UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • BRAVO ET SOUTIEN TOTAL AU MAIRE DE TEMPLEUVE QUI DEMISSIONNE CONTRE LA SNCF

    Luc Monnet démissionne : les élus municipaux l’ont quasiment tous applaudi debout. "On ne peut pas toujours demander aux mêmes les efforts et ne pas être entendus".

    Luc Monnet dénonce - et il  a raison - l’absence de concertation sur la nouvelle grille horaire qui supprime 17 trains par jour à Templeuve et les liaisons directes vers Lille. "J’y vois là une forme de mépris à l’égard des habitants du territoire". Un mépris d’autant plus fort que les collectivités locales ont investi 12 millions d’euros depuis 2013 dans la modernisation de la gare en pôle d’échange, censée conforter Templeuve en ville d’appui…

    Lire la suite

  • Nouveau mensonge/scandale pour les députés Larem : l'huile de palme reste un biocarburant jusqu'en 2026

    maurras.jpgSans débat, les députés ont voté hier - en cachette, pourrait-on dire - le report à 2026 de l'effacement de l'huile de palme de la liste des biocarburants.

    Pour mémoire, l'année dernière, la même Assemblée avait voté la sortie de l'huile de palme de cette liste des biocarburants.

    Nouvelle illustration de l'Argent-roi : ce n'est plus le pouvoir politique qui décide, mais l'Argent (ici : Total, qui produit des quantités énormes de biocarburants à base d'huile de palme importée... de la forêt Amazonienne ! Bonjour les beaux discours d'écolo-enfumage du Président !)

    Maurras l'a dit : dans notre République idéologique, l'Argent "monte trop haut", il monte plus haut que le pouvoir, IL EST le pouvoir !

    Actualité de Maurras et de sa pensée, à la veille du jour où nous commémorerons l'anniversaire de sa mort, le 16 novembre 1952...

    lafautearousseau

  • Retour sur la manif soi-disant anti islamophobe : Une manifestation qui prend les Français pour des idiots ! par Christian Vanneste

    Une fois n’est pas coutume, ce dimanche, les Français avaient raison d’avoir honte, honte de la manifestation qui a éclaboussé Paris. Tous les mensonges dont les Français sont abreuvés et qu’ils se répètent à force de les entendre, étaient dans la rue, remplie d’islamistes rigolards, qui ont osé crier « Allah Akbar », ce cri qu’ont entendu beaucoup de ceux que le fanatisme islamique a assassinés. Ils étaient entourés de politiciens à l’électoralisme cynique et d’idiots utiles. Ces trois composantes s’étaient donné rendez-vous contre « l’islamophobie ».
    Qu’ils soient pour les uns des manipulateurs, et pour les autres des dupes, ce qui les réunit est, d’abord, dans un pays, qui a brillé par le niveau de sa pensée, une chute vertigineuse dans le crétinisme, au sein de la nation qui a cru être le flambeau de la liberté, un exemple caricatural de servitude volontaire. Pour un Français digne de ce nom, ce cortège provocateur et bêlant de bêtise tout à la fois, était une humiliation nationale, une insulte à notre intelligence, et une injure lancée aux victimes de l’islamisme, notamment celles du Bataclan, massacrées un 15 Novembre, dont on célébrera la mémoire quelques jours après l’indécent défilé.

    Lire la suite

  • André Bercoff s'énerve contre Rokhaya Diallo à propos des quotas migratoires


  • Universités : Stéphane Ravier - il a raison ! -dénonce la violence de l'extrême gauche et son impunité

  • Une politique pour l'an 2000 de Pierre Debray (20)

    lfar bleu.jpgNous poursuivons la publication de notre série, dont la lecture expliquera à ceux qui ne l'ont pas connu le rôle intellectuel important de Pierre Debray à l'Action Française dans les années 1950-2000. 

    Cette analyse politique, économique, sociologique et historique, menée méthodiquement, à la maurrassienne, comporte de multiples enseignements, utiles aujourd'hui à notre école de pensée. Comme un stimulant de notre réflexion sur la situation présente de la France et sur l'action que nous avons à y mener.

    Même si le lecteur devra tenir compte des événements et des faits intervenus au cours des trois dernières décennies.  LFAR

    Lire la suite

  • A la découverte de l'homme Maurras : Le Mur des Fastes (2)...

    C'est donc à une sorte de feuilleton, à la découverte de l'homme Maurras, que nous allons vous entraîner, d'ici les prochaines élections municipales.

    Celles-ci, nous l'avons dit, seront peut-être décisives pour l'avenir de la Maison du Chemin de Paradis, fermé aux Français aujourd'hui par le dernier Mur de Berlin d'Europe : celui, invisible, du sectarisme haineux de la Mairie communiste, qui préfère laisser fermée (en attendant qu'elle ne s'écroule ?) une belle demeure qui pourrait être intégrée au réseau des Maisons des Illustres, et devenir un centre national et international de recherches et débats intellectuels de haut niveau sur Maurras, sa vie, son oeuvre; un lieu culturel vivant et rayonnant...

    Aujourd'hui : Le mur des fastes (2)...

    Lire la suite

  • SOUTENEZ, PARTICIPEZ ! ACTIVITES DES ROYALISTES ET/OU DU PAYS REEL DANS TOUTE LA FRANCE...

    lfar flamme.jpg

     

    Cette page est ouverte à tous, lafautearousseau se voulant "la maison commune" de tous les royalistes, de toute obédience (RN/CRAF, NAR, GAR, DEXTRA, indépendants/"électrons libres"...)

    Aux deux seules conditions que l'on soit dans la double fidélité à l'école de pensée de l'Action française et à notre Famille de France, à laquelle nous sommes particulièrement attachés...

    Envoyez-nous les annonces et/ou les visuels de réunions de rentrée, Cercles d'études et de formation, Cafés politique/actualité/histoire, manifestations diverses etc...

    Lire la suite

  • Demain, ne manquez pas notre Ephéméride du jour...

    DAUDET.jpg

    maurras.jpg

     

    Le 16 novembre est le jour de la naissance de Léon Daudet (en 1867, un an avant Maurras) et celui de la mort de Maurras (en 1952)

     

     

     

    lafautearousseau

  • Ephéméride du 15 novembre

    Lié à Albert le Grand, le Collège des Bernardins, aujourd'hui... 

    1280 : Mort d'Albert le Grand 

    La Sorbonne en particulier, et la ville de Paris en général, se souviennent que ce Dominicain, né en Souabe et mort à Cologne, a passé plusieurs années chez elles, à partir de 1241.

    Il résida d'abord au premier couvent dominicain de la rue Saint Jacques - le Collège des Jacobins - sous l'autorité de Guéric de Saint-Quentin. Il y obtint, en 1245, un poste de maître de théologie, puis en devint maître régent, en place de Guéric de Saint-Quentin, jusqu'en 1248. Il y eut pour élève le jeune Thomas d'Aquin.

    C'est parce qu'il fut promu Maître de l'université de Paris, et dirigeant de l'une des deux écoles des Prêcheurs qui étaient intégrées à celle-ci, qu'il reçut le nom de "Maître Albert", dont dérive, par contraction, en plein Quartier latin, le nom de notre actuelle Place Maubert : Paris rend ainsi hommage quotidiennement, en son coeur intellectuel, à celui qui fut également le maître de Saint Louis. 

    15 novembre,galerie des glaces,versailles,louis xiv,le brun,colbert,lucas de nehou,saint gobain

     En plein coeur du Quartier Latin, la Place Maubert : à deux pas du Panthéon et de la Sorbonne, « Maître Albert », devenu « Maubert » est toujours chez lui. 

    15 novembre,galerie des glaces,versailles,louis xiv,le brun,colbert,lucas de nehou,saint gobain

    Lire la suite