportif quelque chose qui relève à proprement parler du politique. Or c'est bien ce qui se passe avec Raymond Domenech. On le sait, cet homme de gauche (ce n'est pas là dessus que nous le critiquons...) a été chargé par le Pays Légal républicain d'une mission, qu'il a accepté en toute connaissance de cause. Cette mission est essentiellement politique, et donc nous pouvons nous y intéresser, pour la dénoncer et la combattre.

          De toute évidence, le ballon rond depuis quelques années est un formidable instrument au main du rouleau compresseur immigrationniste/métisseur. "On" veut à tout prix faire entrer dans la tête des français que la France c'est "black, blanc, beur", même si les excés de Domenech aboutissent (comme le remarquait avec amusement Finkielkraut) à ce que "son" équipe ne soit plus "black, blanc, beur" mais très fortement et très majoritairement monocolore.....

          Ce que nous reprochons à Domenech c'est d'avoir accepté en pleine connaissance de cause cette mission; de savoir très bien ce qu'on lui demandait, et d'avoir mis son mauvais esprit au service de cette mauvaise action, que l'on peut à proprement parler juger anti-nationale dans ses finalités inavouées. D'avoir prêté son concours, actif et sans réserve, à cette idéologie pernicieuse, voulue et imposée par des politiques, et de s'être emparé de ce qui fut un jeu, de se l'être accaparé pour en faire une arme au service du parti immigrationniste et métisseur: et là, on en conviendra, on n'est plus du tout dans le domaine du sport.....

          Domenech a ainsi crée autour de lui une équipe conforme à ses choix personnels, et à ce qu'on lui demandait en haut lieu. Ce qui s'est vite traduit par de très bonnes affaires pour tout ce petit monde, sélectionneur compris. On pourrait appeler cela "petits arrangements entre amis"... C'est qu'en échange du "service" rendu, cela rapporte l'idéologie immigrationiste ! Le sélectionneur touche par exemple 560.000 euros par an, sans compter bien sûr les à-côtés... (2). Quand aux joueurs, on apprend dans des journaux dont les informations n'ont pas été démenties (comme Capital du mois de juin 2008) qu'ils gagnent à l'année respectivement 5 millions, 5,4 millions, 5,5 millions et 8,2 millions pour les quatre papys Thuram, Makelele, Galas et Vieira (sans compter bien sûr, là aussi, les "à côtés"...). Quant au presque papy Anelka, avec ses 5,8 millions, Capital nous apprend qu'il s'est payé "une Bentley, un coupé Mercedes, une limousine Chrysler, un cabriolet Ferrari et une Rolls Royce". Ca paye de "travailler"pour une certaine idéologie ! Et puis ça paye longtemps: Anelka: 29 ans; Galas: 30 ans; Vieira: 31 ans; Makelele: 35 ans; et Thuram l'insatiable: 36 ans ! Bientôt les béquilles !..

          Pour services rendus à la cause, en quelque sorte.....Les petits jeunes et les espoirs attendront pour jouer, donc pour être bons. Ils attendront que l'idéologie ait fini de privilégier les vieux pour les remercier (de 30 a 36 ans, n'est-ce pas scandaleux, quand certains joueurs en Allemagne ou au Portugal jouent à vingt ans ? chez nous les donneurs de leçons morales sont insatiables: ils parlent, mais leurs actes ne sont pas du même tonneau que leurs paroles, et après avoir bien parlé, ils passent à la caisse !...)

          Ce n'est pas très ragoûtant, tout ça; c'est même assez décevant, assez écoeurant.

          Pourtant, il semblerait qu'il y ait une justice, avec la chute cataclysmique de la maison Domenech au cours de cet Euro-Bérésina. Qui prouve que, même en sport, l'idéologie cela ne marche pas. Que même en sport, avec l'idéologie c'est la France qui perd..... Pourtant, en haut lieu, "on"a décidé de garder Domenech, ce qui confirme bien ce que nous disons: le ballon rond n'est pas aux mais de ceux qui veulent "faire" du ballon rond, mais dans "d'autres mains".....

          Mais, bon, tout ceci étant dit, ne restons pas sur ces réflexions assez consternantes, à propos d'un sujet et de gens finalement assez peu reluisants; et puisqu'en France tout finit par des chansons, ne nous laissons pas aller à broyer du noir, et finissons sur un sourire. Dédions à Domenech et aux siens, dans leur échec retentissant et celui de leur idéologie pernicieuse, un titre bien connu de Johnny, qui semble convenir parfaitement au naufrageur Domenech: "Noir, c'est noir ! Il n'y a plus d'espoir !...."

 

(1): voir les deux notes "Domenech puni, et c'est bien fait..." dans la Catégorie "Polémique:.....France", et "Humeur: L'indécrottable mauvais esprit de Raymond Domenech....." dans la Catégorie "Ainsi va le monde..."

(2): les finances de Raymond Domenech, sont en effet à l'opposé des performances de son équipe : elles se portent très bien ! Il perçoit mensuellement environ 40 000 euros bruts, payé sur 14 mois, soit environ 560 000 euros bruts par an, juste pour son poste à la tête des Bleus. Somme à laquelle viennent s'ajouter des primes de matchs, à raison de 30 000 euros par victoire (c'est vrai que, sur ce coup là, il n'a pas beaucoup gagné en plus !...) et 15 000 euros pour un nul, ainsi qu'un pourcentage sur les partenariats avec les Bleus. Les mauvaises langues diront que sa campagne à l'Euro ne lui aura pas rapporté grand chose... Domenech, sous contrat jusqu'au 30 juin 2010 (à l'issue de la Coupe du Monde en Afrique du Sud), doit donc encore percevoir 1,1 millions d'euros pour son seul salaire. De quoi organiser un beau mariage avec Estelle !...

Commentaires

  • c'est une vaste fumisterie, je suis sidérée qu'il y est des gens pour regarder un tel spectacle aussi désolant. Ce sport est pourtant un bon sport, mais, l'argent dénature ce qu'il touche.
    Cordialement, Isabelle.

Les commentaires sont fermés.