Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

traite negriere

  • Le "tweet" de Mariani - qui dit vrai - renvoie au livre de Tidiane N'Diaye, qui dit vrai aussi : Le génocide voilé...

    C'est sans aucun "état d'âme" que nous avons - dès qu'il est "sorti" - repris le tweet de Thierry Mariani sur notre Compte twitter A.F.Royaliste 

          Retweeted by lafautearousseau

    .L'enlèvement par secte rappelle que l'Afrique n'a pas attendu l'Occident pour pratiquer l'esclavage

     

    Pourquoi ? On se souvient des propos pour le moins surprenant de Christaine Taubira sur la repentance. Une Christiane Taubira qui est, certes, pour une certaine repentance, oui, mais qui est, en même temps, bel et bien contre certaines repentances malgré tout... Elle n'a en effet pas craint de faire cette déclaration, pour le moins surprenante :  

    "...Il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane, pour que les "jeunes Arabes" ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes..." (!).

    genocidevoile-e1ca9.jpgOn sait qu'il y a une "Loi Taubira" sur l'enseignement de l'escalavage, qui ne reconnaît que "...la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du XV° siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe"

    Ce à quoi l’anthropologue et économiste Tidiane N’Diaye, spécialiste des civilisations négro-africaines et de leurs diaspora, répond dans Le Génocide voilé (1) :

    "Les Arabes ont razzié l’Afrique subsaharienne pendant 13 siècles sans interruption. La plupart des millions d’hommes qu’ils ont déportés ont disparu du fait de traitements inhumains. La traite négrière a commencé lorsque l’émir arabe Abdallah ben Saïd a imposé aux Soudanais un accord en 652 les obligeant à livrer annuellement des centaines d’esclaves. Ce fut le point de départ d’une énorme ponction humaine qui devait s’arrêter officiellement au début du XX° siècle...

    Sous l’avancée arabe..., des millions d’Africains furent razziés, massacrés ou capturés, castrés et déportés vers le monde arabo-musulman. Cela dans des conditions inhumaines, par caravanes à travers le Sahara ou par mer, à partir des comptoirs à chair humaine de l’Afrique orientale..."

    Il ne faut pas trop l'évoquer ?...

    Vraiment ?...

    (1): Le Génocide voilé, Gallimard, 288 pages, 21.5 euros.