UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'ego roi, mais quoi d'autre ?.....

            Dans le Politique Magazine de ce mois (n° 75, juin 2009 - http://www.politiquemagazine.fr/ ), Hilaire de Crémiers présente l'ouvrage de Charles Jaigu (1), ce qui lui permet de revenir sur l'épuisement actuel du système, qui ne tient plus que par habitude -parce qu'il a la chance d'être installé...- et dont la dernière force est la force d'inertie.

SARKOZY 5.jpg

           

           Il y reprend, entre autres, une constatation que nous avons souvent faite, sur le "trop de tout" qui accable le système aujourd'hui, mais qu'il a lui-même crée, comme nous le disons régulièrement ici même (2). Et il évoque à nouveau cet espace a-démocratique au sommet de l'Etat, que nous appelons de nos voeux, afin de libérer précisément l'Etat, et de lui redonner ce plus que la royauté peut apporter. Comme elle fait dans les pays d'Europe qui ont la chance de vivre en royauté; comme en Angleterre par exemple, où les anglais, pour reprendre l'expression de Christine Ockrent, ont "la chance d'avoir la Reine d'Angleterre... tel n'est pas notre cas....." (3):

            "...Voilà un livre très bien tourné, fort bien écrit, et qui en dit long. Sur quoi ? Sur le régime. il est en réalité épuisé. En lui-même. Idéologiquement aussi bien qu'institutionnellement. Trop de règles, trop d'administrations, trop de complications, trop d'affaires, trop d'irresponsabilités. L'intelligence n'a plus de prise. Tout se ramène à la volonté. Le volontarisme est censé sauver la mise.

             L'évolution des institutions vers des personnalisations de ce genre est inéluctable. Charles Jaigu n'en fait pas la démonstration mais c'est une évidence... Le moi y est souverain. De plus en plus. Il n'est que de l'imposer. Sur tous les autres. Donc au coeur du pouvoir. C'est la politique d'aujourd'hui. Il n'en est pas d'autre, quel que soit le candidat, sauf à situer l'Etat hors de tels enjeux."

(1) : Sarkozy, du Fouquet's à Gaza, de Charles Jaigu. Éditions Robert Laffont, 270 pages, 19 euros.

(2) : Voir la note "Trop de tout : Réflexions sur l'une des causes principales de nos difficultés....." dans la Catégorie "Classe politique et Pays Légal : en crise ?...".

(3) : Voir la note "Quelle chance il a eue, Tony Blair !" dans la Catégorie "République ou Royauté ?".

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL