Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dauphin

  • Ephéméride du 30 mars

    Mandy Graillon, Reine d’Arles. [Première élection de la reine d'Arles : 30 mars 1930]

     

    1349 : Traité de Romans, par lequel Charles V acquiert le Dauphiné

     

    30 mars,charles v,dauphiné,dauphin,vauban,louis xiv,saint simon,verlaine,bourse de paris,mistral,reine d'arles,vigee lebrun

    Pour le Royaume de France, l'avancée territoriale, à l'est du Rhône, est très importante; elle est surtout le premier pas dans l'acquisition de la "frontière naturelle" du sud-est : les Alpes. Un processus qui demandera cependant cinq siècles et demi :

    en 1482, la Provence deviendra française (voir l'éphéméride du 15 janvier);

    en 1601, Henri IV réunit le Bugey, la Bresse et le pays de Gex, permettant ainsi à la France d'atteindre la rive nord du Léman (ou Lac de Genève) avec la possession de la ville de Versoix. Malheureusement, en guise de "punition" après les Cent Jours, Versoix et sept communes voisines nous furent enlevées et données au Canton de Genève.

    enfin, en  1860, Nice et la Savoie deviendront françaises (voir l'éphéméride du 24 mars). Les deux communes de Tende et La Brigue, qui avaient voté pour le rattachement, furent "laissées" au roi d'Italie (comme domaine de chasse !...) et durent attendre une nouvelle consultation, en 1947, pour être, à leur tour rattachées à la France. Le Val d'Aoste avait été malencontreusement "oublié" par les plénipotentiaires de Napoléon III, et ne fut donc pas consulté : il y a fort à parier qu'il aurait voté dans le même sens.

    dauphine-.JPG

    Une des clauses du Traité de Romans stipule que le Prince héritier portera dorénavant le nom de Dauphin, le Dauphiné ayant à perpétuité le prestigieux honneur d'être l'apanage du fils aîné du roi de France, donc son héritier.

    Le blason évolue et indique le statut de fils de France par la juxtaposition des armes traditionnelles du Dauphiné de Viennois et des armes de France :

     Ecartelé de :
    1 et 4 - France moderne (d'azur à trois fleurs de lys d'or)
    2 et 3 - Dauphiné de Viennois (d'or au dauphin d'azur, crêté, barbé, loré, peautré et oreillé de gueules)

     
    30 mars,charles v,dauphiné,dauphin,vauban,louis xiv,saint simon,verlaine,bourse de paris,mistral,reine d'arles,vigee lebrun
     

    Lire la suite

  • GRANDS TEXTES XXVI : Du Roi, par Vladimir Volkoff. Deuxième partie : L'Héritier (ou : Du Prince Royal)

           Voici l'intégralité du discours prononcé par Vladimir Volkoff aux Rassemblement Royaliste des Baux-de-Provence de 1986. Il est intitulé "L'Héritier" ou "Du Prince Royal".

            Il clôture la réflexion de Volkoff sur la trinité royale, après Du Roi comme Père, puis De la Reine, ces trois textes ayant été réunis par Julliard (collection L'âge d'homme) - avec d'autres textes courts - dans un opuscule intitulé Du Roi.       VOLKOFF 1.jpg

    Lire la suite

  • Le numéro d'été de politique Magazine est paru : Qu'on se le dise !....

       TimbrebisRVB.jpg                                        Il s'agit d'un numéro spécial, numéro de vacances pour les deux mois de juillet/août, avec un important dossier (seize pages) consacré au mariage du prince Jean et de Philoména de Tornos. Bien illustré, avec des photos de qualité, ce dossier remonte aussi dans le temps, jusqu'au précédent Comte de Paris, avec un article intitulé La France en héritage, qui revient sur la cérémonie d'Amboise de 1987, au cours de laquelle le Comte de Paris avait titré ses deux petits-fils Ducs de Vendôme et d'Angoulême.

                 On trouvera Jean Raspail dans ce numéro, qui insiste sur "l'exceptionnelle justesse de ton qui domina toute cette journée", un ton royal et simple.... On trouvera Jean des Cars, qui rappelle que ce fut "le deuxième mariage d'un Dauphin sur le sol français", depuis l'abrogation de la loi d'exil, et qui revient sur quelques moments forts et beaux de cette journée, qui en compta tant. On trouvera Jean Sévillia, qui redit l'essentiel en disant "Ils sont heureux. Et nous aussi. Laudate Dominum" (Le bonheur de nos Princes est notre bonheur, écrivions-nous ici-même...). Et Jacques Tremolet de Villers, qui a choisi de revenir sur le mariage civil des époux, célébré par Rachida Dati: "La Princesse a réussi son entrée...". Et Christian Lacroix, créateur de la si belle robe de la mariée, qui parle de son métier, de son style, et de la façon dont il a conçu la robe de Philoména: s'il l'a si bien réussie c'est très certainement parce que, dit-il, il est "né dans une ville latine, où la parure est un rite"....

    MARIAGE 13.jpg

                  On donne aussi un coup de chapeau (très largement...) mérité à celles et ceux qui ont beaucoup travaillé pour la réussite de cette journée: Jean de Mello, responsable des bénévoles (ils étaient 120 !...), Marie-Alix Doutrebente, maître de cérémonie....

                  C'est Xavier Walter (1) qui rédige l'article Amboise 1987 - La France en héritage, où il revient sur l'affection très réelle, et très touchante, qui unissait non seulement le Comte de Paris mais aussi son épouse, la Comtesse de Paris, à Jean....

                  Enfin, Hilaire de Crémiers présente rapidement l'ouvrage du Prince, qui paraîtra en octobre (et dont, évidemment, nous parlerons abondamment....). Puis il conclut, mais ici le mot "conclure" veut dire "ouvrir", et sûrement pas finir. Il n'y a pas de mot de la fin de cette journée, car il ne peut s'agir que d'un commencement; d'un re-commencement, comme ces Renaissances dont nous parle Bainville, "pour lesquelles il est toujours de la foi...". "Ils sont là, les Princes de France, toujours là, et la famille continue", dit-il. Et nous, notre rôle, notre devoir, est d'aimer ces Princes, d'être avec cette famille et autour d'elle, Autour du Prince Jean !

                   Et nous y sommes !....

    (1): Xavier Walter est l'auteur de Un Roi pour la France, biographie la plus complète consacrée au Comte de Paris, dans laquelle il témoigne de la relation privilégiée qui unissait le Comte de Paris à son petit-fils. Editeur François-Xavier de Guibert, 990 pages (1,5 kilo !...).