UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Humeur et dérision : A la Une de France info, la Une de La Provence: l'effarement est général....

            Petit retour en arrière -abondance de l'actualité oblige...- mais on va voir que, pour avoir attendu un peu dans les réserves, cette note n'a rien perdu de son actualité....

            Ce mardi 1er septembre, c'est la pré-rentrée scolaire. On s'attendrait à ce que France info en fasse ses gros titres, eh bien pas du tout: l'un des journaux matinaux commence par cette révélation (intonation du journaliste à l'appui, et bien sentie): La Provence est effarée par....l'explosion du travail au noir ! Et, du coup, c'est le journaliste qui est effaré...

            Effarant, vraiment, la révélation (!) de La Provence, qui n'est qu'un secret de polichinelle ? Mais, l'effarant n'est-il pas, en réalité, que que certains soient effarés ?.....

LA PROVENCE.jpg
             Résumons-nous: La Provence vient de découvrir l'eau tiède ! Mais, qu'est-ce qu "ils" s'imaginaient, à La Provence et ailleurs, tous ceux qui ont bêlé et qui bêlent encore pour l'immigration, la défense des pauvres petits sans-papiers -qui ne sont que des escrocs hors la loi- et la pseudo diversité ? Qu'en faisant venir 15 millions d'étrangers en trente ans c'était pour développer sainement l'économie française ? Et que cette folie -voulue par des manipulateurs qui tirent les ficelles en coulisses, et approuvée par les idiots utiles- allait aboutir à la hausse des salaires, à l'égalité des salaires hommes-femmes, à de meilleures retraites, bref au progrès social ?
SANS PAPIERISME 2.jpg
             Mais bien sûr que non, c'est impossible, et c'est tout le contraire. "Ils" ont fait entrer en France une armée de travailleurs taillables et corvéables à merci (exemple, ici, le travail au noir, pour lequel il est notoire que les clandestins fournissent le gros des bataillons); et cette masse de bras tire à la baisse les salaires, en acceptant le plus souvent des conditions de travail indignes, exerçant ainsi une sorte de concurrence déloyale sur des travaux correctement rémunérés, avec des conditions d'hygiène et de sécurité à peu près dignes d'un pays civilisé.
    
             "Ils" sont tombés dans le panneau, s' "ils" sont des idiots utiles, et "ils" ont bien réussi leur coup, s'ils sont les tireurs de ficelle, en coulisse. Cette folle politique, que La Provence a appuyé, comme les autres, avant d'être effarée aujourd'hui de ses conséquences ne peut bien sûr pas amener au progrès social, mais à son contraire: ce que dénonce aujourd'hui, avec une belle inconséquence,  La Provence !
              Elle qui est comme ces gens dont parle finement Bossuet: Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu'ils en chérissent les causes !
              Et ce n'est qu'un début: ce qui nous attend, c'est le GBSA, le Grand Bond Social en Arrière, par l'exploitation éhontée de la misère humaine de ces immigrés traités comme de la chair à profit.
SANS PAPIERISME 1.jpg
            
              Ils ont tous donné la main à cette horreur: les trotskos, et Besancenot avec son pote Ken Loach; les bobos; la CGT et RESF avec leur soutien sans faille aux escrocs, qu'ils rebaptisent sans-papiers; les évêques sans-papièristes de Marseille ou d'ailleurs qui, au lieu de défendre leur frère Benoît, lynché par les précédents, préfèrent hurler avec les loups, c'est tellement plus sûr !....  Et maintenant tout ce beau monde-là, que La Provence résume, récapitule et symbolise admirablement viendrait crier son effarement ? Non, mais, on rêve !.....
               Il y a un seul truc finalement positif dans tout "ça", dans tout cet aveuglement ou ce mensonge. C'est que le Système en place, cette République idéologique qui nous gouverne, travaille bien comme l'avait pressenti Forain. Elle sème des bombes à retardement à tout va, l'immigration n'en étant qu'une parmi d'autres. Un jour, ces bombes sauteront (par exemple, ici, l'immigration) et la République idéologique (La Belle Jardinière de Forain, ci dessous)  provoquera ainsi peut-être elle-même ce sursaut national qui, s'il rencontre un Recours, permettra de remettre les choses à l'endroit.....
FORAIN CARICATURE.jpg

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL