Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

clement ader

  • Ephéméride du 9 octobre

     

    44 Avant Jésus-Christ : Fondation de Lyon 

    Lyon+-+vue+a%C3%A9rienne.jpg

    Lire la suite

  • Ephéméride du 8 octobre

                                           Léopold Sédar Senghor, académicien français (né le 8 octobre 1906)

     

    Célébration de Sainte Réparate...

    Comme Torpés, officier de la Garde de Néron, la jeune Réparate fut décapitée, et son corps déposé dans une barque, que l'on laissa naviguer sur les flots : la barque vint s'échouer sur les rivages niçois, ce qui explique que cette jeune martyre soit devenue la patronne de la ville et du diocèse de Nice.

    Mais, si Torpés fut exécuté sous Néron, et sur son son ordre (voir l'Ephéméride du 29 avril), ce n'est que beaucoup plus tard, sous le règne de l'empereur Dèce, et durant la courte mais terrible persécution qu'il déclencha, que la jeune Réparate accepta son martyre : à partir de décembre 249, l'empereur ordonna à tous les Romains de sacrifier aux dieux ancestraux, ce que la jeune Réparate refusa...

     

    8 octobre,le havre,francois premier,avignon,charles x,senghor,clement ader,mac mahon,saint saens,gabriel marcel

    https://cathedrale-nice.fr/

    10 octobre,watteau,coysevox,coustou,chevaux de marly,louis xiv,versailles,invalides,largillier,claude simon,yves chauvin

    Lire la suite

  • Ephéméride du 3 mai

    Le Satellite Pour l'Observation de la Terre de troisième génération, SPOT 5, lancé le 3 mai 2002

     

    1324 : Première remise du Prix des Jeux floraux, à Toulouse          

    Depuis sept siècles maintenant, l’Académie des Jeux Floraux, récompense, par la remise de fleurs, des œuvres poétiques ou littéraires. Le siège de cette Académie est à l’Hôtel d’Assezat (ci dessous) depuis 1895.

    Les membres de cette Académie, appelés mainteneurs, décernent leurs prix traditionnellement le 3 mai, en souvenir du premier jour où ils furent décernés, le 3 mai 1324.

    Avant d’être remises aux lauréats, les fleurs des concours sont bénies au cours d’une messe en la basilique Notre-Dame de la Daurade. Celui ou celle qui reçoit trois de ces fleurs est « maître des jeux ».

    D’illustres auteurs l’ont été, comme Ronsard, Chateaubriand, Voltaire, Fabre d’Églantine, Alfred de Vigny, Victor Hugo, Frédéric Mistral. 

    toulouse assezat1.jpg
    3 mai,clement ader,bonaparte,louisiane,talleyrand,eole,avion,frères wright,alfred kastler,spot,jeux floraux,canal saint martin

    Lire la suite