Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ephéméride du 18 décembre

La Grotte Chauvet (Découverte le 18 décembre 1994)

 

821 : Mort de Théodulphe 

Il fut l'un des grands artisans de la renaissance carolingienne impulsée par Charlemagne.

D'origine wisigothique, né vers 750 ou 760 en Espagne, il se réfugie avec sa famille dans le Sud-Ouest de la Gaule vers 778, pour fuir l'avancée musulmane. Très cultivé, à la fois théologien, savant, poète, il devient enseignant en Italie, où il est repéré par Charlemagne, qui l'accueille à sa cour pour participer à la « Renaissance carolingienne » aux côtés notamment d'érudits comme l'anglo-saxon Alcuin ou le lombard Paul Diacre.

Le trésor de la cathédrale du Puy en Velay et la Bibliothèque Nationale de France conservent deux manuscrits remarquables, et de très grande valeur : les deux seules Bibles qui nous restent des huit qu'avait fait exécuter Théodulphe.

Le Manuscrit du Puy (ci-dessous) est l'une des oeuvres les plus prestigieuses de la renaissance carolingienne :

bible de théodulphe.JPG

http://lafautearousseau.hautetfort.com/media/00/02/2137593352.pdf

http://www.clioetcalliope.com/medieval/charlemagne/culture.htm 

 18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

1327 : Annibal de Ceccano arrive en Avignon...

 

Venu une première fois en France, à Paris (en 1308) pour faire ses études à la Sorbonne, le futur cardinal sortit de l’Université avec une maîtrise de théologie et un doctorat en droit canon. Ensuite, il partagea sa vie entre son pays natal - l'Italie -  et la France, où il fut chanoine de chapitres cathédraux à Arras, Reims puis Paris. Il devint également proviseur de la Sorbonne en 1320.

À la fin de l’année 1326, il fut nommé chanoine et archidiacre de Beaune mais dut patienter dans sa résidence napolitaine encore un an. Arrivé un an après dans la ville, il en partit presque aussitôt pour Avignon, afin de recevoir la pourpre cardinalice des mains de Jean XXII lors du consistoire du 18 décembre 1327 : la Papauté, en effet, réside en Avignon depuis 1309, et y restera jusqu'en 1376...

Située dans le centre d'Avignon, la Livrée Annibal de Ceccano (ci contre) est une des Livrées cardinalices les mieux conservées : lors de sa venue dans la cité papale (en 1376), Catherine de Sienne et sa suite s’y installèrent. Un collège y fut fondé dès 1564, et l’astronome Athanase Kircher fit construire son observatoire dans la tour de l'édifice (une Livrée cardinalice est un palais édifié pour recevoir et loger un cardinal et sa suite, ndlr).
 
Aujourd'hui Musée municipal Pierre de Luxembourg, elle abrite l'une des plus belles oeuvres d'Enguerrand Quarton, Le couronnement de la Vierge :
 

18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

 
 
 

 

 

 

18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

 

 

1442 : Mort de l'évêque Pierre Cauchon

 

18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

L'évêque Pierre Cauchon au Procès de Jeanne d'Arc, enluminure d'époque

 

https://oise.catholique.fr/archives/rubriques/droite/art-culture-et-foi/notre-histoire/temoins-dhier/pierre-cauchon

 

 

 18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

 

 

1539 : Réception de Charles Quint à Chambord

 

Les rapports entre François Premier et Charles Quint ont toujours été ambigus. Souvent conflictuels (François Premier est resté de longs mois prisonnier à Madrid...), mais empreints malgré tout d'un respect mutuel certain.

Devant se rendre dans ses Etats du Nord, alors en révolte contre lui, et en paix provisoire à ce moment là avec François Premier, Charles Quint sollicita du roi de France, qui la lui accorda bien volontiers, la permission de traverser son royaume.

Il s'arrêta chez le roi, à Chambord, et c'est à cette occasion qu'il prononça son mot fameux : "Chambord est un abrégé de ce que peut effectuer l'industrie humaine". En français, évidemment, car la langue maternelle de Charles, né à Gand, était le français. 

Le compliment, bien tourné, est-il plus flatteur pour celui qui a le plaisir de le recevoir, ou pour celui qui a l'élégance de le formuler ?...

Ensuite, l'Empereur fera son entrée dans Paris (voir l'Ephéméride du 1er janvier)...

 

TOIT A CHAMBORD.JPG
 
Sur Chambord, voir notre Evocation du 29 septembre : Quand François premier a lancé le chantier de Chambord
 
 
 
 

 18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

 

 

1622 : Mort de Saint François de Sales

 

francois_de_sales.jpg

 

 

 18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

 

 

1676 : L'Amiral d'Estrées reprend Cayenne aux Hollandais...

 

18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

Cayenne reprise aux Hollandais...

 

 

 18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

 

 

 1731 : Louis XV fonde l'Académie royale de Chirurgie

       

"...Elle rayonna d'un éclat qui fit l'admiration de l'Europe savante toute entière. Ses réunions se tenaient dans l'Amphithéâtre de Saint Côme. Les jetons qui avaient été frappés dès 1723 portaient l'effigie royale et au revers on pouvait lire, autour d'une main ouverte entre deux serpents surmontés de la couronne de France, "Consilioque manuque", c'est-à-dire "par l'habileté et la main..."

 

18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales

  Jeton argent Sociétés Médicales - Académie de Chirurgie - 1751 - Diamétre 30 mm

Avers (ci-dessus) : LUD. XV. REX. CHRISTIANISS;


Revers (ci-dessous) : COLIT ET COLITUR ACAD. REG. CHIR. M. D. CC. LI


Graveur: Signé FM sous le buste.

18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales

 http://cths.fr/an/societe.php?id=2865    

 

 

 18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

 

 

1782 : Fondation du Centre Métallurgique du Creusot par la Société Perrier Bellenger et Cie

 

LE CREUSOT EN 1847.jpg
Le Creusot en 1847
 
 
 
 

 18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

 

 

1795 : Marie-Thérèse de France, fille de Louis XVI, unique membre de sa famille à quitter la Tour du Temple pour la liberté

 

La Tour du Temple et son enclos constituaient la Maison du Temple, ancienne forteresse parisienne située dans le 3ème arrondissement de Paris, qui fut lentement "rétrécie" par le temps, jusqu’à ce que ses ultimes restes fussent détruits en 1811, sur ordre de Napoléon, afin d’éviter qu’ils ne deviennent un but de "pèlerinage royaliste" sur le lieu où fut martyrisée une famille : la Famille de France…

Construite par les Templiers à partir de 1240 - soit pendant le règne de saint Louis... -  elle devint par la suite une prison. Y furent enfermés Sydney Smith, Toussaint Louverture, des militaires comme Pichegru et Moreau, Cadoudal… Mais elle reste surtout "célèbre" (!) pour avoir servi de prison et d’antichambre de la mort à la famille royale en 1792 et 1793, à une exception près….

Elle se dressait à la hauteur de l’actuelle mairie du 3ème arrondissement : elle avait 50 mètres de hauteur, des murs de 4 mètres d’épaisseur, comprenait quatre étages, dont les voûtes en ogives retombaient sur un pilier central. Elle était flanquée de quatre fortes tourelles, dont l’une contenait un escalier en colimaçon. Sur la façade de la Grande Tour on avait accolé, à une date postérieure, la Petite Tour, qui ne communiquait pas avec la Grande. Elle comportait un rez-de-chaussée et quatre étages. C’est dans cette petite tour que fut emprisonnée la famille royale du 13 août 1792, jusqu’au 26 septembre 1792 pour le roi Louis XVI, et jusqu’au 26 octobre 1792 pour sa famille, le temps de rendre la Grande Tour habitable pour la famille royale.

 

18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

Louis XVI au Temple, par Jean-François Garneray, Musée Carnavalet, Paris.

 

          

Le 13 août 1792, les étages de la Petite Tour furent temporairement attribués comme suit :

• Le premier étage fut attribué aux trois femmes de chambre : Mmes Bazire, Navarre, Thibaud.

• Le second étage fut attribué à la reine et sa fille Marie-Thérèse de France.  Au même étage la princesse de Lamballe dormait dans l’antichambre sur un lit de sangle, Louise-Elisabeth de Croÿ de Tourzel et le dauphin – futur Louis XVII - partageaient la même chambre. Il y avait un cabinet de toilette et une garde-robe.

• Le troisième étage fut attribué au roi. Le roi couchait seul dans un lit à baldaquin. Madame Élisabeth – sœur du roi Louis XVI - partageait sa chambre avec la jeune Pauline de Croy d’Havré, fille de la duchesse de Tourzel. Les valets François Hue et Chamilly couchaient dans un cabinet assez étroit, ouvrant sur l’antichambre. Cet étage était également doté d’un cabinet de toilette et d’une garde-robe. En outre, le roi disposait d’un cabinet de lecture aménagé dans l’une des tourelles.

18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchonLe 26 septembre 1792, Louis XVI fut transféré dans la Grande Tour du Temple, suivi le 26 octobre de la même année par Marie-Antoinette et ses enfants.

Le rez-de-chaussée n’avait pas été transformé. Le conseil de surveillance du Temple s’y installa le 8 décembre 1792. Cette vaste pièce d’environ 60 mètres était meublée de quatre lits destinés aux commissaires, d’un bureau, d’un pupitre destiné à Jean-Baptiste Cléry, d’armoires, dont l’une renfermait les registres. C’est dans cette salle que les municipaux prenaient leurs repas en compagnie des officiers de la Garde Nationale en service au Temple.

Le premier étage abritait le corps de garde, soit une quarantaine d’hommes qui couchaient sur des lits de camps. Comme le rez-de-chaussée, cette salle était restée en l’état. Des sonnettes reliaient le corps de gardes à la salle du conseil et aux appartements de la famille royale. Le même escalier en colimaçon desservait tous les étages.

Le deuxième étage était affecté au roi : il comprenait quatre pièces, chacune éclairée par une fenêtre grillagée et en partie obstruée par un abat-jour en forme de hotte. Le lit du roi était placé contre la cloison. En prolongement du lit royal, le lit de sangle destiné au dauphin Louis-Charles, duc de Normandie (futur Louis XVII).

Le troisième étage était réservé à la reine et à sa fille et à Madame Élisabeth. L’appartement avait la même superficie que celui du roi.

Le quatrième étage était inoccupé, et servait de grenier. Entre les créneaux et les pans de la haute toiture d’ardoise courait un chemin de ronde. Au début de son emprisonnement, la famille royale pouvait s’y promener ; pour cela, le conseil du Temple fit garnir les espaces entre les créneaux par des planches qui empêchaient les promeneurs d’être vus.

La destruction méthodique de la famille royale commença le 21 janvier 1793, lorsque Louis XVI quitta la Tour du Temple pour l’échafaud, dressé sur la place Louis XV, alors appelée "de la Révolution", et devenue aujourd’hui "de la Concorde". Le 2 août 1793, Marie-Antoinette fut transférée à la Conciergerie. Le 10 mai 1794, après 21 mois de séjour à la Tour du Temple, Madame Élisabeth monta à son tour à l’échafaud. Le 8 juin 1795, le roi Louis XVII – le second roi martyr - mourut à la Tour du Temple. Le 18 décembre 1795, Marie-Thérèse de France (après trois ans et quatre mois de séjour) fut échangée contre quatre commissaires livrés aux Autrichiens par Charles François Dumouriez.

18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

Le Temple étant devenu un but de "pèlerinage" royaliste, Napoléon décida de le livrer aux démolisseurs à partir de 1808. La démolition dura deux ans. L’angle nord de la mairie du 3ème arrondissement et la grille du square du Temple furent élevés sur l’emplacement de la Tour; le square du Temple fut planté au XIXème siècle…

 

• A consulter (de "L’Histoire pour tous"), le journal de la fille de Louis XVI :

http://www.histoire-pour-tous.fr/livres/67-essais/3952-derniers-jours-a-la-prison-du-temple-journal-de-la-fille-de-louis-xvi.html

 

18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

La Tour du Temple en 1795, Paris, Musée Carnavalet.

L'histoire raconte qu'un jour - aux temps heureux... - Marie-Antoinette se promenait dans Paris avec le Comte d'Artois, frère du roi et futur Charles X; passant devant le Temple, dont le Comte d'Artois était propriétaire, elle eut un pressentiment affreux et fut saisie d'horreur devant ce vestige lugubre. Le comte d'Artois lui promit qu'il ne manquerait pas de le faire démolir...

 

 


18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

 

1879 : Mort de Jean-Baptiste Lamarck

 

"Tout ce qui est généralement commun aux végétaux et aux animaux comme toutes les facultés qui sont propres à chacun de ces êtres sans exception, doit constituer l'unique et vaste objet d'une science particulière qui n'est pas encore fondée, qui n'a même pas de nom, et à laquelle je donnerai le nom de biologie."  (du grec bio, "vie" et logos, "connaissance, étude").

 

0801_lamarck.gif
 
 
 

 18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchon

 

 

1994 : Découverte de la Grotte Chauvet

 

Grotte%20Chauvet.jpg     
 

 

   http://www.hominides.com/html/art/grotte-chauvet.htm

 

http://www.hominides.com/html/lieux/grotte-chauvet-exposition-pont-arc.htm   

 

18 décembre,charles quint,chambord,françois premier,le creusot,theodulphe,charlemagne,renaissance carolingienne,biologie,lamarck,saint françois de sales,cauchonLe samedi 25 avril 2015, une splendide reconstitution "à l'identique", véritable prouesse technologique, a ouvert ses portes au public, tout à côté de la grotte, recevant plus de 3.000 visiteurs pour sa journée inaugurale.

Pour en savoir plus sur cette remarquable réussite, voir notre éphéméride du 25 avril.

11 octobre,parachute,charles vii,versailles,le vau,toulouse,pierre fermat,mauriac,vaux le vicomte,jeanne jugan,sanch,perpignan

 

 

2 fevrier,capetiens,mourre,merovingiens,carolingiens,hugues capet,philippe auguste,plantagenets,croisades,bouvines,charlemagne,saint louis,senlisCette Ephéméride vous a plu ? En cliquant simplement sur le lien suivant, vous pourrez consulter, en permanence :

la Table des Matières des 366 jours de l'année (avec le 29 février des années bissextiles...),

l'album L'Aventure France racontée par les cartes (211 photos),

écouter 59 morceaux de musique,

et découvrir pourquoi et dans quels buts lafautearousseau vous propose ses Ephémérides  :

Ephémérides de lafautearousseau.pdf

 

Commentaires

  • Lamarck, ce grand savant, en l'honneur duquel le merveilleux poète russe Ossip Mandelstam a écrit un magnifique poème qui commence ainsi : "

    Il était un vieillard comme un gamin timide,
    Un patriarche craintif et maladroit...
    Qui donc, pour l'honneur de la nature; a dégainé le fleuret ?
    A coup sûr, le bouillant Lamarck...".

  • oui défaire des pierres ne défait pas les pierres de la mémoire et ma petite REINE étant du mois de novembre a probablement eu un ressenti
    merci pour tout ce savoir que je reçois un peu tardivement mais j'en profite pour dire aux bonnes volontés faites passer vos connaissances a la façon de mon cher FRANCOIS DE SALES tout par amour rien par la force et avec vérité sans faire de bruit qui ne fait pas de bien mais communiquez sans restrictions comme notre cher DEVILLIERS

  • grand voyage avec l'éphéméride mais DIEU MERCI Heureux les pauvres d'esprit car ce cher CAUCHON a été trompé par son intellectualisme il est écrit que DIEU fera passé ses désirs par le tout petit et MA JEANNE tu as été obéissante a ceux qui t'ont guidés pardon encore de t'avoir reniée avec mes connaissances PSY mais tu as du veillée sur moi puisque et oui c'est à BEAUVAIS que j'ai fais ma confirmation ! oui les VOIES DE DIEU sont IMPENETRABLES et DIEU MERCI l'important quand on enseigne c'est d'avoir a cœur l'humilité et de mes chers guides ceux qui m'ont donnés le plus ils étaient humbles dans leur transmission et a cœur de faire connaître leur vérité vérifiée donc bien situer les choses comme notre cher JACQUE BAINVILLE le temps, le moment

Écrire un commentaire

Optionnel