UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voyage du pape : Flop en direct du mauvais esprit sur France Inter, palme à TF1...

           Le vendredi 12, jours de l’arrivée du Pape, on parle de Benoit XVI sur presque toutes les radios. Sur France Info, on décoche quelques petits coups de griffe, mais qui relèvent plutôt de la méconnaissance crasse des  "problèmes" que l’on croit déceler chez ce Pape ; dans l’ensemble, le ton est positif; même parfois on sent poindre un intérêt certain pour ce visiteur extra-ordinaire, et le message qu’il vient délivrer....

20080912152299298272644.jpg

 

         La bonne surprise vient de France Inter : très tôt, le matin, on a commencé par remettre sur le tapis, pour la énième fois, les problèmes ( ! ) de la messe en latin et de la laïcité ( problèmes que Patrice de Plunkett qualifie, à juste titre, de « problèmes bidon »). Les choses semblaient donc s’annoncer plutôt mal….

 

         Mais Nicolas Demorand a présenté dans la foulée un très intéressant débat, avec le P. Antoine Hérouard (CEF) et Henri Tincq (Le Monde). Là, ce fut du sérieux, du solide. A un point tel que lorsque Caroline Fourest a pris la suite –pour son malheur…- de ce très bon moment, elle a tout simplement fait un flop, un bide comme on dit très, très familièrement ; on nous pardonnera l’expression, mais il y a des moments comme celui là où il est tellement réjouissant de voir les mauvais esprits faire naufrage, et leur mauvais esprit avec, que l’on ne va pas bouder son plaisir…..

          Le soir, mention spéciale pour le JT de TF1 et toute l'équipe d'une Claire Chazal qui a fait, sur ce coup, honneur à son métier ( pertinence de Maurice Olivari, Jean-Claude Narcy excellent...) : honnêteté, intelligence, professionnalisme, tout y était; la visite fut bien expliquée, bien relatée, et longuement illustrée par des reportages et des commentaires sur lesquels il n'y a rien à redire: du bon travail, de bons journalistes, de la bonne information, aux antipodes de tout mauvais esprit ou de toute caricature : un bon moment...

Commentaires

  • Ne maniez pas trop l'encensoir. La rédaction du 20h de TF1 est aux ordres de Martin Bouygues; lequel est l'ami de qui vous savez.

Les commentaires sont fermés.