UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le cardinal Barbarin et le Motu Proprio, le mot de la fin ?...

          ..... Ou : quand l'intelligence et le coeur permettent de sortir par le haut d'un problème qui n'aurait jamais du exister, et qui n'a jamais eu de véritable raison d'être.....

          Le Cardinal Barbarin s’est exprimé dans La Nef  ( http://www.lanef.net/ ) à propos du motu proprio de Benoît XVI, et le titre même de son intervention est très beau : Un peu de paix.

                 "La grande question, c’est de savoir où le Saint-Père veut aller. Il a plusieurs fois laissé entendre qu’il était temps de reprendre en profondeur la réforme liturgique, comme on revoit maintenant de près la traduction de la Bible. Le maintien de la forme extraordinaire dans la vie liturgique de l’Église aidera à ce travail. Nous avons le recul suffisant pour faire un bilan des progrès apportés par le nouvel Ordo et des richesses de l’ancien qu’il ne faudrait pas perdre.C’est ainsi que les deux formes pourront s’enrichir mutuellement »

                La pensée profonde du pape est de « réformer la réforme » de 1970, afin d’y incorporer les richesses du missel de 1962.  Qui s'en plaindrait ? Que pourrait-on vraiment trouver à redire à cela ? Il en sortira un « art de célébrer » qui exprimera mieux l’esprit de la liturgie de la messe, cœur du catholicisme...

 

 

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL