Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les vidéos d'Hilaire de Crémiers sur le Maurras qui méditait "d'ingénieuses fables" ....

        On les annonçait depuis longtemps; on en avait eu les prémices lors de deux courtes mises en bouche, publiées à partir de la fin septembre. Voici que la première vidéo d'envergure vient d'être envoyée sur le Blog d'Hilaire de Crémiers.

        D'une durée de trois quarts d'heure environ, elle est comme une sorte d'introduction générale au sujet, qu'elle présente dans son ampleur insoupçonnée - du moins, du grand public....

martigues brescon.jpg

"Aux bords des eaux de lumière fleuries...", à Martigues, la pointe du Brescon, le "miroir aux oiseaux", dans le prolongement du quai natal de Charles Maurras....

On aura retrouvé, dans le titre que nous avons choisi, la phrase empruntée au poème envoyé par Anatole France à Charles Maurras (et qui figure en préambule des Contes du Chemin de paradis)accompagné du billet suivant  : « Voici, cher ami, l’épigramme dans la manière de Christodore de Coptos, qui mit des inscriptions aux statues de Zeuxippe. J’aurai voulu qu’elle fût plus digne de votre beau livre. » :

« Au bord des eaux de lumière fleuries,
Sur l’antique chemin où le Vieillard des mers,
Entre les oliviers de la Vierge aux yeux pers,
Vit dans leur manteau bleu passer les trois Maries,
Tu naquis. Ton enfance heureuse a respiré
L'air latin qui nourrit la limpide pensée
Et favorise au jour sa marche cadencée.

Le long du rivage sacré,
Parmi les fleurs de sel qui s'ouvrent dans les sables,
Tu méditais d'ingénieuses fables,
Charles Maurras; les dieux indigètes, les dieux
Exilés et le Dieu qu’apporta Madeleine
T’aimaient : ils t’ont donné le roseau de Silène
Et l’orgue tant sacré des pins mélodieux,
Pour soutenir ta voix qui dit la beauté sainte,
L’Harmonie, et le chœur des Lois traçant l’enceinte
Des cités, et l’Amour et sa divine sœur,
La Mort qui l’égale en douceur. »


      Afin de contribuer à la diffusion qu'elles méritent, vu leur grand intérêt, nous publions aujourd'hui, dans la Catégorie Pages (tout en bas à droite de la page d'accueil), les trois premières vidéos consacrées par Hilaire de Crémiers à cette apocalypse d'un Maurras tout a fait inattendu. Et nous y ajouterons, au fur et à mesure de leur parution, celles qu'il y consacrera (au rythme, a-t-il laisssé entendre, d'une tous les mois environ...).

      Dans la plus importante des trois vidéos que nous publions ici, Hilaire de Crémiers fait une remarquable analyse de ce qu'il appelle l'oeuvre cryptée de Charles MAURRAS, dont il explique qu'il n'y dit rien d'autre que dans son oeuvre "claire", connue de tous, mais avec une profondeur, une ampleur inégalées.

      On pourra ne pas partager l'analyse d'Hilaire de Crémiers, notamment celle des diverses "leçons" du Chemin de Paradis.

      Il nous paraît, toutefois, impossible de l'ignorer, de ne pas y réfléchir...

     Maurras : Prolégomènes

 

 

Maurras aujourd'hui (2/2) 

 

Maurras aujourd'hui (1/2) 

  

Les commentaires sont fermés.