Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lu, vu, entendu : Attention ! Un Génocide peut en cacher un autre !.......

       Ainsi donc, les Députés français condamnent le négationnisme, en ce qui concerne le Génocide arménien perpétré en 1915.

       Fort bien.

       On louera notre Pays légal pour son zèle à traquer l'horreur, à dénoncer la barbarie, à flétrir l'innommable.... Sauf que.....

        .....Sauf que, jusqu'à preuve du contraire, ce même Pays légal, si prompt à dénoncer chez les autres, semble assez bigleux en ce qui le concerne. N'est-il pas assis sur des fondements idéologiques clairement revendiqués qui ont, eux les premiers - nous parlons pour l'époque moderne et contemporaine... -  pratiqué la Terreur et le Génocide sur une grande échelle ?

        Et cela sans jamais avoir exprimé le moindre regret, la moindre repentance - comme on dit aujourd'hui...: pire que cela, le Pays légal a gravé sur la pierre d'un des plus grandioses monuments de notre ville Capitale les noms de deux généraux bourreaux/exterminateurs du peuple vendéen, les sanglants Turreau et Amey; ainsi que le nom de celui qui a ordonné et planifié le Génocide vendéen : le grand - par son savoir - et sinistre - par ses actes - Lazare Carnot...

        Alors quand on vient nous dire que les Députés français condamnent le négationnisme en ce qui concerne le Génocide arménien, si on osait - osons-le... - on dirait, comme Coluche, "Je me marre !..."

Commentaires

  • Voilà une excellente émission où M. Gugliotta réussi en quelques minutes à faire passer tous les messages essentiel (vis-àvis des élections; institutions; comparaison entre la nature des pouvoirs; un ni droite ni gauche qui n'empêche pas l'action ...). Didactique et accessible aux gens qui comme moi ne sont pas agrégé de droit, d'histoire. De la "propagande" efficace. MC

  • Interdit sur l'holocauste et bientôt peut-être sur le génocide arménien, le "révisionnisme" est en revanche admis sans problème lorsqu'il s'agit de nier ou de relativiser le génocide vendéen, ou encore de discuter du chiffre des victimes du stalinisme .
    C'est également en référence à la Vendée que l'historien Jean-Clément Martin déclare : "Ce n'est pas un progrès de remplacer des visions idéologisées de l'histoire par d'autres (...) Notre histoire n'est pas à juger avec des valeurs simplistes et démagogiques, mais à assumer dans sa complexité et dans son foisonnement (...) Il n'y a pas de progrès historique sans révision régulière des connaissances et nouvelles mises à l'épreuve".
    J'ajoute qu'il n'est pas interdit en France de nier l'existence de Dieu.

  • A quand une pétition pour dénoncer le génocide vendéen ?

Les commentaires sont fermés.