UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'arroseur arrosé...

          Jacques Nerson "s'est payé Zemmour" dans "Le Nouvel Obs", à l'occasion de la sortie de son livre "Petit frère". Assez méchamment. Ce qui a fait réagir Philippe Bilger, dans son blog ( http://www.philippebilger.com ); sa note, intelligente, est intitulée "La haine de Zemmour". Extraits:

          "Il ne faut pas qu'Eric Zemmour s'étonne. Quand on tente de penser librement, de parler et d'écrire dru, quand on ne désire pas s'installer dans le cortège confortable des bienséances intellectuelles et politiques, il faut s'attendre au pire, savoir qu'on va naturellement payer une rançon. Le blâme, l'hostilité, même la haine. Ce serait trop beau que d'avoir le droit, sans aucun risque, de se frayer un chemin solitaire et décapant, de faire la nique aux autres et d'être aimé par eux.

          "Aussi, quand j'ai lu dans le Nouvel Observateur la charge de Jacques Nerson, moins contre le livre "Petit frère" que contre Eric Zemmmour lui-même, ce n'est pas la tonalité acerbe du texte qui m'a choqué. Plutôt le caractère étrange d'une prétendue critique littéraire, en réalité un procès en humanisme et une accusation d'immoralité selon les canons d'une gauche qui confond de plus en plus art et éthique, le monde dont elle rêve et la vie qui est...

          "...Contrairement à ce qu'affirme Jacques Nerson, le libelle de Zemmour n'est pas plein de haine, en dépit de la référence inévitable à Céline. C'est lui qui éprouve de la haine à l'encontre de Zemmour. On est effaré par la violence des mots, l'absence totale de fraternité qui devrait demeurer entre des personnes l'une et l'autre non médiocres.

          "La haine aveugle. Jacques Nerson nous le prouve."

Les commentaires sont fermés.